Georges Mouveau

Georges Mouveau, né le dans le VIe arrondissement de Paris et mort le à Bridoré, est un décorateur de l'Opéra de Paris dans les années 1900-1930. Il est enterré à Montigny sur Loing où il a vécu une vingtaine d'années.

Georges Mouveau
Biographie
Naissance
Décès
(à 80 ans)
Bridoré
Nationalité
Activité

Biographie

Fils du libraire éditeur parisien Arthur Mouveau (1848-1908) et neveu d'Adolphe Mouveau (1840 - ?) également libraire éditeur, Georges Mouveau fut élève d'Eugène Carpezat pendant 4 ans, a travaillé pendant 10 ans à l'atelier de Lucien Jusseaume, très jeune se trouve décorateur du théâtre national de l'opéra de Paris. Il est à la fois peintre et décorateur, artiste dans tous les sens du terme, musicien mêlé à tous les artistes de son temps.

À juste titre, il devient membre de la Société des Apaches, mouvement artistique en 1904 qui regroupe des hommes du monde de l’art (25 membres officiels) pianistes, peintres, décorateurs, écrivains dont les plus célèbres sont Ravel, Debussy, Stravinsky, Ricardo Vinès etc... Ils avaient pour habitude de se retrouver une fois par semaine lors de réunions informelles, d’échanger sur le monde de l'époque, de jouer de la musique, c'était leur point commun, tous savaient jouer d'un instrument et la musique, une passion commune, mais aussi on dessinait, débattait, rigolait... Alexis Marcel Félicien Chadeigne, membre également de la société des apaches, compositeur pianiste, chef de chœur à l'opéra de Paris fut son beau frère, il se maria avec sa soeur, Camille Mouveau en 1901, cantatrice à l'opéra, et il fut témoin de mariage de Georges Mouveau et Jeanne Servant.

Le travail de chef décorateur de Georges Mouveau l'amena à superviser la création de nombreux décors avant la Première Guerre mondiale, tels que L'Or du Rhin, Nitokris, Les Bacchantes, Les Joyaux de la madone, Scémo...

Durant la Première Guerre mondiale il participa à l'élaboration du camouflage avec de nombreux autres artistes soldats de l'époque, affecté comme sous-lieutenant « camoufleur » sous le commandement de Lucien-Victor Guirand de Scévola, Georges Mouveau est l'inventeur des grillages de fil de fer revêtus de raphia coloré, il est décoré de la légion d'honneur.

Après la Première Guerre, il retourne à l'opéra de Paris, poursuit à superviser de nombreux décors : Goyescas, Derviches et El Greco (ballets suédois du danseur Jean Börlin) au théâtre des Champs-Elysées, Esther, princesse d'Israël, Le Joueur de viole, À quoi rêvent les jeunes filles, l'illustre Fregona, Vercingétorix, Ariane, Oriane. Parallèlement à son activité de décorateur/peintre, il fonda la société DIM (Décoration intérieure moderne) en 1919 avec l'architecte René Joubert.

Georges d'Espagnat, un de ses amis, réalisa un portrait de Georges Mouveau et Charles Despiau, ami et sculpteur réalisa une sculpture de Georges Mouveau que l'on peut retrouver au centre Pompidou ainsi qu'une sculpture buste de sa fille Lucienne Mouveau dite « Cracra ».

Il est le père de Pierre Mouveau, artiste peintre également.

Décors

Liens externes

  • Portail des arts
  • Portail de l’opéra
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.