Gernot Rohr

Gernot Rohr, né le à Mannheim en Allemagne, est un footballeur allemand reconverti entraîneur. Il possède également la nationalité française.

Pour les articles homonymes, voir Rohr.

Gernot Rohr

Gernot Rohr en 2018
Situation actuelle
Équipe Nigeria (sélectionneur)
Biographie
Nationalité Allemand
Français[1]
Naissance
Lieu Mannheim (Allemagne de l'Ouest)
Taille 1,75 m (5 9)
Période pro. 19721989
Poste Défenseur puis entraîneur
Parcours junior
Années Club
1961-1972 VfL Neckarau
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1972-1974 Bayern Munich009 0(0)
1974-1975 Waldhof Mannheim031 0(1)
1975-1977 Kickers Offenbach065 0(1)
1977-1989 Girondins de Bordeaux430 (14)
Sélections en équipe nationale
AnnéesSélectionM (B.)
- Allemagne amateur (d)5 (0)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1990 Girondins de Bordeaux8v 5n 7d
1991-1992 Girondins de Bordeaux25v 9n 5d
1996 Girondins de Bordeaux6v 5n 8d
1999-2000 US Créteil12v 11n 16d
2002-2005 OGC Nice37v 53n 37d
2005-2006 Young Boys Berne21v 12n 8d
2007-2008 AC Ajaccio17v 15n 14d
2008-2009 Étoile du Sahel 13v 7n 4d
2009 FC Nantes 6v 6n 6d
2010-2012 Gabon 7v 5n 6d
2012-2014 Niger 4v 7n 11d
2015 Burkina Faso 5v 2n 6d
2016- Nigeria 23v 8n 11d
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 1er janvier 2020

Il est le fils de Philipp Rohr et le petit-neveu d'Oskar Rohr, tous deux footballeurs professionnels.

Carrière de joueur

Il commence sa carrière dans son pays natal en jouant dès 11 ans dans l'équipe du quartier de sa ville natale, Mannheim, le VfL Neckarau. En 1970 et 1971, il fait ses premières apparition avec l'équipe d'Allemagne junior et en 1972, il fait ses débuts au sein de l'équipe du Bayern de Munich. Sous la direction de Udo Lattek, il joue aux côtés de Franz Beckenbauer, Sepp Maier, Gerd Müller, Uli Hoeneß ou encore de Paul Breitner. Il gagne alors à deux reprises le Championnat d'Allemagne ainsi que la Coupe des clubs champions européens 1974.

Lors de l'été 1977 et après un passage avec les équipes de SV Waldhof Mannheim et de Kickers Offenbach, Rohr a fini ses études et âgé de 24 ans, il rejoint la première division française et les Girondins de Bordeaux.

Aux côtés de joueurs comme Alain Giresse, Bernard Lacombe, Marius Trésor, Jean Tigana ou encore Patrick Battiston, Rohr va devenir une pièce essentielle du jeu des Girondins et il va gagner à trois reprises le titre de champion de France, en 1984, 1985, 1987, ainsi que deux titres de Coupe de France en 1986, 1987[2].

Il fait également partie de l'équipe qui a failli contrarier la Juventus de Michel Platini lors de la Coupe des Champions en 1985. Rohr s'occupe alors du marquage individuel de Platini lors du match retour au Parc Lescure.

Il quitte les Girondins en 1989 après plus de 350 matchs pour une dizaine de buts et deux titres de meilleur défenseur de la saison.

Carrière d'entraîneur

Après sa carrière de joueur, il reste en Gironde et devient alors directeur sportif et responsable du centre de formation. Il quitte à plusieurs reprises ses fonctions pour passer derrière le banc, par intérim, de l'équipe première. Ainsi, d'août à septembre 1990, il remplace Raymond Goethals après son licenciement, et reste en place le temps de l'arrivée de Gérard Gili, en provenance de l'OM. Rohr revient à la suite de Gili et sera derrière le banc de l'équipe pour la saison 1991-92, et fera remonter le club, relégué administrativement la saison précédente, de la seconde à la première division.

Sa dernière pige derrière en tant qu'entraîneur de l'équipe des Girondins, Rohr la réalise à la suite des mauvais résultats de l'équipe et le renvoi en février de Slavo Muslin. Il mène alors une équipe comportant le « trio magique » des Girondins — Zinédine Zidane, Christophe Dugarry et Bixente Lizarazu —, mais aussi des joueurs talentueux comme Richard Witschge, Jean-Luc Dogon et Gaëtan Huard. Les Girondins réussissent l'exploit de battre l'AC Milan lors du match retour du quart-de-finale de la Coupe de l'UEFA 3 buts à 0 avec un but de Didier Tholot et deux de Dugarry. Les Girondins vont tout de même s'incliner en finale contre l'ancienne équipe de Rohr, le Bayern.

Rolland Courbis vient, comme en 1992, remplacer Rohr et, en 1998-1999, ce dernier est directeur technique de l'équipe allemande de l'Eintracht Francfort. Ensuite, il rejoint Alain Afflelou, ancien président des Girondins, dans son nouveau club, Union sportive Créteil-Lusitanos pour une saison avant de revenir aux Girondins pour diriger le club de formation de l'équipe.

En 2002, il rejoint l'OGC Nice dans le championnat français pour prendre la suite de Sandro Salvioni. Rohr restera deux saisons en poste et le 2005, le président de l'OGC Nice, Maurice Cohen, le renvoie.

Il décide alors de rejoindre l'équipe du Red Bull Salzbourg en Autriche pour occuper le poste de coordinateur de l'équipe puis en 2005-06, il remplace Hans-Peter Zaugg à la tête du Berner Sport Club Young Boys, club suisse qu’il guide jusqu’à la finale, perdue, de la Coupe de Suisse. En , il est nommé entraîneur du club corse de l'Athletic Club Ajaccien[3] qu'il quitte fin en raison d'un désaccord avec le président Orsoni[4].

Le , il entame une nouvelle aventure au club tunisien de l'Étoile Sportive du Sahel. Il en est limogé le [5].

Le , Gernot Rohr devient l'entraîneur du Football Club de Nantes qui vient d'être relégué en Ligue 2 pour succéder à Élie Baup[6]. Il est remplacé le [7].

En , Gernot Rohr succède à Alain Giresse à la tête des Panthères du Gabon[8]. Il mène l'équipe du Gabon en quarts de finale de la CAN 2012. Il reste en poste jusqu'à la fin de son contrat, le .

Le , il est nommé sélectionneur du Niger[9]. En , il démissionne de son poste pour cause de mauvais résultats[10].

Le , il est nommé sélectionneur du Burkina Faso[11]. Il démissionne en [12].

En il est nommé conseiller technique du Nigeria[13]. Il travaille ainsi avec Salisu Yusuf, "Chief coach" des Super Eagles[14]. Ensemble, ils qualifient le Nigeria pour la Coupe du monde 2018 en Russie[15].

Palmarès

Joueur

Entraîneur

Notes et références

Annexes

Articles connexes

Liens externes


  • Portail du football
  • Portail de l’Allemagne
  • Portail de la France
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.