Glaucos fils de Minos

Dans la mythologie grecque, Glaucos est le fils de Minos et de Pasiphaé. Il est le frère d'Androgée, Ariane, Phèdre, Deucalion, Catrée, Acacallis et Xénodicé.

Pour les articles homonymes, voir Glaucos.
Glaucos et Polyeidos au tombeau, tasse attribuée au peintre Sotades, 460-450 av. J.-C. (British Museum)

La résurrection de Glaucos

Selon la légende rapportée par Apollodore[1], Glaucos, encore enfant, se noya dans une jarre de miel en suivant une souris.

Ses parents, ne le retrouvant pas, consultèrent l'Oracle, lequel répondit que celui qui parviendrait à dépeindre le prodige venant de s'accomplir dans le pays trouverait l'enfant et lui rendrait la vie.

Or, venait de naître dans le cheptel de Minos une génisse changeant de couleur trois fois par jour : blanche au matin, rouge à midi et noire pendant la nuit. Polyidos, le devin consulté, ayant dit : « Cet animal ressemble à une mûre venant à maturité ! », Minos l'envoya à la recherche de Glaucos.

Lorsque Polyidos ramena le corps de l'enfant, il fut sommé de lui rendre la vie et fut enfermé dans le tombeau avec le cadavre.

Il s'attendait à une mort lente quand il aperçut un serpent près du corps. Il le tua mais, un autre serpent surgit, tenant dans sa gueule une herbe qu'il posa sur son congénère, lequel ressuscita. N'osant y croire, Polyidos s'empara de l'herbe, la déposa sur l'enfant et la même chose se produisit. Tous deux crièrent et ils furent extraits de la tombe.

Minos, n'eut pas la gratitude de rendre la liberté au devin, mais exigea encore qu'il initie Glaucos à son art. Polyidos, à contrecœur, dut obéir mais ne désespérait pas d'avoir un jour la possibilité de se venger de l'intransigeance de Minos. Sa mission exécutée avec succès, Polyidos eut enfin droit à sa liberté.

Il s'apprêtait à embarquer sur le navire qui le ramènerait chez lui quand il demanda à Glaucos de lui cracher dans la bouche ; le jeune garçon oublia tout ce qu'il avait appris.

Notes et références

  1. Apollodore, III, 3, 1, repris par Hygin, Fables [détail des éditions] [(la) lire en ligne], CXXXVI.

Bibliographie

  • Portail de la mythologie grecque
  • Portail de la Crète
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.