Godefroid de Juliers

Godefroid de Juliers (né vers 905 - un 1er juin après 949) fut comte de Jülichgau d'au moins 924 à 936 et probablement jusqu'en 949 et Comte palatin de Lotharingie vers 922-936/949.

Godefroy
Titre de noblesse
Comte palatin de Lotharingie
-
Prédécesseur
Successeur
Biographie
Naissance
Vers
Lieu inconnu
Décès
Après
Famille
Père
Mère
Oda de Saxe (en)
Fratrie
Oda de Metz (en)
Benedicte (d)
Wigfrid
Wichfrid (d)
Cécile (d)
Enfants

Origine

Godefroid est le fils du comte Gérard Ier de Metz et d'Oda de Saxe, veuve de Zwentibold et fille du duc Othon Ier de Saxe de la lignée des Liudolfinges, et ainsi le neveu du roi Henri Ier l'Oiseleur. De plus il est le frère cadet de Wigfrid de Verdun, archevêque de Cologne de 924 à 953 et archichancellier de son cousin Othon Ier à partir de 941.

Il épouse Ermentrude (née vers 908/909), la fille ainée de Charles III le Simple, qui lui apporte probablement le contrôle de la Lorraine dont ce dernier est reconnu souverain depuis 911. Après la déposition de Charles en 923, comme roi de France et roi de Lorraine et son emprisonnement; pendant une courte période. Il est possible que son mariage se place peu de temps avant la chute de Charles, alors que les cinq autres filles de ce dernier demeurent apparemment célibataires.

Pendant quelque temps, Godefroid est reconnu comme Comte palatin de Lotharingie. La fonction est occupée de 911 à 915 par Régnier au Long Col et ensuite par Wigéric de Bidgau. Dans la mesure ou Wigeric meurt avant 922, et que Charles le Simple est déposé en 923, il ne reste qu'une courte période pendant laquelle Godefroid peut avoir été le représentant de son beau-père en Lorraine.

Toutefois Godefroid est également le neveu de Henri Ier, le cousin d'Othon Ier, et le frère de Wigfrid, proche conseiller et chancelier du futur Empereur Othon Ier , il est également possible que sa fonction lui soit confiée après 923 en dépit de son alliance avec le souverain déposé Charles. Le fait que son fils Godefroid devienne lui-même duc de Basse-Loraine en 959, et au départ représentant de l'Archevêque Brunon de Cologne, frère d'Othon Ier et successeur de Wigfrid de Verdun dans ses deux fonctions, suggère que ses liens avec les Ottoniens étaient plus importants que ceux qui le liaient aux carolingiens de Francie occidentale.

Postérité

Les enfants de Godefroid et d'Ermentrude sont les suivants:

Notes et références

    Lien externe

    • Portail du Haut Moyen Âge
    • Portail de la Lorraine
    • Portail du Saint-Empire romain germanique
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.