Golfe d'Aden

Le golfe d'Aden est l'espace maritime situé entre la corne de l'Afrique (Somalie) et la péninsule arabique (Yémen). Il sépare le continent africain du continent asiatique. Il relie la mer Rouge (à l'ouest) et la mer d'Arabie (à l'est) par le détroit de Bab-el-Mandeb; le gees Gwardafuy, en Somalie, marquant sa limite orientale.

Golfe d'Aden

Carte du golfe d'Aden.
Géographie humaine
Pays côtiers Djibouti
Somalie
Somaliland
Yémen
Géographie physique
Type Golfe
Localisation Océan Atlantique
Coordonnées 12° nord, 47° est
Géolocalisation sur la carte : Moyen-Orient
Carte allemande de 1860

Géographie

Localisation

L'Organisation Hydrographique Internationale détermine les limites du golfe d'Aden de la façon suivante[1] :

  • au nord-ouest : une ligne joignant le Ra’s Ḩişn Murād (12° 40′ 29″ N, 43° 30′ 17″ E ) , au Yémen, et Siyyân (Ras Siyan 12° 28′ 32″ N, 43° 19′ 30″ E ), à Djibouti ;
  • à l'est : le méridien du gees Gwardafuy (Ras Asir, 11° 50′ 31″ N, 51° 16′ 18″ E ), en Somalie.

Sa longueur est de 1 000 km pour une largeur variant de 150 à 440 km.

Il tire son nom du port yéménite d'Aden situé au nord-ouest du golfe.

Zone historique d'échange entre l'Arabie du Sud et l'Afrique de l'Est, le percement du canal de Suez en a fait une zone stratégique. Au travers du golfe passe une importante voie de navigation maritime internationale entre l'Asie et l'Europe et une des principales voies d'exportation maritime du pétrole. Les navires naviguant dans le golfe doivent faire face à l'extension de la piraterie maritime qui sévit plus au sud au large des côtes de la Somalie depuis la désagrégation politique de la région à la fin des années 1990.

Le golfe d'Aden est aussi une voie de passage vers le Yémen pour de nombreux migrants. En 2008, plus de 50 000 personnes ont ainsi traversé le golfe d'Aden vers le Yémen, selon le HCR[2], contre 29 500 en 2007[3]. Sur ces 50 000 migrants, au moins 590 personnes se sont noyées et quelque 359 autres ont été portées disparues[3].

Le journaliste-documentariste Daniel Grandclément a réalisé sur ce sujet un reportage qui lui a valu le prix FIGRA en 2008 : Les Martyrs du golfe d'Aden[4].

Le golfe d'Aden est également connu comme étant l'un des hauts lieux de la piraterie.

Article connexe

Géopolitique du golfe d'Aden

Références

https://www.youtube.com/watch?v=lUxcRQu_9l4, Reportage du journaliste Patrick Forestier "Somalie : enquête au pays des pirates"

  • Portail de l’océan Indien
  • Portail du Moyen-Orient
  • Portail de l’Afrique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.