Grand Prix automobile de Belgique

Le Grand Prix de Belgique est une course automobile qui fait partie du championnat du monde de Formule 1. Cette course s'est disputée au cours de l'histoire sur cinq circuits différents : le circuit d'Anseremme-Dinant, le circuit de Nivelles, le circuit de Zolder, le circuit du bois de la Cambre, le plus célèbre et le plus utilisé de tous étant le circuit de Spa-Francorchamps. Ce dernier a eu deux versions, la première jusqu'en 1970 et la seconde sous une forme modifiée et raccourcie après 1983. Ce circuit est considéré comme une des plus belles épreuves de la saison par les pilotes et les spectateurs.

Grand Prix de Belgique
Données de course
Nombre de tours 44
Longueur du circuit 7,004 km
Distance de course 308,176 km
Conditions de course
Résultats
Vainqueur 2019 Charles Leclerc,
Ferrari,
1 h 23 min 3 s 796
(vitesse moyenne : km/h)
Pole position 2019 Charles Leclerc,
Ferrari,
1 min 42 s 519
(vitesse moyenne : 245,949 km/h)
Record du tour en course 2019 Sebastian Vettel,
Ferrari,
1 min 46 s 409
(vitesse moyenne : 236,957 km/h)

Depuis 1922, aucun pilote ou constructeur belge n'a réussi à s'imposer lors du Grand Prix de Belgique.

Historique

Le premier Grand Prix national belge, ou Coupe du Roi des Belges, se dispute les 20 et , sur deux jours en Formule libre, en totalisant près de 1 160 kilomètres en 17 heures 30 minutes de course[1]. Il est organisé par le Royal Automobile Club de Belgique (RACB), créé en 1898, qui récidive en 1913 (août), puis 1922 (en Sport).

Spa-Francorchamps est utilisé pour la première fois en 1921 et est intégré au championnat du monde de Formule 1 dès sa création en 1950 et jusqu'en 1970, à l'exception de trois années.

Les champions du monde Giuseppe Farina, Alberto Ascari, Juan Manuel Fangio, Jack Brabham, Graham Hill et John Surtees y ont tous remporté des victoires. Le pilote le plus à l'aise sur ce circuit fut Jim Clark qui remporta quatre victoires de 1962 à 1965,alors qu'il disait détester cette piste.

La piste est réputée dangereuse et, en 1960, Alan Stacey et Chris Bristow y trouvent la mort dans des accidents séparés. En 1970, il devient clair que les vitesses excessives atteintes sur le circuit augmentent les risques d'accident : Pedro Rodríguez atteint la vitesse moyenne de 240 km/h et le déplacement du grand Prix sur un autre circuit est décidé. Nivelles, près de Bruxelles, accueille la course en 1972 et 1974 avant de tomber dans l'oubli. En 1973, la course a lieu à Zolder, dans la partie flamande au nord de Liège. Si ce circuit n'est pas comparable à Spa-Francorchamps, il est préférable à celui de Nivelles.

Bien que sa piste se détériore au fil du temps, Zolder accueille le Grand Prix de Belgique de 1975 à 1982. En 1982, Gilles Villeneuve meurt lors d'un accident et, dès l'année suivante, le Grand Prix revient à Francorchamps.

En 1983, après une absence de 13 ans, Spa fait son retour au championnat. Pour ce faire, la piste a été réduite à 6,97 km et supprimant la section la plus dangereuse est remplacée par une piste construite spécialement qui comporte plusieurs virages dont le double gauche de Pouhon.

En 1992, l'Allemand Michael Schumacher remporte sa première victoire, un an seulement après ses débuts sur ce même tracé. En 1994, Schumacher passe en tête sous le drapeau à damier mais est disqualifié à cause d'un fond plat aux dimensions illicites.

En 1998, la pluie tombe abondamment sur le circuit ardennais et provoque au départ un carambolage qui cause la destruction de plus de la moitié des monoplaces (13/22) et conduit à un deuxième départ. Peu après celui-ci, Mika Häkkinen est éliminé au virage de la Source et Damon Hill, sur Jordan Mugen-Honda, est en tête. Michael Schumacher réussit à le dépasser mais s'encastre dans la monoplace de David Coulthard en lui prenant un tour : Hill remporte le Grand Prix, signant avec l'aide de son équipier Ralf Schumacher un doublé historique pour son écurie.

En 2000, le GP est marqué par le dépassement de Mika Häkkinen sur Michael Schumacher, dans la ligne droite menant aux Combes à quatre tours du but : Schumacher dépasse le retardataire Ricardo Zonta par la gauche et Häkkinen opte pour la droite : il parvient ainsi à doubler les deux monoplaces en une seule accélération, à plus de 330 km/h.

En 2001, Michael Schumacher, tout juste auréolé de son quatrième titre mondial, y remporte la 52e victoire de sa carrière, battant le record de succès en Grand Prix d'Alain Prost. L'année suivante, devenu quintuple champion du monde, l'Allemand y conquiert non seulement sa 6e victoire sur le circuit (record de victoires pour le Grand Prix de Belgique), mais également son 10e succès de la saison (nouveau record de victoires lors d'un championnat du monde).

En 2003, la course est annulée pour cause de législation anti-tabac. Grâce à un arrangement, le Grand Prix revient en 2004, remporté par Kimi Räikkönen, sur McLaren-Mercedes, devant Michael Schumacher qui assure son septième et dernier titre de champion du monde de Formule 1.

Le Grand Prix n'est pas inscrit au calendrier 2006 mais au programme du championnat 2007 à la suite de la réalisation de grands travaux d'aménagement au niveau des stands, du virage de la Source et de la chicane de l'arrêt de bus.

En 2007, le Grand Prix change de sponsor : Internationale Nederlanden Groep remplace la bière australienne Foster's. Désormais chez Ferrari, Kimi Räikkönen s'impose, permettant à la Scuderia de remporter son 15e titre de champion du monde des constructeurs.

En 2008, alors que la pluie se met à tomber en fin de la course, Lewis Hamilton tente de dépasser Kimi Räikkönen à la chicane de l'arrêt de bus, mais il manque son freinage et coupe le virage. Le Britannique redonne aussitôt la première place au Finlandais avant de le doubler quelques mètres plus loin, à l'épingle de la Source. Räikkönen part ensuite à la faute avant l'arrêt de bus tandis que Hamilton franchit la ligne d'arrivée en tête. Mais quelques heures après la course, il est déclassé par la FIA qui juge illicite son dépassement sur Räikkönen, la victoire revenant à Felipe Massa. L'autre grand perdant de cette course est Sébastien Bourdais: troisième à l'entame du dernier tour, le Français ne termine que septième, dépassé par plusieurs pilotes qui ont chaussé des pneus pluie alors qu'il était resté en pneus secs.

En 2009, Giancarlo Fisichella crée la surprise en hissant sa modeste Force India en pole position. Le lendemain, il parvient à suivre la cadence de Räikkönen (qui signe la seule victoire de l'année pour Ferrari) et termine deuxième de l'épreuve à moins d'une seconde du Finlandais.

2012 est marqué par un carambolage au premier tour impliquant Lewis Hamilton, Fernando Alonso, Sergio Pérez et Romain Grosjean, condamné à une course de suspension et à 50 000 $ d'amende. Ce carambolage prive par ailleurs Fernando Alonso d'un troisième sacre mondial.

En 2014, un accrochage au deuxième tour implique les deux Mercedes de Nico Rosberg et Lewis Hamilton. Rosberg crevant la roue arrière droite d'Hamilton. Après la course, une réunion de crise se déroule dans le stand Mercedes et Rosberg admettra, à demi-mot, qu'il a volontairement accroché Hamilton. Cet épisode est peut-être l'une des raisons pour lesquelles, à la fin de la saison, Lewis Hamilton sera sacré champion et pas Nico Rosberg.

L'édition 2018 est marquée par un accident spectaculaire au premier virage lorsque Nico Hülkenberg manque son freinage et percute Fernando Alonso ; celui-ci est projeté au dessus de la monoplace de Charles Leclerc, bien protégé par le Halo, système de protection de tête.

Marquée par l'accident mortel d'Anthoine Hubert, survenu la veille durant la course longue de Formule 2, l'édition 2019 voit la première victoire du Monégasque Charles Leclerc parti de la pole position. Lors du dix-neuvième tour de course, le public ovationne les coureurs en hommage au pilote français qui courait avec le no 19.

Circuits utilisés pour les Grands Prix

Records du circuit de Spa-Francorchamps

Palmarès

Les évènements qui ne faisaient pas partie du championnat du monde de Formule 1 sont indiqués par un fond rose ; les évènements qui faisaient partie du championnat d'Europe des pilotes ou du championnat du monde des manufacturiers avant guerre sont indiqués par un fond jaune. Courses Sport en 1913 et 1922 sur fond rose clair.

Avant-course du Grand Prix de Belgique 1912.
De Tornaco au GP de Belgique 1922.
Chiron (à G.) et Bouriat (à D.), en 1930.
Départ du Grand Prix de Belgique 1931.
Nuvolari (1933).
Départ du Grand Prix de Belgique 1935 (Wimille et Chiron en tête).
Kimi Räikkönen en 2005…
… et 2007…
… puis quatrième victoire en 2009.
Deuxième victoire de Vettel en 2013.
Hamilton en pole en 2015.
Palmarès de la course
Année Vainqueur Écurie Circuit Résultats
1912 René Croquet Th. Schneider Anseremme-Dinant Résultats
1913[2] Léon Derny Springuel-Impéria Anseremme-Dinant Résultats
1914-1921 Non couru
1922 Raymond de Tornaco[3] Impéria Spa-Francorchamps Résultats[4]
1923-1924 Non couru
1925 Antonio Ascari Alfa Romeo Spa-Francorchamps Résultats
1926-1929 Non couru
1930 Louis Chiron Bugatti Spa-Francorchamps Résultats
1931 William Grover-Williams
Carlo Alberto Conelli
Bugatti Spa-Francorchamps Résultats
1932 Non couru
1933 Tazio Nuvolari Maserati Spa-Francorchamps Résultats
1934 René Dreyfus Bugatti Spa-Francorchamps Résultats
1935 Rudolf Caracciola Mercedes-Benz Spa-Francorchamps Résultats
1936 Non couru
1937 Rudolf Hasse Auto Union Spa-Francorchamps Résultats
1938 Non couru
1939 Hermann Lang Mercedes-Benz Spa-Francorchamps Résultats
1940-1945 Non couru
1946 Eugène Chaboud Delage Bois de la Cambre Résultats
1947 Jean-Pierre Wimille Alfa Romeo Spa-Francorchamps Résultats
1948 Non couru
1949 Louis Rosier Talbot Spa-Francorchamps Résultats
1950 Juan Manuel Fangio Alfa Romeo Spa-Francorchamps Résultats
1951 Giuseppe Farina Alfa Romeo Spa-Francorchamps Résultats
1952 Alberto Ascari Ferrari Spa-Francorchamps Résultats
1953 Alberto Ascari Ferrari Spa-Francorchamps Résultats
1954 Juan Manuel Fangio Maserati Spa-Francorchamps Résultats
1955 Juan Manuel Fangio Mercedes Spa-Francorchamps Résultats
1956 Peter Collins Ferrari Spa-Francorchamps Résultats
1957 Non couru
1958 Tony Brooks Vanwall Spa-Francorchamps Résultats
1959 Non couru
1960 Jack Brabham Cooper-Climax Spa-Francorchamps Résultats
1961 Phil Hill Ferrari Spa-Francorchamps Résultats
1962 Jim Clark Lotus-Climax Spa-Francorchamps Résultats
1963 Jim Clark Lotus-Climax Spa-Francorchamps Résultats
1964 Jim Clark Lotus-Climax Spa-Francorchamps Résultats
1965 Jim Clark Lotus-Climax Spa-Francorchamps Résultats
1966 John Surtees Ferrari Spa-Francorchamps Résultats
1967 Dan Gurney Eagle-Weslake Spa-Francorchamps Résultats
1968 Bruce McLaren McLaren-Ford Spa-Francorchamps Résultats
1969 Annulé
1970 Pedro Rodríguez BRM Spa-Francorchamps Résultats
1971 Non couru
1972 Emerson Fittipaldi Lotus-Ford Nivelles Résultats
1973 Jackie Stewart Tyrrell-Ford Zolder Résultats
1974 Emerson Fittipaldi McLaren-Ford Nivelles Résultats
1975 Niki Lauda Ferrari Zolder Résultats
1976 Niki Lauda Ferrari Zolder Résultats
1977 Gunnar Nilsson Lotus-Ford Zolder Résultats
1978 Mario Andretti Lotus-Ford Zolder Résultats
1979 Jody Scheckter Ferrari Zolder Résultats
1980 Didier Pironi Ligier-Ford Zolder Résultats
1981 Carlos Reutemann Williams-Ford Zolder Résultats
1982 John Watson McLaren-Ford Zolder Résultats
1983 Alain Prost Renault Spa-Francorchamps Résultats
1984 Michele Alboreto Ferrari Zolder Résultats
1985 Ayrton Senna Lotus-Renault Spa-Francorchamps Résultats
1986 Nigel Mansell Williams-Honda Spa-Francorchamps Résultats
1987 Alain Prost McLaren-TAG Spa-Francorchamps Résultats
1988 Ayrton Senna McLaren-Honda Spa-Francorchamps Résultats
1989 Ayrton Senna McLaren-Honda Spa-Francorchamps Résultats
1990 Ayrton Senna McLaren-Honda Spa-Francorchamps Résultats
1991 Ayrton Senna McLaren-Honda Spa-Francorchamps Résultats
1992 Michael Schumacher Benetton-Ford Spa-Francorchamps Résultats
1993 Damon Hill Williams-Renault Spa-Francorchamps Résultats
1994 Damon Hill Williams-Renault Spa-Francorchamps Résultats
1995 Michael Schumacher Benetton-Renault Spa-Francorchamps Résultats
1996 Michael Schumacher Ferrari Spa-Francorchamps Résultats
1997 Michael Schumacher Ferrari Spa-Francorchamps Résultats
1998 Damon Hill Jordan-Mugen Honda Spa-Francorchamps Résultats
1999 David Coulthard McLaren-Mercedes Spa-Francorchamps Résultats
2000 Mika Häkkinen McLaren-Mercedes Spa-Francorchamps Résultats
2001 Michael Schumacher Ferrari Spa-Francorchamps Résultats
2002 Michael Schumacher Ferrari Spa-Francorchamps Résultats
2003 Non couru
2004 Kimi Räikkönen McLaren-Mercedes Spa-Francorchamps Résultats
2005 Kimi Räikkönen McLaren-Mercedes Spa-Francorchamps Résultats
2006 Annulé
2007 Kimi Räikkönen Ferrari Spa-Francorchamps Résultats
2008 Felipe Massa Ferrari Spa-Francorchamps Résultats
2009 Kimi Räikkönen Ferrari Spa-Francorchamps Résultats
2010 Lewis Hamilton McLaren-Mercedes Spa-Francorchamps Résultats
2011 Sebastian Vettel Red Bull-Renault Spa-Francorchamps Résultats
2012 Jenson Button McLaren-Mercedes Spa-Francorchamps Résultats
2013 Sebastian Vettel Red Bull-Renault Spa-Francorchamps Résultats
2014 Daniel Ricciardo Red Bull-Renault Spa-Francorchamps Résultats
2015 Lewis Hamilton Mercedes Spa-Francorchamps Résultats
2016 Nico Rosberg Mercedes Spa-Francorchamps Résultats
2017 Lewis Hamilton Mercedes Spa-Francorchamps Résultats
2018 Sebastian Vettel Ferrari Spa-Francorchamps Résultats
2019 Charles Leclerc Ferrari Spa-Francorchamps Résultats

Classement par nombre de victoires

Par pilote

Nombre de victoires Pilote Années
6 Michael Schumacher 1992 · 1995 · 1996 · 1997 · 2001 · 2002
5 Ayrton Senna 1985 · 1988 · 1989 · 1990 · 1991
4 Jim Clark 1962 · 1963 · 1964 · 1965
4 Kimi Räikkönen 2004 · 2005 · 2007 · 2009
3 Juan Manuel Fangio 1950 · 1954 · 1955
3 Damon Hill 1993 · 1994 · 1998
3 Lewis Hamilton 2010 · 2015 · 2017
3 Sebastian Vettel 2011 · 2013 · 2018
2 Alberto Ascari 1952 · 1953
2 Emerson Fittipaldi 1972 · 1974
2 Niki Lauda 1975 · 1976
2 Alain Prost 1983 · 1987
Grille mise à jour après le Grand Prix de Belgique 2018
Bilan par nation
Pos. Nations Victoires
1er Royaume-Uni 17.5
2e Allemagne 13
3e Italie 6.5
4e France 9
5e Brésil 8
6e Finlande 5
7e Argentine 4
8e Monaco 2

Note : Damon Hill a remporté le Grand Prix de Belgique 1994 à la suite de la disqualification de Michael Schumacher, arrivé premier mais dont la Benetton fut jugée non conforme au règlement technique après l'arrivée (usure excessive du patin en jabroc sous la voiture).

Par constructeurs

Classement par succès
Nombre de victoires Constructeurs Années
18 Ferrari 1952, 1953, 1956, 1961, 1966, 1975, 1976, 1979, 1984, 1996
1997, 2001, 2002, 2007, 2008, 2009, 2018, 2019
14 McLaren 1968, 1974, 1982, 1987, 1988, 1989, 1990, 1991, 1999, 2000
2004, 2005, 2010, 2012
8 Lotus 1962, 1963, 1964, 1965, 1972, 1977, 1978, 1985
6 Mercedes-Benz 1935, 1939, 1955, 2015, 2016, 2017
4 Alfa Romeo 1925, 1947, 1950, 1951
Williams 1981, 1986, 1993, 1994
3 Bugatti 1930, 1931, 1934
Red Bull 2011, 2013, 2014
2 Impéria 1913, 1922
Maserati 1933, 1954
Benetton 1992, 1995
Bilan par nation
Pos. Nations Victoires
1er Royaume-Uni 32
2e Italie 24
3e France 8
4e Allemagne 6
5e Autriche 3
6e Belgique 2
7e États-Unis 1
7e Irlande 1

Notes et références

  1. A - Motor Racing - Camera 1894-1916, George Nicholas "Nick" Georgano, éd. David & Charles, 1976, (ISBN 978-0715371602).
  2. Première appellation officielle de "Grand Prix de Belgique".
  3. Le père de Charles de Tornaco, troisième des 24 Heures du Mans 1923, et encore troisième des 24 Heures de Spa 1924.
  4. Avec près d'une demi-heure d'avance.

Liens externes

  • Portail du sport automobile
  • Portail de la Belgique
  • Portail de la Formule 1
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.