Grand Prix du Midi libre

Le Grand Prix du Midi libre est une ancienne épreuve cycliste, organisée de 1949 à 2002, historiquement par le journal du même nom.

Grand Prix du Midi libre
Généralités
Sport cyclisme sur route
Création 1949
Disparition 2002
Organisateur(s) Midi libre
Éditions 55
Type / Format course à étapes
Périodicité annuel (mai)
Lieu(x) France
Languedoc-Roussillon
Statut des participants professionnels

Palmarès
Tenant du titre Christophe Moreau
Plus titré(s) Jean-René Bernaudeau
(4 victoires)

Histoire

Selon les périodes, l'épreuve se déroulait en mai ou juin, peu avant ou peu après le Critérium du Dauphiné libéré, en préparation au Tour de France. C'était une épreuve de moyenne montagne pour permettre aux coureurs de se préparer en douceur pour le Tour de France. C’était l'une des courses à étapes les plus prestigieuses du calendrier français[1].

À ses débuts en 1949, le Midi libre est une course d'un jour de course tracé sur 250 kilomètres entre Montpellier et Carcassonne. La course passe à deux étapes en 1954, puis trois en 1958, quatre en 1961, cinq en 1970 et six étapes en 1987[1].

Eddy Merckx en 1971 et Miguel Indurain en 1995 se sont imposés sur la course juste avant de remporter un nouveau Tour de France. Jean-René Bernaudeau l'a remporté quatre fois consécutivement entre 1980 et 1983.

En 2000, le groupe Le Monde rachète le journal Midi libre, organisateur de la course, et annonce un moratoire de deux ans avant de décider du sort du Grand Prix. En , la « suspension » de la course est annoncée, dans l'attente d'un repreneur[2],[3]. En 2004, il y eut une tentative de création d’un Tour du Languedoc-Roussillon qui ne connut qu'une seule édition.

Les plus grands cyclistes ont gagné cette épreuve comme Raphaël Géminiani, Luis Ocaña, Eddy Merckx, Raymond Poulidor, Miguel Indurain et Laurent Jalabert. Jean-René Bernaudeau l'a remporté quatre fois consécutivement au début des années 1980. Deux coureurs ont remporté le Tour de France après leur victoire dans le Grand Prix du Midi libre : Eddy Merckx en 1971 et Miguel Indurain en 1995.

Palmarès

Année Vainqueur Deuxième Troisième
2002 Non attribué[n 1] Álvaro González de Galdeano José Azevedo
2001 Iban Mayo Benoît Salmon Christophe Moreau
2000 Didier Rous Georg Totschnig Tadej Valjavec
1999 Benoît Salmon Alexandre Vinokourov José Alberto Martínez
1998 Laurent Dufaux Christophe Rinero Laurent Brochard
1997 Alberto Elli Georg Totschnig Bart Voskamp
1996 Laurent Jalabert Laurent Brochard Richard Virenque
1995 Miguel Indurain Richard Virenque Thierry Laurent
1994 Ján Svorada Pavel Tonkov Roberto Conti
1993 Maurizio Fondriest Dominique Arnould Roberto Pelliconi
1992 Luc Leblanc Ján Svorada Viatcheslav Ekimov
1991 Gilbert Duclos-Lassalle Martial Gayant Frank Van Den Abeele
1990 Gérard Rué Dominique Arnaud Jean-Claude Colotti
1989 Jérôme Simon Gérard Rué Jean-Claude Colotti
1988 Claude Criquielion Éric Boyer Jos Haex
1987 Patrice Esnault Julián Gorospe Marc Madiot
1986 Claude Criquielion Jean-René Bernaudeau Pello Ruiz Cabestany
1985 Silvano Contini Éric Caritoux François Lemarchand
1984 Dominique Garde Marc Durant Alain Vigneron
1983 Jean-René Bernaudeau Joop Zoetemelk Patrick Bonnet
1982 Jean-René Bernaudeau Francesco Moser Kim Andersen
1981 Jean-René Bernaudeau Christian Levavasseur Ludo Peeters
1980 Jean-René Bernaudeau Joaquim Agostinho Johan van der Velde
1979 Giuseppe Saronni Joaquim Agostinho Pierre-Raymond Villemiane
1978 Claudio Bortolotto Gilbert Le Lay Ludo Loos
1977 Wladimiro Panizza Bernard Thévenet Joop Zoetemelk
1976 Alain Meslet Lucien Van Impe Bernard Hinault
1975 Francesco Moser Joop Zoetemelk Christian Seznec
1974 Jean-Pierre Danguillaume Barry Hoban Frans Verbeeck
1973 Raymond Poulidor Joop Zoetemelk Mariano Martinez
1972 Cyrille Guimard Joop Zoetemelk Yves Hézard
1971 Eddy Merckx Joop Zoetemelk André Dierickx
1970 Walter Ricci José Gómez Lucas Charly Grosskost
1969 Luis Ocaña Ferdinand Bracke Rémi Van Vreckom
1968 non-disputé
1967 Michel Grain Roger Pingeon Raymond Poulidor
1966 Jean-Claude Theillière Raymond Delisle Julien Delocht
1965 André Foucher Jean Stablinski Tom Simpson
1964 André Foucher Raymond Mastrotto Victor Van Schil
1963 Fernando Manzaneque Jan Janssen Édouard Delberghe
1962 Michel Stolker Édouard Delberghe Joseph Groussard
1961 Joseph Groussard Jean-Claude Annaert Raymond Poulidor
1960 Valentin Huot Marcel Queheille Raymond Mastrotto
1959 Jean Brankart François Mahé Raymond Mastrotto
1958 Francis Pipelin Joseph Morvan François Mahé
1957 Jean-Pierre Schmitz Frans Schoubben Valentin Huot
1956 Antonin Rolland René Privat Ugo Anzile
1955 Miguel Poblet Lucien Demunster Alfred De Bruyne
1954 Jesus Martinez Siro Bianchi Georges Meunier
1953 Pierre Nardi Paul Matteoli Adolphe Deledda
1952 Siro Bianchi Louis Bobet Marius Bonnet
1951 Raphaël Géminiani Roger Buchonnet Antonio Gelabert
1950 Antonin Rolland Raphaël Géminiani Pierre Fautrier
1949 Henri Massal Marius Bonnet Raphaël Géminiani

Notes et références

Notes

  1. Lance Armstrong, initialement vainqueur, a été déclassé par l'UCI[4]

Références

  1. Vélo Magazine du 29 novembre 2018
  2. « Midi libre : une épreuve en bout de course », L'Humanité, (lire en ligne, consulté le 5 mars 2018)
  3. « Le «Midi libre» tourne la page », Libération, (lire en ligne, consulté le 5 mars 2018)
  4. « Armstrong perd ses 7 Tours », sur lequipe.fr, (consulté le 22 octobre 2012)

Liens externes

  • Portail du cyclisme
  • Portail du Languedoc-Roussillon
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.