Grande Poste d'Alger

La Grande Poste d'Alger est un édifice de style néo-mauresque, construit à Alger en 1910 par les architectes Jules Voinot et Marius Toudoire[1], qui abrite les services de la poste algérienne au cœur de la ville d'Alger en Algérie.

Grande Poste d'Alger
La Grande Poste d'Alger
Présentation
Type
Destination initiale
Destination actuelle
Musée de la poste
Style
Architecte
Construction
Propriétaire
Ville d'Alger
Localisation
Pays
wilaya
Commune
Coordonnées
36° 46′ 23″ N, 3° 03′ 34″ E

La Grande Poste d'Alger est située au cœur d'Alger. Elle est le principal repère touristique d'Alger-Centre.

Historique

La Grande Poste au XIXe siècle

La Grande Poste a été construite à l'emplacement d'une église anglicane construite en 1870 sur l’ancien Plateau des Glières[2].

Jusqu'en 1962, la Grande Poste se situe au cœur du quartier européen d'Alger et à quelques centaines de mètres du siège du Gouvernement Général, au pied du Forum d'Alger, constant lieu de rassemblement des manifestations en faveur de l'Algérie française. C'est pourquoi, au cours des différentes crises politiques marquant la fin de l'époque coloniale, le bâtiment apparaît régulièrement en arrière-plan des clichés d'actualité de l'époque. Ainsi, des barricades se dressent à quelques mètres du bâtiment pendant la Semaine des barricades, en . Le , pendant la fusillade de la rue d'Isly (actuelle rue Larbi Ben M'Hidi) qui fait suite à la signature des accords d'Évian, des dizaines de manifestants pieds-noirs blessés se protègent des tirs de militaires français, en se réfugiant sur le parvis de la Grande Poste. 80 morts et 200 blessés

En , des travaux sont entrepris à l'intérieur du bâtiment pour transformer la Grande poste en musée sur l'histoire de la poste et des télécommunications en Algérie [3]. L'annonce de ce projet avait été faite en par la ministre de la Poste et des technologies de l’information et de la communication [4].

Description

La Grande poste d'Alger est située au carrefour dit de la Grande poste anciennement Plateau des Glières, à l'intersection des grands axes d'Alger-Centre, les rampes Tafourah à l'est, qui permettent l'accès au centre-ville depuis le port d'Alger. La rue Larbi Ben M’Hidi, au nord, qui se dirige vers le quartier historique de la Casbah. Le boulevard Mohamed Khémisiti (anciennement Laferrière), à l'ouest, qui enlace le Jardin de l'Horloge Florale avant de monter vers l'Esplanade d'Afrique que surplombe le Palais du gouvernement. L'avenue Émir El Khettabi, au sud, prolongement de la rue Didouche Mourad (anciennement rue Michelet), l'artère commerçante d'Alger.

L'édifice tire son prestige de la splendeur de sa façade ornée de trois arceaux et d'une galerie supérieure formée d'arcades. Son escalier en marbre mène vers trois grandes portes imposantes en bois précieux[5].

Accès

La Grande Poste d'Alger est desservie par la ligne 1 du métro d'Alger à la station Tafourah - Grande Poste.

Galerie de photos

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes

  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme
  • Portail d'Alger
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.