Greifswald

Greifswald (Gripsvalde en français) [ˈɡʁaɪfsvalt][1] est une ville du nord de l'Allemagne, dans le land du Mecklembourg-Poméranie-Occidentale, région Poméranie. Ville de la Hanse et ville universitaire, elle se trouve entre les deux plus grandes îles allemandes : Usedom et Rügen. Greifswald est située sur les bords de la rivière Ryck. C'est depuis la réforme du le chef-lieu du nouvel arrondissement de Poméranie-Occidentale-Greifswald. C'est aussi la ville natale du peintre Caspar David Friedrich et du footballeur international allemand Toni Kroos.

Greifswald
Gripsvalde

Héraldique
Administration
Pays Allemagne
Land  Mecklembourg-Poméranie-Occidentale
Arrondissement
(Landkreis)
Poméranie-Occidentale-Greifswald
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
8
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Stefan Fassbinder (Verts)
Partis au pouvoir Verts, SPD, Die Linke, Parti des pirates
Code postal 17487, 17489, 17491, 17493
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
13 0 75 039
Indicatif téléphonique +49-3834
Immatriculation HGW
Démographie
Population 54 610 hab. (31/12/2010)
Densité 1 081 hab./km2
Géographie
Coordonnées 54° 05′ 00″ nord, 13° 23′ 00″ est
Altitude m
Superficie 5 050 ha = 50,50 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Greifswald
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Greifswald
Liens
Site web www.greifswald.de

    Avec ses 54 610 habitants (au ), elle est la cinquième plus grande ville de la région, après Rostock, Schwerin, Neubrandenburg et Stralsund.

    Histoire

    L’hôtel de ville
    L’abbaye d'Eldena
    Appartenances historiques

    Principauté de Rügen 1248-1325
    Duché de Poméranie-Wolgast 1325-1478
    Duché de Poméranie 1478-1532
    Duché de Poméranie-Wolgast 1532-1625
    Duché de Poméranie 1625-1637
    Poméranie suédoise 1637-1815
    Royaume de Prusse (Province de Poméranie)
    République de Weimar 1918–1933
     Reich allemand 1933–1945
    Allemagne occupée 1945–1949
    République démocratique allemande 1949–1990
    Allemagne 1990–présent

    En 1199, l'abbaye d'Eldena fut fondée par des moines cisterciens danois. En 1241, le prince de Rügen et le duc de Poméranie autorisent la tenue hebdomadaire d'un marché à l'abbaye d'Eldena. Ce marché commercial est le point de départ du développement ultérieur de la ville de Greifswald. C'est en 1248 que pour la première fois on mentionne l'oppidum gripheswald parmi les biens de l'abbaye d'Eldena. Le droit urbain de Lübeck a été accordé à cette agglomération le par le duc Wartislaw III.

    En 1278, Greifswald devient membre de la ligue hanséatique. Le développement de Greifswald est marqué jusqu'au XVIe siècle par son appartenance à la Hanse. L'Université de Greifswald a été fondée en 1456 à l'initiative du bourgmestre de Greifswald, Heinrich Rubenow. L'université est, après celle de Rostock, la plus ancienne d'Europe du Nord.

    La Réforme luthérienne a été introduite à Greifswald en 1531. L'université fut rouverte en 1539 à titre d'université protestante.

    Au cours de la guerre de Trente Ans (1618-1648) Greifswald est occupée par les troupes impériales jusqu'en 1631, année où la ville est conquise sans combats par les troupes suédoises. À la paix de Westphalie, la Suède obtient la Poméranie et ainsi Greifswald. Il s'ensuit des tensions entre la Suède et la Prusse-Brandebourg qui fait valoir ses prétentions à l'héritage poméranien, ce qui, dans les décennies à venir mène à une série de conflits armés au cours desquels Greifswald est assiégée et occupée militairement à plusieurs reprises.

    Le peintre romantique Caspar David Friedrich est né à Greifswald en 1774, et a régulièrement illustré la région dans ses peintures. On trouve en particulier souvent les ruines de l'abbaye d'Eldena dans ses tableaux.

    En 1815, à la suite des guerres napoléoniennes, la Poméranie suédoise revient à la Prusse. Greifswald fait alors partie de la province prussienne nouvellement crée de Poméranie. La longue période de paix qui s'ensuit apporte à la ville une croissance économique durable et rapide.

    En 1939, les villages de Wieck et d'Eldena – le berceau de Greifswald – situés à l'embouchure de la Ryck, ont été rattachés à Greifswald.

    De 1940 à 1945, l'ancienne caserne de blindés située à Greisfwald sert de camp de concentration pour prisonniers de guerre alliés (Stalag II-C).

    La reddition sans combat de la ville à l'Armée rouge en 1945 épargne des vies humaines et la ville n'est pas détruite.

    Greifswald était une ville-arrondissement jusqu’au .

    Présent

    La ville comporte trois impressionnantes églises de style gothique de brique (Backsteingotik) : Sainte-Marie, la cathédrale Saint-Nicolas et Saint-Jacques que l'on aperçoit de loin.

    L'état d'esprit et l'atmosphère de la ville sont fortement marqués par les nombreux étudiants. Grâce à l'université, la ville hanséatique de Greifswald reste un lieu de tradition, mais est aussi une source d'innovation et de découverte. C'est un endroit intéressant pour les instituts de recherche et de technologie, comme l'Institut Max-Planck de physique des plasmas, l'Institut pour la physique du plasma à basse température, le «BioTechnikum» (centre biotechnique) et le «Technologiezentrum Vorpommern». Le laboratoire fédéral de recherche sur les maladies virales des animaux, Institut Friedrich Loeffler (FLI), situé sur l'île de Riems peut se prévaloir d'une tradition remontant à 1910.

    La ville est prévue terminal gazier, à Lubmin, pour le gazoduc Nord Stream.

    Tourisme

    Jumelages

    La ville Greifswald est jumelée avec[2] :

    Greifswald entretient des relations d'amitié avec :

    Personnalités associées

    • Mite Kremnitz, femme de lettres allemande née à Greifswald
    • Toni Kroos, footballeur international né à Greifswald
    • Felix Kroos, footballeur né à Greifswald
    • Hans Fallada, de son véritable nom Rudolf Ditzen ( 1893-1947), écrivain allemand auteur de "Seul dans Berlin", est né à Greifswald
    • Liste de personnalités originaires de Greifswald (de)
    • Liste de citoyens d'honneur de Greifswald (de)

    Notes et références

    Voir aussi

    Articles connexes

    Liens externes


    • Portail du Mecklembourg-Poméranie-Occidentale
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.