Groupe Afnor

Le groupe AFNOR est un groupe français issu de la fusion des associations Association française de normalisation (AFNOR) et Association française pour l'assurance de la qualité (AFAQ) et qui comprend trois filiales commerciales autour de l’association AFNOR, axées sur la normalisation, la certification, l’édition spécialisée et la formation.

Pour l'association, voir Association française de normalisation.

Groupe Afnor

Groupe Afnor

Création 1926
Forme juridique Association Loi 1901 - ODAC
Slogan L'association Afnor et ses filiales constituent un groupe international au service de l'intérêt général et du développement économique des organisations.
Siège social La Plaine Saint-Denis
 France
Direction Marc Ventre, Président
Actionnaires Tutelle du Ministère de l'Industrie
Activité Normalisation, certification, édition, formation
Effectif 1 250
Site web https://www.afnor.org/

Chiffre d'affaires 158,2 M€ (au 31.12.2018)
+ 4 %
Résultat net 2,6 M€ (au 31.12.2018)
+ 37 %

Domaines d'activité

AFNOR Normalisation

AFNOR Normalisation recense les besoins en normalisation, élabore les stratégies normatives, coordonne et oriente l'activité des bureaux de normalisation sectoriels, veille à ce que toutes les parties intéressées soient représentées dans les commissions de normalisation, organise les enquêtes publiques, homologue les normes françaises [1].

Au-delà de son action au niveau français, AFNOR Normalisation est le membre français des instances de normalisation européenne (CEN)[2] et internationale (ISO)[3] et à ce titre défend et valorise les positions nationales [4].

AFNOR Certification

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (août 2019). 
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

La certification s’adresse avant tout au client final, qu’il soit consommateur ou utilisateur. Elle est la preuve objective que le produit ou le service acheté ou fourni dispose des caractéristiques définies dans une norme ou un référentiel, et qu’il fait régulièrement l’objet de contrôles.

La crédibilité de la certification repose sur la compétence d’un organisme certificateur mais aussi sur son impartialité.[réf. souhaitée] Les organismes certificateurs sont eux-mêmes contrôlés par des organismes d’accréditation indépendants, le COFRAC en France.

La certification est délivrée après une évaluation des systèmes, des services, des produits ou encore des compétences professionnelles, objets de la demande. Cette évaluation consiste à en mesurer les caractéristiques. Si celles-ci correspondent en tous points à celles fixées dans le référentiel, la certification est délivrée.

AFNOR Certification est, en France, un organisme de certification et d’évaluation de systèmes, services, produits, compétences. Cette société du groupe AFNOR propose deux marques : AFAQ et NF. AFNOR Certification opère dans le domaine volontaire comme dans le domaine réglementaire. Au plan européen, AFNOR Certification est notifiée pour plusieurs directives européennes afin de délivrer le marquage CE, qui atteste la conformité des produits aux exigences réglementaires européennes[5].

AFNOR Éditions

AFNOR Éditions est un éditeur de solutions d’informations professionnelles normatives et réglementaires. AFNOR Éditions propose également une offre presse traitant de l’actualité de la normalisation et du management.

AFNOR Compétences

AFNOR Compétences propose de la formation continue et du conseil. Ses thématiques de formation recouvrent les domaines suivants : Management de la qualité et audit ; Environnement, Sécurité et développement durable ; Gestion des compétences et management transversal ; Intégration de systèmes et performances de l’entreprise ; Efficacité des fonctions de l’entreprise.

Historique

  •  : création de l’AFNOR, Association française de normalisation.
  •  : AFNOR est habilité à délivrer la marque NF, marque nationale de conformité aux normes.
  •  : reconnaissance d’utilité publique d'AFNOR par décret.
  •  : création de l’Organisation internationale de normalisation (ISO). L'AFNOR y joue un rôle déterminant.
  •  : création du Comité européen de normalisation (CEN), par les associations nationales de normalisation des pays de la CEE et de l’AELE. Le secrétariat en est confié à AFNOR.
  •  : création de l’Association française pour l'assurance de la qualité, structure de certification qui répond à l’émergence des normes ISO 9000, outils privilégiés pour structurer la démarche qualité dans les entreprises.
  •  : lancement des clubs « Initiative et compétitivité » avec des responsables d’entreprise pour relever le défi de 1992, date cible pour la libre circulation des produits en Europe...
  •  : remise du 1er certificat ISO 9000.
  •  : déclinaison de la marque NF à l’agro-alimentaire et aux activités de service.
  • 1993 : Olivier Peyrat devient directeur général d’AFAQ. Création de l’institut de Certification des auditeurs (ICA).
  • 1995 : remise du 1er certificat ISO 14001 (environnement).
  •  : François Ailleret est élu président d’AFNOR.
  •  : Olivier Peyrat est nommé directeur général d’AFNOR.
  •  : Fusion entre AFNOR et AFAQ pour donner naissance au groupe AFNOR qui comprend trois filiales commerciales autour de l’association AFNOR.
  •  : regroupement des collaborateurs Île-de-France au siège du groupe à La Plaine Saint-Denis.
  •  : Claude Satinet est élu président d’AFNOR. François Ailleret devient président d’honneur.
  •  : Marc Ventre est élu président d'AFNOR, à l'issue de l'assemblée générale qui célèbre les 90 ans de l'association[6]

Coopération et projets internationaux

Pour réaliser ses opérations d'assistance technique, AFNOR s'appuie sur un réseau d'acteurs institutionnels français et sur l'expertise d'organismes techniques majeurs (laboratoires, centres techniques, instituts de recherche...) qui couvrent les principaux secteurs industriels et de services :

Activités de lobbying

Pour l'année 2017, AFNOR déclare à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique exercer des activités de lobbying en France pour un montant qui n'excède pas 25 000 euros[7].

Notes et références

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de la France
  • Portail des technologies
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.