Guanajuato (État)

Le Guanajuato est un État du Mexique situé sur le plateau central. Guanajato est aussi le nom de la capitale et ville principale de l'État.

Pour la capitale, voir Guanajuato.

Guanajuato
Estado Libre y Soberano de Guanajuato
État libre et souverain de Guanajuato

Héraldique

Drapeau

Localisation de l'État de Guanajuato
Administration
Pays Mexique
Adhésion à la République  (2e)
Municipalités ou équivalent 46
Gouverneur Diego Sinhué Rodríguez Vallejo
Sénateurs Humberto Andrade Quezada
Luis Villarreal García
Francisco Arroyo Vieyra
Nombre de députés 21
ISO 3166-2 MX-GTO
Fuseau horaire UTC-6
Langue(s) régionale(s) De jure : Espagnol
Démographie
Gentilé Guanajuatense
Population 5 853 677 hab. (2015)
Densité 191 hab./km2
Rang 6e
Ville la plus peuplée León
Géographie
Coordonnées 21° 01′ 08″ nord, 101° 15′ 46″ ouest
Altitude Max. (Sierra Los Agustinos) 3 110 m
Superficie 30 608 km2
Coordonnées géographiques 21° 01′ 08″ N, 101° 15′ 46″ O
Latitude 21° 51' - 19° 55' N
Longitude 99° 40' - 102° 6' O
Liens
Site web www.guanajuato.gob.mx

    Géographie

    Entouré par les États de San Luis Potosí, Querétaro, Michoacán et Jalisco, l'État de Guanajato occupe une superficie de 30 589 km2 et comptait environ 5 853 677 habitants[1] en 2015.

    On distingue trois régions séparées par la Sierra de Guanajuato. Au nord, se trouvent les plaines du nord. Il s'agit d'une zone aride. La Sierra de Guanajuato constitue une zone à part, on y trouve des gorges, des pentes abruptes, et quelques plateaux. Cette deuxième zone s'élève à une altitude moyenne de 2 305 mètres au-dessus du niveau de la mer. La constitution du sol est propice à l'élevage de bétail. Au sud de la Sierra de Guanajuato se trouve la troisième zone est celle du Bajío, elle est composée de plaines et l'une des régions du pays qui bénéficie de plus de précipitations (700 mm de moyenne par an). On y pratique une agriculture basée sur des techniques modernes.

    Hydrologie

    Paysages et végétation

    Climat

    Flore et faune

    Villes et urbanisme

    Parmi les villes importantes citons : Guanajuato, Celaya, León, Salamanca, Irapuato, San Miguel de Allende, Acámbaro et Dolores Hidalgo qui fut l'un des points de départ du mouvement d'indépendance au début du XIXe siècle. La petite ville de Santa Cruz de Juventino Rosas est appelée ainsi car José Juventino Policarpo Rosas Cadenas, le compositeur de la valse mondialement connue Sobre las olas, y est né.

    Histoire

    À partir du IVe siècle av. J.-C., des sociétés agricoles utilisant la poterie apparaissent. Le Río Lerma et ses plaines inondables, aujourd'hui favorisent leur croissance. Vers le VIe siècle, la présence de grandes cités mésoaméricaines avec temples et palais monumentaux est attestée par l'archéologie : Plazuelas, Peralta, Cañada de la Virgen et El Corporo[2]. Ces cités ont été désertées peut-être à cause de la désertification des terres.

    Au XVIe siècle, la région est essentiellement peuplée de peuples nomades que les Aztèques nommaient (péjorativement) « Chichimèques », terme repris par les Espagnols qui baptisèrent le lieu « Gran Chichimeca »[3].

    Si l'on excepte la capitale et la zone du golfe du Mexique, cet État fut l'une des premières régions du Mexique à être colonisée par les Espagnols. En effet, ils s'y installèrent dans les années 1520 en raison des mines d'argent qui s'y trouvaient. Aujourd'hui, l'État de Guanajato est encore l'un des plus grands centres au monde pour la production d'argent. On y trouve aussi de l'étain, de l'or, du cuivre, du plomb, du mercure et de l'opale.

    Toponymie

    L'origine du nom Guanajuato vient de quanaxhuato qui signifie en purépecha « endroit montagneux des grenouilles »[réf. nécessaire].

    Culture

    Guitares mexicaines et jeux en vente dans le Guanajuato. Juillet 2017.

    Architecture et patrimoine

    Guanajuato compte 1 200 sites archéologiques dont quatre sont ouverts au public : Plazuelas, Peralta, Cañada de la Virgen et El Corporo.

    Événements culturels et festivals

    Guanajuato

    Le Festival Internacional Cervantino (FIC), populairement connu comme le « Cervantino », se tient chaque année dans la ville de Guanajuato, située dans le centre du Mexique.

    Éducation

    Économie

    L'État de Guanajuato fait notamment partie des cinq États mexicains autorisés à produire du Tequila[4]. Cette appellation d'origine concerne les villes de : Abasolo, Ciudad Manuel Doblano, Cueramaro, Huanimaro, Penjamo, Purisima del Rincon et Romita.


    L'État est divisée en 46 municipalités : Abasolo, Acámbaro, Apaseo, Apaseo El Alto, Atarjea, Celaya, Comonfort, Coroneo, Cortazar, Cuerámaro, Dolores Hidalgo, Guanajuato, Huanímaro, Irapuato, Jaral del Progreso, Jerécuaro, Juventino Rosas, León, Manuel Doblado, Moroleón, Ocampo, Pénjamo, Pueblo Nuevo, Purísima del Rincón, Romita, Salamanca, Salvatierra, Santa Catarina, San Diego de la Unión, San Felipe, San Francisco del Rincón, San José Iturbide, San Luis de la Paz, San Miguel de Allende, Santiago Maravatío, Silao, Tarandacuao, Tarimoro, Tierra Blanca, Uriangato, Valle de Santiago, Victoria, Villa Doctor Mora, Villagrán, Xichú et Yuriria.

    Principales villes de l'État de Guanajuato

    Ville Population de la municipalité
    (2010[5])
    León1 436 480
    Irapuato529 440
    Celaya468 469
    Salamanca260 732
    Silao de la Victoria173 024
    Guanajuato171 709
    San Miguel de Allende160 383
    Pénjamo149 936
    Dolores Hidalgo148 173
    Valle de Santiago141 058
    San Luis de la Paz115 656
    San Francisco del Rincón113 570
    Acámbaro109 030
    San Felipe106 952
    Salvatierra97 054
    Cortazar88 397
    Apaseo el Grande85 319
    Abasolo84 332
    Santa Cruz de Juventino Rosas79 214
    Comonfort77 794
    San José Iturbide72 411
    Yuriria70 782
    Purísima del Rincón68 795
    Apaseo el Alto64 433

    Accord de coopération

    Notes et références

    1. (es) Encuesta Intercensal 2015 - Instituto Nacional de Estadística y Geografía (INEGI) [PDF]
    2. Gaëtan Mortier, « Guanajuato, sur les traces des cités oubliées », Archéologia, no 499, , p. 53-54
    3. Gaëtan Mortier, « Guanajuato, sur les traces des cités oubliées », Archéologia, no 499, , p. 52
    4. « introduction à la protection juridique du Tequila », Le Tequiloelogue,
    5. (es) « Catálogo Localidades », sur microrregiones.gob.mx (consulté le 30 juillet 2016)

    Annexes

    Liens externes

    • Portail du Mexique
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.