Guillermo d'Aragon

Guillermo d'Aragon est un bref comte de Malte vers 1377.

Guillermo d'Aragon
Fonction
Président de la République de Malte
Biographie
Activité
Famille
Père
Fratrie
Conjointe
Béatrice d'Aragon, comtesse de Malte (d)
Enfant
Joanne d'Aragon, baronesse d'Ardore (d)

Il est le fils illégitime du roi Frédéric III de Sicile et d'une maitresse inconnue[1].

Malte avait été attribué en 1366 à Manfredi III Chiaromonte. Mais cette nomination avait été mal acceptée par l'homme fort de l'île, Giacomo de Pellegrino à la fois capitaine de la garnison et corsaire. La révolte dure plusieurs années jusqu'à ce qu'elle soit matée par une flotte de galère génoise et par la visite sur l'île de Frédéric III en personne. Le roi décide alors de faire administrer l'île par Jean Frédéric d'Aragon en lui demandant de rester vivre sur place afin de calmer durablement la révolte[2].

À la mort du roi en 1377, le comté de Malte revient par testament à Guillermo[3]. Mais il semble que cette nomination ait été virtuelle, Malte étant attribuée par le roi Pierre IV d'Aragon à Louis Frédéric d'Aragon[2]. En réalité, il est probable que Malte ait continué d'être administrée par Manfredi III Chiaromonte, devenu le vicaire et dirigeant principal de Sicile.


Il était marié à Beatrice d'Aragón-Avola[4] (fille de Giovanna et Juan de Aragón, baron d'Avola, et petite-fille de Orlando d'Aragon) dont il eut au moins une fille, Giovanna, qui épousa Pietro di Gioeni, Baron d'Ardore[4].

Une autre fille lui est parfois attribuée, Margarita d'Aragon, qui épousa Giacomo de Pellegrino[5] mais il est plus vraisemblable que Margarita ait été la fille illégitime de Guillaume II d'Athènes, fils de Frédéric II de Sicile[6].

Références

  1. (en) « Sicily », sur Medieval Lands (consulté le 10 février 2015)
  2. (ca) Anthony Luttrell, « La Casa de Catalunya-Arago y Malta », dans Anscari M. Mundó, Ramon d' Abadal, Estudis d'història medieval, vol. 1, Institut d'Estudis Catalans, (lire en ligne), p. 9
  3. (it) « FEDERICO IV d'Aragona, re di Sicilia, detto il Semplice », sur Trecanni (consulté le 9 février 2015)
  4. (en) « Sicily », sur Medieval Lands (consulté le 11 février 2015)
  5. « retanscription d'un acte notarié maltais daté du 5 juin 1418 », sur Geneanum (consulté le 11 février 2015)
  6. (en) John Cilia La Corte, « Margarita d’Aragona » (consulté le 16 février 2015)
  • Portail de Malte
  • Portail de la Sicile
  • Portail de l’Aragon
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.