Gustave Hansotte

Gustave Hansotte (1827-1886) est un architecte belge du XIXe siècle représentatif de l'architecture néoclassique et de l'architecture éclectique en Belgique.

Gustave Hansotte

Halles de Schaerbeek
Présentation
Nom de naissance Gustave-Marie Hansotte
Naissance
Paris
Décès (à 58 ans)
Vilvorde
Nationalité Belgique
Mouvement Architecture néoclassique en Belgique
Architecture éclectique en Belgique
Activités Architecte provincial du province de Brabant
Diplôme Architecte
Entourage familial
Famille Bernardine Lapierre (épouse)

Biographie

Formation et oeuvre

Gustave-Marie Hansotte est né à Paris en 1827[1]. À l'âge de 20 ans, pendant cinq ans (1847-1852), il étudie à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris où il est formé par l'architecte Louis-Hippolyte Lebas (° 1782 † 1867)[2]. Hansotte s'est ensuite installé en Belgique et a rejoint le gouvernement provincial du Brabant. À partir de 1869, il y occupa le poste d'architecte en chef. Son œuvre était principalement caractérisée par des travaux publics tels que des églises, des écoles et des presbytères[3], [4], [2].

Famille

Gustave Hansotte était marié à Bernardine Lapierre[1].

Fonctions

En plus de son emploi au gouvernement provincial, Hansotte exerçait les activités suivantes:

Décès

Gustave Hansotte est décédé relativement jeune et totalement inattendu à l'âge de 58 ans. Les funérailles ont eu lieu le jeudi à l'église royale Sainte-Marie de Schaerbeek; dont il avait achevé le dôme peu de temps auparavant[1]. Il est enterré au cimetière de Laeken, pelouse16 (route 1)[5].

Réalisations

Réalisations de style néoclassique

  • 1847 : Église Saints-Jean-et-Nicolas, rue de Brabant à Saint-Josse-ten-Noode (architectes J.P.J. Peeters et Gustave Hansotte)
  • 1873 : Clinique Antoine Depage, avenue Henri Jaspar 101 à Saint-Gilles[6]
  • 1884 : ancien Gouvernement Provincial du Brabant, rue du chêne 18-22 à Bruxelles[7]
aile gauche et trois niveaux de l'aile centrale : G.Hansotte 1884
aile droite et niveau supérieur de l'aile centrale : G.Hano 1907

Réalisations de style éclectique

style néoroman (dit roman-byzantin)
édifiée par Louis van Overstraeten de 1845 à sa mort en 1849
terminée par Gustave Hansotte de 1849 à 1853[8]
incendiées en 1898 et réédifiées en 1901 suivant le modèle initial, par le constructeur Bertaux[9]
  • 1875 : ancienne école communale n°1 d'Etterbeek, rue Fétis 29-31[10]
éclectisme à tendance néoclassique
néogothique

Réalisations de style indéterminé

  • 1863: Hôtel de maître, rue Royale 284[12]
démoli et remplacé par l'immeuble de bureaux de la "Rotterdamsche Verzekering Societeiten" (style moderniste, 1936)

Références & sources


  1. Avis mortuaire du 23 mars 1886.
  2. (nl) Inventaris van het Onroerend Erfgoed Vlaanderen.
  3. (nl) Jeroen Cornily: Architect en ambtenaar. Universitaire Pers Leuven, 31 octobre 2016. Page 269.
  4. (nl) Online Database voor intermediaire structuren ODIS 19e-20e eeuw.
  5. (nl) Stad Brussel. Cel Historisch Erfgoed. Marcel M. Celis: Brusselse wandelingen. Het kerkhof van Laken (6).
  6. La Clinique Antoine Depage sur le site de l'inventaire du patrimoine architectural de la Région de Bruxelles-Capitale
  7. Le Patrimoine monumental de la Belgique, Bruxelles, Volume 1A, Pentagone A-D, Pierre Mardaga éditeur, 1989, p.272
  8. Marcel M. Celis, Bruxelles Protège, Éditions Mardaga, 1988, p.92
  9. Brochure des journées du patrimoine 2007 de la Région de Bruxelles-Capitale, p.80
  10. L'ancienne école communale n°1 d'Etterbeek sur le site de l'inventaire du patrimoine architectural de la Région de Bruxelles-Capitale
  11. La Maison des Sœurs du Bon Secours sur le site de l'inventaire du patrimoine architectural de la Région de Bruxelles-Capitale
  12. L'immeuble RVS sur le site de l'inventaire du patrimoine architectural de la Région de Bruxelles-Capitale
    • Portail de l’architecture et de l’urbanisme
    • Portail de Bruxelles
    • Portail du XIXe siècle
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.