Héliolite

L'héliolite ou pierre de soleil est une variété d'oligoclase.

Héliolite
Catégorie IX : silicates[1]

Héliolite brute
Général
Formule chimique (Na, Ca)(Al, Si)4O8
Identification
Système cristallin triclinique
Échelle de Mohs 6
Propriétés optiques
Indice de réfraction 1,54-1,55
Biréfringence Δ = 0,007
Propriétés chimiques
Densité 2,64

Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

Inventeur et étymologie

Elle doit son nom au minéralogiste Jean-Claude Delamétherie en 1801, son scintillement pailleté rappelant le scintillement du soleil[2]. Ce pailletage orangé parfois irisé vert ou bleu est dû à des cristaux d'hématite ou de goethite, sur lesquels se réfléchit la lumière.

Gisements

On la trouve dans les roches métamorphiques et ignées du Canada, des États-Unis, de l'Inde, de Norvège, et de Russie.


Utilisation

  • L'héliolite est utilisée en bijouterie, taillée uniquement en cabochon. L'héliolite étant relativement rare, beaucoup de fausses pierres circulent sur le marché. Appelées « rivière d'or », de couleur brunâtre ou violette, ce sont des pierres dites reconstituées, créées à partir de verre fondu et de paillettes de cuivre.
  • L'archéologue danois Thorkild Ramskou a émis l'hypothèse que cette variété d'oligoclase serait la pierre de soleil qui aurait permis aux navigateurs danois de s'orienter sans boussole.

Annexes

Notes et références

  1. La classification des minéraux choisie est celle de Strunz, à l'exception des polymorphes de la silice, qui sont classés parmi les silicates.
  2. Leçons de minéralogie, données au collège de France, Volume 2 Par Jean-Claude de La Métherie
  • Portail des minéraux et roches
  • Portail de la chimie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.