Hôtel de ville

L'hôtel de ville est un édifice dont l'apparition au Moyen Âge correspond au déclin du pouvoir seigneurial et à l'octroi de privilèges aux municipalités. C'est là que la bourgeoisie émergente établit avec une certaine ostentation le siège du gouvernement de la cité dont le beffroi symbolise le pouvoir.

Pour les articles homonymes, voir Hôtel (homonymie).

France

En France, le terme « hôtel de ville » désigne généralement la mairie principale d'une ville importante[1],[2], surtout lorsque celle-ci dispose de « mairies annexes » dans ses quartiers périphériques.

Depuis 1884, chaque commune doit posséder un bâtiment destiné à son administration ; auparavant la maison du maire faisait office de mairie[3].

Transports en commun

À Paris, Hôtel de Ville est une station des lignes 1 et 11 du métro de Paris, située dans le 4e arrondissement de Paris.

Belgique

En Belgique francophone, le terme « hôtel de ville » est utilisé pour désigner l'administration communale d'une ville, le conseil communal y est présidé par un bourgmestre. Dans les communes qui n'ont pas le statut de ville, on utilise le terme de « maison communale » ou, parfois, d'« hôtel communal ».

Suisse

Le terme « hôtel de ville » est aussi encore utilisé dans certaines communes de Suisse romande.

Canada

Au Canada francophone, on utilise également l’intitulé « hôtel de ville » plutôt que « mairie ».

Appellations dans différentes langues

  • En allemand : Rathaus (« maison du conseil »).
  • En anglais : town hall (« maison de ville ») ou city hall (city chambers ou town house se dit en Écosse).
  • En danois, norvégien et suédois : Rådhus (« maison du conseil »).
  • En espagnol : ayuntamiento, alcaldía ou casa consistorial (cámara municipal se dit au Venezuela, un emprunt du portugais).
  • En finnois : raatihuone.
  • En italien : municipio, comune, casa comunale ou residenza municipale.
  • En néerlandais : Stadhuis (« maison de ville »).
  • En polonais : Ratusz (dérivé de l'allemand).
  • En portugais : paço do concelho (« palais du conseil ») ou câmara municipal.
  • En tchèque : Radnice.

Galerie

Notes et références

Annexes

Bibliographie

 : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Jean-Marie Pérouse de Montclos, Hôtels de ville de France. De la Curie romaine à la mairie républicaine, vingt siècles d'architecture municipale, Imprimerie nationale, Paris, 2000, (ISBN 978-2-7433-0341-9)
  • R Plouin, « Hôtel de ville », dans Jacques Bersani, Hans Schweizer, Jean Gall et Michel Lardy, Encyclopædia Universalis, vol. 8, Paris, Encyclopædia Universalis France, (ISBN 2-85229-281-5), p. 580-583.
  • Sous la direction d'Alain Salamagne, Hôtels de ville. Architecture publique à la Renaissance, Presses universitaires François-Rabelais, Presses Universitaires de Rennes (collection Renaissance), Tours, 2015, (ISBN 978-2-86906390-7) ; 383-XVI p. (lire en ligne)

Articles connexes

  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.