Hôtel des Postes de Dijon

L'hôtel des Postes de Dijon, aujourd’hui Postes Grangier, est un ensemble immobilier de style Art nouveau, situé aux 8-12 Place Grangier, 1-7 rue du Temple, 15 boulevard de Brosses et 2-10 rue Jean-Renaud à Dijon.

Pour les articles homonymes, voir hôtel des Postes.
Hôtel des Postes de Dijon
Notre-Dame des Postes
Poste centrale vue de la place Grangier
Présentation
Type
Destination initiale
Hôtel des Postes
Style
Architecte
Construction
1907-1909
1932
Propriétaire
Poste Immo
Statut patrimonial
Site web
[4 000 m²]
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
Place Grangier
Coordonnées
47° 19′ 25″ N, 5° 02′ 13″ E
Géolocalisation sur la carte : Dijon
Géolocalisation sur la carte : [[Modèle:Géolocalisation/Côte d'Or]]
[[Fichier:Modèle:Géolocalisation/Côte d'Or|280px|(Voir situation sur carte : [[Modèle:Géolocalisation/Côte d'Or]])|class=noviewer]]
Géolocalisation sur la carte : Bourgogne
Géolocalisation sur la carte : France

Historique

L'hôtel des postes, parfois appelé Notre-Dame des Postes ou Grande Poste, est l'œuvre Art nouveau d'un l'architecte très en vogue à Dijon au début du XXe siècle : Louis Perreau. Il est construit à partir de 1907 sur un terrain vague occupé précédemment par le Château de Dijon - démoli par morceau à la fin du XIXe siècle - et inauguré le . Il est par la suite agrandi à partir de 1927, et réceptionné en 1932. L'extension, de style Art déco, est l'œuvre de Gilles Delavault, qui appartient à la liste des architectes régionaux des PTT[1], et de l'architecte Charles Danne[2].

Architecture

Depuis le , le bâtiment de style est inscrit par arrêté au titre des monuments historiques[3]. Les éléments protégés sont : les façades sur cours et sur rues, la grille du portail d'entrée donnant sur le rue Jean-Renaud, la salle du public donnant sur la Place Grangier, le hall d'entrée et l'escalier d'honneur monumental situés boulevard de Brosses, ainsi que l'ancien puits du Château de Dijon, surnommé la « petite bastille ».

Affectations successives

Depuis 1909, cette « cathédrale laïque » servait non seulement d'hôtel de poste mais sa tourelle métallique permettait également d'accueillir un central téléphonique et un télégraphe.

Le , le permis de construire visant la restructuration totale du bâtiment ainsi que sa rénovation et sa mise aux normes est signé par le directeur national de la Poste et le maire de Dijon[4]. Le projet devrait permettre également aux services postaux de n'occuper plus que la moitié de l'édifice. Ainsi, de nouveaux aménagements sont prévus, comme de nouveaux commerces ou des bureaux sur 870 m². Enfin, un nouvel hôtel de luxe devrait s'implanter sur 4600 m² donnant sur la façade de la Place Grangier[5].

Galerie

Notes et références

Bibliographie

  • Portail des monuments historiques français
  • Portail de la Côte-d’Or
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.