HMS Crossbow (D96)

Le HMS Crossbow est un destroyer de classe Weapon (en) de la Royal Navy.

HMS Crossbow

Le HMS Crossbow en mai 1961.
Type destroyer
Classe Weapon (en)
Histoire
A servi dans  Royal Navy
Constructeur John I. Thornycroft & Company
Quille posée
Lancement
Commission
Statut Démoli en janvier 1972
Équipage
Équipage 234 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 111 m
Maître-bau 12 m
Tirant d'eau 4.4 m
Déplacement 1980 t
À pleine charge 2825 t
Propulsion 2 chaudières à vapeur Foster-Wheeler
2 turbines à vapeur Parsons
Puissance 40 000 ch
Vitesse 31 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement 4 canons de marine de 4 pouces QF Mk XVI
6 Bofors 40 mm
10 tubes lance-torpilles Mark IX
Électronique 1 radar type 965 (en)
Rayon d'action 5 000 milles marins à 27 nœuds
Carrière
Indicatif D96

Histoire

À la mise en service en 1948, Crossbow faisait partie de la 6e flottille de destroyers (en) (plus tard escadre), faisant partie de la Home Fleet, avec les autres destroyers de classe Weapon. En 1953, le Crossbow participe à la grande revue de la flotte à Spithead pour célébrer le couronnement de la reine Élisabeth II. En 1955, il est remplacé au sein de l'escadre par le Contest.

En 1957, toutes les navires de la classe Weapon sont réaménagés et reconvertis pour les rééquiper en navires piquets, en complément des nouvelles frégates de classe Salisbury (en). Le Crossbow est converti au Chatham Dockyard. La conversion implique le retrait des deux ensembles de tubes lance-torpilles et la construction d'un mât en treillis supplémentaire, équipé d'un radar type 965 (en). Le Crossbow est remis en service en 1959 au sein de la 2e escadre de destroyers (en).

En 1963, le Crossbow est mis en réserve et trois ans plus tard, le destroyer Solebay devient le navire d'entraînement en mer du HMS Sultan. Il est remplacé dans le rôle de navire d'entraînement à quai par le destroyer Diamond début 1970. Il est placé sur la liste de vente finale et vendu le à Thos W Ward pour être mis au rebut. Il arrive au chantier de Briton Ferry le .

Notes et références

    • Portail de la Royal Navy
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.