HMS St. Kitts (D18)

Le HMS St. Kitts est un destroyer de classe Battle (en) de la Royal Navy.

HMS St. Kitts

Le HMS St. Kitts en mars 1946
Type destroyer
Classe Battle (en)
Histoire
A servi dans  Royal Navy
Constructeur Swan Hunter
Quille posée
Lancement
Commission
Statut Démoli le 19 février 1962
Équipage
Équipage 250 hommes (paix), 337 hommes (guerre)
Caractéristiques techniques
Longueur 116 m
Maître-bau 12.27 m
Tirant d'eau 3.89 m
Déplacement 2315 t
À pleine charge 3290 t
Propulsion 2 chaudières à vapeur Admiralty
2 turbines à vapeur Parsons
Puissance 50 000 ch
Vitesse 34 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement 2 canons de marine de 4,5 pouces QF Mark I - V
1 canon de marine de 4 pouces QF Mk V
14 Bofors 40 mm
8 tubes lance-torpilles Mark IX
Rayon d'action 4 400 milles marins à 20 nœuds
Carrière
Indicatif D18

Il est nommé en l'honneur de la bataille de Saint-Christophe en 1782. Il est le seul navire de la Royal Navy à porter ce nom.

Histoire

Lors de la commission, le St. Kitts rejoint la 5e flottille de destroyers (en) au sein de la Home Fleet. En 1948, il est déployé dans l'Arctique pour rejoindre le porte-avions Vengeance, ainsi que divers autres navires, y compris d'autres destroyers de classe Battle lors d’expériences dans cette région.

En 1953, le St. Kitts participe à la grande revue de la flotte à Spithead pour célébrer le couronnement de la reine Élisabeth II. Il se trouve au milieu des sister ships Camperdown et Barfleur. Il est ensuite placé dans la réserve.

En 1954, il rejoint la 3e flottille de destroyers (en) au sein de la Home Fleet. En 1955, le St. Kitts, avec la 3e flottille, se déploie en Méditerranée et participe à la crise de Suez. Au cours de l'opération Mousquetaire, l'invasion de l'Égypte, le St. Kitts exécute diverses tâches, notamment l'escorte du porte-avions Eagle et le bombardement naval de Port-Saïd. La même année, le St. Kitts et le reste de la Flottille quittent la Méditerranée pour rejoindre la Home Fleet.

En 1957, le St. Kitts est retiré du service puis démoli en 1962 à Sunderland.

Notes et références

    • Portail de la Royal Navy
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.