Halles centrales de Dijon

Les halles centrales de Dijon sont des halles en architecture métallique bâties de 1873 à 1875 à Dijon, dans la Côte-d'Or, en Bourgogne-Franche-Comté. Elles sont inscrites aux monuments historiques depuis 1975.

Halles centrales de Dijon
Présentation
Type
Ingénieur
Clément Weinberger
Hauteur
13 m
Propriétaire
ville de Dijon
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
Rue Claude-Ramey, rue Quentin, rue Bannelier et rue Odebert
Coordonnées
47° 19′ 25″ N, 5° 02′ 23″ E
Localisation sur la carte de France
Localisation sur la carte de Bourgogne
Localisation sur la carte de Dijon

Historique

La municipalité de Dijon décide en 1868 de construire un marché couvert. Les plans en sont établis par l'architecte de la ville de Dijon et terminés en 1869 par son successeur, l'ingénieur Clément Weinberger. Ces halles sont bâties de 1873 à 1875 par les Fonderies et ateliers de construction de Fourchambault[1], sur l'emplacement de l'ancien couvent des Jacobins (Dominicains) et de leur église du XIIIe siècle.

Le bâtiment, d'une surface de 4 400 m2 et d’une hauteur totale de 13 mètres avec quatre pavillons articulés autour de deux allées principales en croix, abrite 246 boutiques, 14 annexes et 728 bancs.

Le monument présente une succession d'arcades et de colonnes aux fûts cannelés et aux chapiteaux décorés de pampres de vigne. Les écoinçons des grandes arches sont ornés de motifs animaliers et de thèmes symboliques se rapportant aux halles : têtes de chevreuil, de mouflon, de sanglier et de Bœuf, gibier et volaille, poisson et anguille, en médaillons, Cérès (déesse de la moisson) et Hermès (dieu des échanges et du commerce). La toiture est fortement inspirée de celle des halles de Paris.

Les halles de Dijon sont entourées de nombreux restaurants et de terrasses de cafés ...

À compter du mardi (jusqu'au samedi ), le marché central ouvrira jusqu'à 13 h les mardis, vendredis et samedis ainsi que les jeudis pour certains stands d'alimentation sous les halles.

Notes

  1. Archives municipales de Dijon, 1 M 8.

Bibliographie

Claudine Hugonnet-Berger, Photographies de Jean-Luc Duthu, Dijon architectures civiles 1800-1940, Dijon, Association pour la connaissance du patrimoine de Bourgogne, 1994, p. 12-14.

Voir aussi

  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme
  • Portail des monuments historiques français
  • Alimentation et gastronomie
  • Portail du commerce
  • Portail de Dijon
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.