Harald Ier de Norvège

Harald Ier (vers 850 - 933), surnommé Harald à la Belle Chevelure (en vieux norrois Haraldr hárfagri - en norvégien Harald Hårfagre) est le premier roi de Norvège (872-931).

Pour les articles homonymes, voir Harald Ier.

Harald Ier de Norvège

Passation de pouvoir entre Harald Ier de Norvège
(à la couronne) et son père.
Titre
Roi de Norvège
Prédécesseur Halfdan le noir (roi du Vestfold)
Successeur Éric Ier de Norvège
Biographie
Dynastie Hårfagreætta
Date de naissance vers 850
Lieu de naissance Est de la Norvège
Date de décès
Lieu de décès Rogaland
Sépulture Karmsund
Père Halfdan le noir
Mère Ragnhild Sigurdsdatter
Conjoint Ragnhild Eiriksdotter
Åsa Håkonsdotter
Diverses concubines

Sources historiques

Peu de choses sont connues à propos du Harald historique. Les seules sources contemporaines le mentionnant sont les poèmes scaldiques Haraldskvæði et Glymdrápa de Þorbjörn Hornklofi. Le premier poème décrit la vie à la cour de Harald, mentionnant qu'il a pris une femme danoise et remporté une victoire à Hafrsfjord. Le deuxième relate une série de batailles que Harald a gagnées. Il n'est mentionné dans aucune source étrangère contemporaine.

Sa vie est en revanche décrite dans plusieurs sagas, mais la première d'entre elles n'a pas été écrite avant la fin du XIIe siècle, plus de 250 ans après sa mort. Leurs récits de la vie de Harald diffèrent sur de nombreux points et une grande partie de leur contenu est clairement mythologique. Elles lui accordent notamment le fait d'avoir unifié la Norvège. Les historiens modernes pensent que ce règne a été limité aux zones côtières du sud de la Norvège.

Le récit des sagas

Harald Ier de Norvège par Morris Meredith Williams (1913).

Succédant à la mort de son père Halfdan le Noir Gudrœdsson, alors qu'il n'a que dix ans, il monte sur le trône de plusieurs petits royaumes assez dispersés. Halfdan les avait soit conquis, soit en avait hérité, et ces royaumes se situaient surtout dans le Sud-Est de la Norvège.

Selon le récit des Sagas, c'est en raison du dédain de Gyda, la fille d'un roi voisin, Eric de Hordaland, qu'Harald fait le vœu de ne pas couper ou peigner ses cheveux jusqu’à ce qu'il soit le seul roi de Norvège. La fille d'Eric de Hordaland refuse en effet de l'épouser avant que Harald soit roi de toute la Norvège. Cela lui prend dix ans. Après cela, il change l’épithète « crépu » ou « l’ébouriffé » pour celui sous lequel il est ensuite connu, Harald à la Belle Chevelure.

En 866, il commence une série de conquêtes sur les nombreux petits royaumes qui composent alors la Norvège. Entre 872 et 885 (les avis divergent), après une grande victoire à Hafrsfjord près de Stavanger, il se trouve roi de la totalité du pays. Le monument Les épées sur les rochers commémore sa victoire.

Son règne est cependant menacé par des dangers venus de l'extérieur puisque nombre de ses opposants ont trouvé refuge non seulement en Islande, tout juste découverte, mais aussi dans les archipels des Orcades, Shetland, Hébrides et Féroé et même en Normandie, en Écosse et en Irlande. De ces quartiers d’hiver, ils naviguent pour harceler la Norvège ainsi que l'ensemble de l’Europe du Nord. À ces ennemis de l'extérieur s'ajoutent, à l'intérieur du pays, les personnes mécontentes de la volonté d'Harald d'augmenter les taxes sur leurs terres. Plus tard, il est obligé de faire une expédition vers l'ouest pour prendre le contrôle des Orcades afin de forcer les vikings qui s'y trouvent à partir vers l'Islande.

La dernière partie de son règne est perturbée par les luttes entre ses nombreux fils. Il leur donne des fiefs à administrer, mais cet arrangement ne met pas fin à leurs querelles : elles continueront pendant le règne suivant. Quand il se fait vieux, il transmet le pouvoir suprême à son fils préféré Éric « Hache sanglante », dont il veut faire son unique successeur. Cela va à l'encontre du droit de succession en vigueur à l'époque qui prévoit que tous les héritiers doivent recevoir des parts égales de l'héritage.

À son décès, il avait eu huit épouses ou concubines et vingt-trois enfants. Douze de ceux-ci deviendront rois, dont deux de toute la Norvège. Il est le grand-père de Harald II de Norvège à la Pelisse grise.

Influence de Harald sur le peuplement de l'Islande

On a longtemps pensé sur la foi des récits des sagas que c'est la politique de Harald Ier, qui avait provoqué l'exil de nombreux Norvégiens et avait également favorisé le peuplement scandinave de l'Islande. Selon ce point de vue, l'île aurait été peuplée par des Norvégiens mécontents, fuyant les prétentions de Harald à taxer des terres qui avaient été auparavant sous la souveraineté totale de leurs propriétaires. Ce point de vue a été largement abandonné par les historiens modernes lorsque les trouvailles archéologiques ont prouvé que la colonisation de l'Islande avait commencé avant le règne de Harald en Norvège.

Unions et postérité

Selon l'Heimskringla de Snorri Sturluson, Harald laisse une vaste descendance:

  1. Enfants avec Åsa Haakonsson, fille de Håkon Grjotgardsson, jarl de Lade :
    • Guttorm Haraldsson, roi de Ranrike ;
    • Halvdan Kvite (Haraldsson), roi de Trondheim ;
    • Halvdan Svarte (Haraldsson), roi de Trondheim ;
    • Sigrød Haraldsson, roi de Trondheim.
  2. Enfants avec Gyda Eiriksdatter, fille d'Eric de Hordaland :
    • Ålov Årbot (Haraldsdotter) : elle serait la femme du Jarl de Møre Tore Rangvaldsson dit « le Taciturne », et la mère de Bergljot Toresdatter de Møre, épouse du jarl de Lade Sigurd Håkonsson († 962), le frère d'Åsa ci-dessus
      • le fils de Bergljot Toresdatter et Sigurd Haakonsson, le jarl Håkon Sigurdsson († 995 ; mari de Tora Skagesdatter), exerce la régence de Norvège pour le compte des rois de Danemark et de Norvège [Sven à la Barbe fourchue († 1014), son fils Knut le Grand († 1035), et son petit-fils Sven Knutsson (en 1030-1035)], ainsi que ses deux fils :
        • Éric Haakonsson († vers 1024 ; sa femme Gyda est la sœur de Knut le Grand) ; et Svein Haakonsson († 1016),
        • et leur beau-frère Einar Eindridesson Tambarskjelve († vers 1050) ; mari de Bergljot Håkonsdatter, fille de Haakon Sigurdsson et sœur d'Éric et Svein :
          • une de leurs enfants, Ingebjørg Einarsdatter, épouse le deuxième Halvdan Sigurðarson ci-dessous,
          • une autre, Ålov Einarsdatter, épouse Tord Foleson,
            • d'où Gudrun Tordsdatter, femme de Skofte Ogmundsson de Giske, d'où :
              • leur fille Thora Skoftesson, qui épouse Åsolf Skulesson de Rein ci-dessous : Bård Guttormsson († 1194) est leur petit-fils : d'où la suite des rois de Norvège ;
    • Rørek Haraldsson ;
    • Sigtrygg Haraldsson ;
    • Frode Haraldsson ;
    • Torgils Haraldsson.
  3. Enfant avec Ragnhild Eiriksdotter de Jutland :
  4. Enfants avec Svanhild, fille du comte Eystein :
  5. Enfants avec Åshild, fille de Ring Dagsson :
    • Ring Haraldsson ;
    • Dag Haraldsson ;
    • Gudrød Skirja ;
    • Ingegjerd Haraldsdotter.
  6. Enfants avec Snøfrid, fille de Svåse le Finnois :
  7. Enfants avec Tora Mosterstong, sa femme de chambre :
  8. Autres enfants :
    • Ingebjørg Haraldsdotter.

Voir aussi

Sources

  • (no) Claus Krag, « Harald 1 Hårfagre », Norsk biografisk leksikon, consulté le .
  • (en) Byron J. Nordstrom Dictionary of Scandinavian History, Londres 1986 (ISBN 0313228876) p. 266-267.
  • Snorri Sturluson, Heimskringla traduit du vieil islandais introduit et annoté :
    • Histoire de Harald à la Belle Chevelure dans Histoire des rois de Norvège, par François-Xavier Dillmann, « L’aube des peuples », Gallimard, Paris, 2000 (ISBN 2-07-073211-8)
    • (en) Sagas of the Norse Kings : Harald the Fairhaired Chapitre III Everyman's Library (version anglaise).

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de la Norvège
  • Portail de la monarchie
  • Portail du Haut Moyen Âge
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.