Havay

Havay est une section de la commune belge de Quévy, située en Région wallonne dans la province de Hainaut.

Havay

L'ancienne maison communale
Administration
Pays Belgique
Région  Région wallonne
Communauté  Communauté française
Province  Province de Hainaut
Arrondissement Mons
Commune Quévy
Code postal 7041
Zone téléphonique 065
Démographie
Gentilé Havaysois(e)
Havaytois(e)[1]
Géographie
Coordonnées 50° 21′ 40″ nord, 3° 59′ 03″ est
Localisation

Localisation de Havay au sein de Quévy
Géolocalisation sur la carte : Hainaut
Havay
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Havay
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Havay

    Personnalités nées à Havay

    Histoire du village

    On y a trouvé des vestiges préhistoriques et romains : une hache en silex de l’âge de pierre, une chaussée romaine ainsi que des monnaies de Domitien.

    Le village, avec sa dépendance Ihy, a une origine très ancienne et a été cité dans le testament de Sainte-Aldegonde en 661.< ;/p>

    La seigneurie principale dépendait de la terre et du duché d’Havré et fut la propriété successive des Enghien-Havré (XIIIe siècle), des Harcourt (1423), des Orléans, des comtes de Dunois, des ducs de Longueville et des Croy d’Havré (1518) qui la conservèrent jusqu’à la fin de l’ancien régime (1792).

    Outre la seigneurie principale appartenant aux seigneurs d’Havré, on y trouvait les seigneuries de La Haye de Ladeuze, de Beaudroit, de l’abbaye de Saint-Pierre d’Haumont et le fief d’Aubechies. Le fief de La Haye qui relevait de la terre de Ligne, appartenait en 1555 à Godefroid Vinchant, de Mons.

    Au XIIe siècle, Havay et Ihy formaient une paroisse qui devint plus tard un secours de la paroisse de Goegnies-Chaussée. La collation de la cure revenait à l’abbaye de Liessies.

    Il y avait deux fermes importantes : les fermes de Bois-Bourdon et de Beauvoir. Cette dernière fut le théâtre, à la fin du XVIIIe siècle, d’un acte de brigandage commis par la bande de Moneuse.

    Au XIXe siècle, les Filles de Marie de Pesches s’installèrent à Havay dans le but d’instruire les jeunes filles de l’entité (1860).

    La Première Guerre mondiale en a fait un village martyr. En effet, de à l’Armistice, le village a servi de champs d’expérience pour les bombardements aériens par lesquels il fut très endommagé.

    Havay demeure rurale ; l’agriculture et l’élevage dominent.

    À noter que les bourgmestres, de 1836 à 1940, étaient issus de la famille Derbaix, propriétaire de la ferme Beauvoir.


    Galerie

    Notes et références

    1. Jean Germain, Guide des gentilés : Les noms des habitants en Communauté française de Belgique, Bruxelles, Ministère de la Communauté française, (lire en ligne), p. 42.
    • Portail du Hainaut
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.