Henri Victor Regnault

Biographie

Fils d’un capitaine de l’armée napoléonienne mort durant la campagne de Russie, il arriva orphelin à Paris à l’âge de huit ans. Admis à l’École polytechnique en 1830, il est diplômé de l’École des mines en 1832.

Henri Victor Regnault peut être considéré comme l’inventeur du PVC, ayant découvert en 1835 la formation du polychlorure de vinyle – qui sera redécouverte en 1872 par Eugen Baumann (en). Dans les deux cas, le polymère est apparu comme un solide blanc dans des bouteilles de chlorure de vinyle après exposition à la lumière solaire. Jusqu’au début du XXe siècle, les tentatives pour industrialiser le PVC se heurteront aux difficultés de transformation du polymère. La solution ne sera développée qu’en 1926[2].

En 1845, il met au point l'hypsomètre, petit appareil transportable pour mesurer la pression ou l'altitude.

Les mérites scientifiques de Regnault sont reconnus et récompensés par ses pairs. Il est élu membre de l’Académie des sciences en juillet 1840. Il est titulaire de la chaire de physique générale et expérimentale du Collège de France en 1841, succédant à Félix Savart et précédant Éleuthère Mascart. Il est membre de la Royal Society en 1852 et reçoit la médaille Rumford en 1848 et la médaille Copley en 1869. Il est fait commandeur de la Légion d'honneur en 1863. Il exerce les fonctions de directeur de la Manufacture de Sèvres de 1854 à 1871.

Regnault fut aussi photographe et pionnier de la photographie. Il fut le premier à utiliser le pyrogallol comme agent de développement photographique, et l’un des premiers photographes à utiliser le papier pour négatifs. Il initia à cet art Louis-Rémy Robert. Il exposa à la Society of Arts à Londres en 1852.

En 1854, Regnault est l’un des fondateurs et le premier président de la Société française de photographie.

Henri Victor Regnault était le père du peintre orientaliste Henri Regnault (1843-1871).

Hommages

Son nom est inscrit sur la tour Eiffel.

Œuvres

  • Recherches sur la chaleur spécifique des corps simples et composés, Bachelier imprimeur-libraire, Paris, 1840 (lire en ligne)
  • Études sur l'hygrométrie, Bachelier imprimeur-libraire, Paris, 1845 (lire en ligne)
  • Cours élémentaire de chimie, 4 volumes, Victor Masson, Paris, 1851-1860 (tome 2), (tome 3), tome 4)
  • Regnault-Strecker's kurzes Lehrbuch der Chemie (Manuel de Chimie de Regnault et Strecker), 1851, édition numérique par l'Université et la bibliothèque de Düsseldorf:
    • 1. Organische Chemie (Chimie organique), 1853.
    • 2. Anorganische Chemie 3 (Chimie minérale 3), 1855.
    • 3. Organische Chemie 2 (Chimie organique 2), 1857.
    • 4. Anorganische Chemie 4 (Chimie minérale 4), 1858.
    • 5. Anorganische Chemie 9 (Chimie minérale 9), 1877.

Notes et références

  1. Archives de Paris, État-civil numérisé du 16e arrondissement, registre des décès de l’année 1878, acte no 62.
  2. Historique du PVC, sur le site de la Société Chimique de France.

Annexes

Bibliographie

  • Jean-Baptiste Dumas, Éloge historique de Henri-Victor Regnault, lu dans la séance publique annuelle de l'Académie des sciences du , dans Mémoires de l'Académie des sciences de l'Institut de France, Gauthier-Villars, Paris, 1883, tome 42, p. XXXVII-LXXV (lire en ligne)

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de la physique
  • Portail de la chimie
  • Portail de la photographie
  • Portail de la France au XIXe siècle


Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.