Henri de L'Espée

Henri de L'Espée, né le au château de la Malgrange à Jarville-la-Malgrange et mort assassiné le à Saint-Étienne, est un ingénieur et homme politique français.

Pour les articles homonymes, voir De L'Espée.

Henri de L'Espée
Fonctions
Préfet de la Loire

(5 jours)
Prédécesseur Alphonse Marie Morellet
Successeur Adrien de Montgolfier-Verpilleux
Biographie
Nom de naissance
Lieu de naissance Jarville-la-Malgrange
Date de décès
Lieu de décès Saint-Étienne
Nationalité Français
Diplômé de École polytechnique
École nationale supérieure des mines de Paris
Profession Ingénieur

Biographie

Polytechnicien de promotion 1846 et ingénieur du Corps des mines, Henri de L'Espée devient administrateur des Compagnie des chemins de fer de l'Ouest. Il est nommé préfet de la Loire le .

Le , le tout nouveau préfet de la Loire est arrêté par des émeutiers dans les couloirs de l'Hôtel de Ville de Saint-Étienne. On le presse de démissionner ou de proclamer la Commune. Une fusillade éclate ; le préfet et deux[Information douteuse] gardes nationaux sont tués.

L'Assemblée nationale, sur proposition des députés de la Loire, proclame deux jours après sa mort qu'« Henri de L'Espée, le vaillant magistrat, le généreux citoyen, a bien mérité de son pays ».

Sources

  • Charles-Henri Girin, La Commune de 1871 à Saint-Étienne, in La Commune de 1871 : L'Évènement, les Hommes et la Mémoire: éd. Université de Saint-Étienne, 2004, (ISBN 2862723142)
  • Gyp alias Sibylle Gabrielle Riquetti de Mirabeau, Henri de L'Espée.
  • Jacques Aubert, Les Préfets en France : 1800-1940, éd. Librairie Droz, 1978, (ISBN 2600033815)
  • « Séance du lunid 27 mars 1871, à Versailles », Journal officiel de la République française, , p. 303 (lire en ligne)
  • Portail de Saint-Étienne
  • Portail de la France au XIXe siècle
  • Portail de la politique française
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.