Henrik Brenkman

Henrik Brenkman, Heinrich Brenckmann ou Heinrich Brenckman (né le à Rotterdam – mort en 1736 à Culemborg) est un juriste néerlandais. Il est connu pour son étude du Corpus iuris civilis, qui a déclenché une controverse parmi les juristes de son époque.

Henrik Brenkman
Biographie
Naissance
Décès
Formation
Activité

Biographie

Brenkman est connu pour son étude historique du Corpus iuris civilis publié à l'époque de l'empereur byzantin Justinien. Dans son Historia Pandectarum, il soutient les méthodes utilisées par Giuseppe Averani (en), ce qui amène d'autres spécialistes de l'empire byzantin à questionner la pertinence de l'étude de Brenkman, déclenchant ce qui sera appelé la « bataille des Pandectes » (battle of Pandectes)[1]. Cette œuvre majeure, Historia Pandectarum, est encore étudiée de nos jours.

Œuvres

  • Historia Pandectarum
  • Tractatus cautelarum tam in schola quam in foro apprime utilis
  • Albuminscriptie
  • De eurematicis, diatriba
  • De Republica Amalphitana
  • Fatum exemplaris florentini
  • Gemina dissertatio de Amalphi
  • Henrici Brencmanni Epistola ad v. c. Franciscum Hesselium: qua examinantur praecipua capita Epistolae v. c. D. Guidonis Grandi de Pandectis; nec non dissertationis similis argumenti
  • In Herennii Modestini librum singularem peri eurēmatikōn commentarius

Notes et références

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Henrik Brenkman » (voir la liste des auteurs).
  1. (en) Eric Cochrane, Florence in the Forgotten Centuries, 1527-1800: A History of Florence and the Florentines in the Age of the Grand Dukes, University of Chicago Press, (lire en ligne), p. 341

Bibliographie

  • (de) Robert Feenstra, Juristen: ein biographisches Lexikon; von der Antike bis zum 20. Jahrhundert, München, Beck, , 99 p. (ISBN 3-406-45957-9), « Brenkman, Henrik »

Liens externes

  • Portail des Pays-Bas
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.