Henry Stuart (Lord Darnley)

Henry Stuart dit Lord Darnley ( – 9 ou ), duc d'Albany et roi consort d'Écosse, est le deuxième époux de sa cousine Marie Ire d'Écosse, reine d'Écosse.

Pour les articles homonymes, voir Henry Stuart et Stuart.
Henry Stuart
Henry Stuart, vers 1564.

Titre

Roi consort d'Écosse


(1 an, 6 mois et 12 jours)

Prédécesseur François II, roi de France
Successeur James Hepburn
Biographie
Titulature Roi consort d'Écosse
Duc d'Albany
Comte de Ross
Lord Darnley
Dynastie Maison Stuart
Naissance
Commanderie de Temple Newsam (Angleterre)
Décès
Édimbourg (Écosse)
Sépulture Abbaye de Holyrood
Père Matthew Stewart,
comte de Lennox
Mère Margaret Douglas
Conjoint Marie Ire d’Écosse
Enfants Jacques VI
Religion Catholicisme

Biographie

Enfance

Il nait à la commanderie de Temple Newsam près de Leeds dans le Yorkshire.

Il est le fils de Matthew Stewart, 4e comte de Lennox, et de Margaret Douglas, nièce du roi Henri VIII d'Angleterre et demi-sœur du roi Jacques V d'Écosse. Il passe son enfance à la cour d'Angleterre, en exil parce que son père est alors accusé de trahison mais retourne en Écosse en 1564. Il a comme tuteur un cartographe écossais John Elder (en) et un ancien gentilhomme du duc d'Aubigny Arthur Lallart. Il apprend le chant, la danse et à jouer du luth. Henry reçoit une bonne éducation basée sur les langues : l'anglais et le français et sur le métier des armes qui lui donne un corps athlétique et une grande force physique.

Mariage

Le à Holyrood, il épouse Marie Stuart, reine d'Écosse, sa cousine, qui a pour lui une vive passion. Par ce mariage, il devient duc d'Albany. Ce mariage se révèle cependant désastreux.

Après le mariage, son épouse découvre très vite que son mari est médiocre, égoïste et débauché. L'entente ne dure pas malgré l'annonce d'une grossesse en fin d'année 1565[1].

Descendance

Il est ainsi le père de Jacques VI d'Écosse qui règne à partir de 1567. Celui-ci succède en 1603 à la reine d'Angleterre Élisabeth Ire sous le nom de Jacques Ier.

Scandales

l'assassinat de David Rizzio.

Il persécute tous ceux qu'il croit être les favoris de la reine. Il fait même assassiner Arthur Lallart, son tuteur, qui s'était rapproché de la reine Marie. Il le fait tuer lors du passage de la rivière Carron. Il fait aussi mettre à mort, dans l'appartement même de Marie Stuart, à Édimbourg, David Rizzio, secrétaire de la reine (1566), qu'il soupçonne d'être un espion.

Mort

Il meurt dans la nuit du 9 février au 10 février[2] 1567, étouffé dans le jardin, après que la maison où il se trouvait a explosé, avec son valet de chambre William Taylor qui connut le même sort. Marie Stuart et Bothwell furent accusés de ce meurtre. Le scandale fut énorme et eut un retentissement international d'autant que Marie épousa Bothwell le 24 avril suivant. Même si la culpabilité ou l'innocence de Marie Stuart partage encore les historiens, ces événements sont la cause de l'abdication forcée de la reine et de la guerre civile qui suivit entre 1567 et 1573[3].

Le comte Louis de Morette, ambassadeur d'Emmanuel-Philibert de Savoie, quitte Édimbourg pour Paris trente-six heures après le meurtre du roi d’Écosse. Morette ne compte pas parmi les soutiens de Marie Stuart notamment à cause du refus de la reine de rejoindre la Ligue catholique, dont le duc de Savoie était le plus actif promoteur. Le , Michele della Torre, nonce apostolique en France, fait état à Côme Ier de Toscane de ce que le comte lui a rapporté sur l'événement[4] :

Texte et orthographe originale en italienTraduction en français (Wikipédia)
Hieri arrivò qui il P. Emondo in compagnia di Monsignore di Muretta, et d'all'uno et l'altro s'è potuto a pieno intender lo stato delle cose di Scotia, le quali sono hoggidì per la morte del Re turbate di maniera che si dubita di grandissimo sollevamento, imperochè li conti di Muray, di Athol, di Morton, et altri signori si son posti insieme con il conte di Lenox, padre di esso Re, sotto prestesto di vendicar la morte del prefato Re. […] Quanto al particular della morte di quel Re, il detto signor di Muretta ha ferma opinione che quel povero Principe sentendo il remuro delle genti che attorniavna la casa, et tentavano con le chiave false apprir gl'usci, volese iscir per una porta che andava al giardino, in camicia con la peliccia, per fuggire il pericolo; et quivi fu affogato, et poi condotto fuori del giardino in un piccolo horto fuori della muraglia della terra, et che poi con il fuoco ruinassero la casa per amazzar il resto ch'era dentro; di che se ne fa congiettura, perciochè il Re fu trovato morto in camicia con la peliccia a canto, et alcune donne, che alloggiavano vicino al giardino, affermano d'haver udito gridar il Re : « Eh! fratelli miei, habbiate pietà di me per amor di Colui che hebbe misericordia di tutto il monde. » […]Hier arriva le père Edmond, en compagnie de Monsieur de Morette ; et l'un et l'autre nous instruisirent des événements en Écosse, que suite à la mort troublante du roi , il y eut un important soulèvement : les puissants comtes de Murray, d'Athol, de Morton, et autres seigneurs, sont du côté du comte de Lennox, père du feu roi, et qui sont pressés de venger la mort du roi précédemment mentionné. […] Quant à la mort du roi, le susdit sieur de Morette a l'opinion assurée qu'au sujet du pauvre prince, entendant le bruit des gens qui entouraient la maison, et essayant d'ouvrier les portes avec les doubles des clefs, voulut sortir par une porte qui allait au jardin, en chemise et avec un manteau de fourrure, pour échapper au danger ; et là, il fut capturé, puis conduit hors du jardin dans un autre qui n'est pas sur Terre, et ensuite le feu détruisit la maison, surprenant qui était à l'intérieur ; donc il se fait milles conjectures, car le roi a été retrouvé mort en chemise, avec un manteau de fourrure, et certaines femmes, qui étaient près du jardin, prétendent avoir entendu le roi crier : « Eh ! mes frères, ayez pitié de moi par amour pour Celui qui a eu pitié du monde entier. » […]

Henry Stuart sera enterré dans la chapelle du palais de Holyrood.

Dans la fiction

Dans le film de Josie Rourke, Marie Stuart, Reine d'Écosse sorti en 2018, son rôle est interprété par l'acteur britannique Jack Lowden.

Dans la série télévisée Reign : Le Destin d'une reine, Lord Darnley est interprété par Will Kemp.

Notes et références

  1. Michel Duchein, Histoire de l'Écosse, Fayard 1998, rééd. Tallandier 2013, p. 291.
  2. Louis Wiesener, Marie Stuart et le comte de Bothwell, L. Hachette et cie., 1863.
  3. Duchein, op. cit. p. 296.
  4. Alexandre Labanoff de Rostoff, Lettres, instructions et mémoires de Marie Stuart, reine d'Écosse, C. Dolman, 1845, t. 7, pp. 103 et 108-9.

Liens externes

  • Portail de la monarchie
  • Portail de l’Écosse
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.