Hernán Darío Gómez

Hernán Darío Gómez Jaramillo, surnommé El Bolillo, né le à Medellín (Colombie), est un ancien footballeur, devenu entraîneur de football.

Hernán Darío Gómez
Biographie
Nom Hernán Darío Gómez Jaramillo
Nationalité Colombien
Naissance
Lieu Medellín, Colombie
Taille 1,67 m (5 6)
Période pro. 1975-1984
Poste Défenseur puis entraîneur
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1975-1980 Independiente Medellín
1980-1984 Atlético Nacional
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1990-1994 Atlético Nacional
1995-1998 Colombie21v, 18n, 19d
1999-2004 Équateur24v, 17n, 23d
2006-2008 Guatemala5v, 4n, 12d
2008-2009 Independiente Santa Fe
2010-2011 Colombie5v, 5n, 5d
2012-2013 Independiente Medellín
2014-2018 Panama23v, 21n, 28d
2018-2019 Équateur4v, 4n, 5d
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 19 juillet 2019

Biographie

Carrière de joueur

Carrière d'entraîneur

Assistant de Francisco Maturana, en équipe de Colombie, durant les Coupes du monde de 1990 et 1994, il hérite à son tour de la sélection colombienne en 1995, qu'il mène à la Coupe du monde 1998 en France mais ne peut éviter l'élimination au 1er tour de la génération vieillissante des Valderrama et consorts.

Nommé sélectionneur du voisin Équateur en 1999, il écrit un morceau d'histoire avec cette sélection en terminant à la 2e place de l'exigeante poule de qualification sud-américaine, position qui permet à l'Équateur de disputer sa première Coupe du monde en 2002 en Corée du Sud et au Japon. Éliminé encore au 1er tour, Hernán Gómez voit tout de même ses hommes battre la Croatie (1-0), la première victoire des Équatoriens au Mondial.

Parti en Amérique centrale, il n'aura pas le même succès avec le Guatemala, qu'il ne parvient pas à qualifier à la Coupe du monde 2006. En , il fait une pige à la tête des Cafeteros (surnom des Colombiens), mais doit démissionner l'année suivante à la suite d'un fait-divers[1].

Il rebondit en en devenant sélectionneur de l'équipe du Panama, pays où il marque à nouveau l'histoire en le qualifiant à sa première Coupe du monde à l'occasion du Mondial 2018 en Russie[2]. Il s'agit de sa troisième Coupe du monde personnelle après les éditions de 1998 et 2002 qui plus est avec trois équipes différentes (Colombie, Équateur et Panama).

La Coupe du monde 2018 terminée, il revient à la tête de l'Équateur, mais sa deuxième expérience dans ce pays andin est de courte durée et doit quitter le poste après une Copa América 2019 décevante (élimination au 1er tour)[3].

Palmarès

Joueur

Entraîneur

En club

Distinctions individuelles

  • Élu entraîneur sud-américain de l'année en 1996.

Notes et références

  1. « Gómez et la Colombie, c'est bien fini », sur www.rmcsport.bfmtv.com, (consulté le 20 novembre 2017).
  2. (es) « El DT Hernán 'Bolillo' Gómez llevó a Panamá a su primer Mundial de fútbol », sur www.elcomercio.com, (consulté le 20 novembre 2017).
  3. « Duró poco: 'Bolillo' Gómez fue cesado de su puesto como DT de Ecuador », sur www.sport.es, (consulté le 19 juillet 2019).

Liens externes

  • Portail du football
  • Portail de la Colombie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.