Hervé-Nicolas Thépault du Brignou

Hervé-Nicolas Thépault du Brignou (né le à Morlaix, mort le à Saint-Brieuc), ecclésiastique breton, évêque de Saint-Brieuc de 1744 à sa mort.

Hervé-Nicolas Thépault du Brignou
Biographie
Naissance
Morlaix
Décès
Saint-Brieuc
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
Évêque de Saint-Brieuc

(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Biographie

Hervé-Nicolas Thépault du Brignou (ou Breignou, Breignon) est originaire du diocèse de Tréguier[1]. Il est le fils de Maurice, chevalier, seigneur de Treffalégan en Lanhouarneau, et d'Anne-Marie Hélène du Chastel de Kerlec'h, dame du Brignou.

Chanoine du chapitre et vicaire général du diocèse de Quimper, il est désigné comme évêque de Saint-Brieuc le lors du transfert de Louis-François de Vivet de Montclus au siège d'Alais et confirmé le 18 décembre.

Il se consacre entièrement à son diocèse, promulgue un mandement en 1751, préside les États de Bretagne lors de la cession de Saint-Brieuc en 1758 et la même année avec Emmanuel-Armand de Vignerot du Plessis, duc d'Aiguillon le gouverneur de la Bretagne, il pose la première pierre du quai sur le Léguer. Il est député de la Province ecclésiastique de Tours lors de l'Assemblée générale du Clergé de 1765. Il meurt l'année suivante à l'âge de 63 ans[2].

Archives de Mgr du Brignou aux Archives Départementales des Côtes d'Armor[3],[4]

- Correspondance (1745-1757) 

- Prise de possession de l'évêché (1745), pouvoir donné à Florient-François-Célestin du Merdy, abbé de Catuelan, chanoine de l'église cathédrale, pour faire avec Louis-François Vivet de Montclus, ci-devant évêque de Saint-Brieuc, ou son fondé de pouvoir, les procès-verbaux de visite, prisée et estimation (

- Extrait des délibérations de l'assemblée du général de la paroisse de Saint-Michel de Saint-Brieuc à propos de la donation de l'évêque de 240 livres de vente pour le bouillon des pauvres de la paroisse et contrat de donation de 1765 destinés aux héritiers de l'évêque (1766) 

- Note à l'attention du comte du Brignou, héritier de l'évêque (1766).

Notes et références

  1. La famille Thépault est une famille d'ancienne extraction, huit générations à l'intendance de 1698, maintenue noble en Bretagne en 1669 et 1481, ainsi qu'aux réformations de 1427 et 1543 ; Armorial Courcy, I, 88, Dictionnaire Héraldique de Bretagne
  2. Mémoire de la société archéologique des Côtes du Nord, chez L. Prudhomme Saint-Brieuc, 1852, p. 147-149.
  3. Cote : 1 G 11, Dates : 1745-1766 ; Ancienne cote 1 : G art. 54
  4.   Sous-série 1 G Répertoire numérique détaillé évêché de Saint Brieuc (1344-1799), Emmanuelle Daniellou, docteur en histoire avec la collaboration de Brigitte Saulais, Conservateur du patrimoine, sous la direction d'Anne Lejeune. Saint Brieuc 2008.

Source

Articles connexes

Bibliographie

  • J. Baudry, Étude historique et biographique sur la Bretagne à la veille de la Révolution, à propos d'une correspondance inédite (1782-1790), tome 1, 1905 [lire en ligne sur Gallica].
  • Charles Guimart, Histoire des évêques de Saint-Brieuc, chez L. Prud'homme, 1851, p. 147-149.
  • Portail du catholicisme
  • Portail de Saint-Brieuc et de sa région
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.