Herzberg am Harz

Herzberg am Harz est une ville d'Allemagne située en Basse-Saxe dans le district d'Osterode. Herzberg am Harz est surnommée, la ville de l'espéranto (die Esperanto-Stadt en allemand, la Esperanto-Urbo en espéranto), en raison de l'engagement de la municipalité et de son maire en faveur de la langue internationale équitable espéranto.

Herzberg am Harz

Le centre-ville de Herzberg

Héraldique

Drapeau
Administration
Pays Allemagne
Land  Basse-Saxe
District
(Regierungsbezirk)
Osterode am Harz
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
6
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Lutz Peters CDU
Code postal 37412
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
03 1 56 009
Indicatif téléphonique 05521, 05585
Immatriculation OHA
Démographie
Population 14 406 hab. (2007-12-31)
Densité 200 hab./km2
Géographie
Coordonnées 51° 39′ 27″ nord, 10° 20′ 28″ est
Altitude 240 m
Superficie 7 188 ha = 71,88 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Herzberg am Harz
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Herzberg am Harz
Liens
Site web [http://www.herzberg.de www.herzberg.de]

    Géographie

    La ville se situe à l'emplacement où les petites rivières Sieber et Lonau quittent le massif montagneux du Harz. En partant de Göttingen, Herzberg se trouve à 32 km au nord-est, et à 90 km de Hanovre en direction du sud-est. Le château de Herzberg surplombe le cœur de la localité.

    Découpage de la ville

    En 2004, la population de Herzberg est de 14 872 habitants.

    • Herzberg (10 502 habitants)
    • Lonau (354 habitants)
    • Pöhlde (2 326 habitants)
    • Scharzfeld (1 892 habitants)
    • Sieber (713 habitants)

    (état au )

    Histoire

    Appartenances historiques

    Duché de Brunswick-Lunebourg 1235-1291
    Principauté de Grubenhagen 1291-1596
    Principauté de Brunswick-Wolfenbüttel 1596-1617
    Principauté de Lunebourg 1617-1705
    Électorat de Brunswick-Lunebourg 1705-1807
     Royaume de Westphalie 1807-1811
     Empire français (Bouches-de-l'Elbe) 1811-1814
    Royaume de Hanovre 1814-1866
    Royaume de Prusse (Province de Hanovre) 1866-1918
    République de Weimar 1918-1933
     Reich allemand 1933-1945
    Allemagne occupée 1945-1949
    Allemagne 1949-présent

    Le château de Herzberg est mentionné pour la première fois dans un document de 1154 établissant une donation faite par Henri le Lion. Il est resté dès lors la possession des Guelfes. Quant à la localité elle-même, son nom est attesté dès 1337 dans un document la mentionnant comme un bien du seigneur local en aval du château.

    Une implantation humaine beaucoup plus précoce est tout à fait plausible. Au Moyen Âge, la dénomination de la localité était Hircesberg, Hirzberch, Hertsberg. La racine "-berg" laisse à penser que la création de la localité remonterait à une période d'expansion du Haut Moyen Âge située entre 800 et 1350. Le déterminant "Herz-" pourrait venir de "Hirsch" (le cerf, en allemand), puisqu'au XIIe siècle, la voyelle radicale -i- s'est affaiblie en -e-.

    Il existait depuis 1315 une administration officielle à Herzberg qui fut réunie en 1859 à celle de Scharzfeld. En 1598, Herzberg était considéré comme un bourg. Il fit partie de l'état de Brunswick-Grubenhagen, et le château a été utilisé, pendant un certain temps, comme résidence des ducs. Ce n'est que le que la localité, par un décret du ministère d'état prussien, obtint le statut de ville.

    Héraldique

    Herzberg am Harz porte:

    • parti d'azur au lion d'or armé et lampassé de gueules; et d'or à un cerf effaré de gueules.

    Curiosités locales et régionales

    • Le château des Welfes de Herzberg : voir plus haut.
    • Les lacs de doline Juessee et Ochsenpfuhl
    • L'église troglodyte (Steinkirche) à Scharzfeld
    • La grotte de la Licorne (Einhornhöhle) à Scharzfeld
    • Les ruines du château Scharzfels à Scharzfeld
    • La source de la Rhume en direction de Duderstadt est, avec un débit d'environ 2 000 l/s, l'une des sources les plus abondantes d'Europe centrale et en même temps l'une des plus grandes sources karstiques en Europe.

    Économie et infrastructure

    Dans le passé, Herzberg avait une importante industrie de fonderie, de machines agricoles, et la fabrication de bottes.

    Politique

    Le maire est Lutz Peters de l'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne.

    La ville de l'espéranto

    La ville héberge le Centre interculturel de l'espéranto (Interkultura Centro Herzberg), qui organise des stages et des séminaires de travail sur la langue et la culture espérantophone. Il travaille en collaboration avec la ligue internationale des enseignants d'espéranto.

    En 2006, le conseil municipal a décidé de baptiser Herzberg am Harz die Esperanto-Stadt (« la ville de l'espéranto »). La ville devient de fait l'une des seules à faire partie de l'Espérantie. La commune soutient l'activité du centre interculturel de l'espéranto et l'associe aux différents évènements culturels se déroulant dans la ville.

    Jumelages

     Góra (Pologne) depuis 1993 (ancienne ville allemande de Guhrau, avant 1945)

    Personnalités

    Galerie

    • Portail de l’espéranto
    • Portail de la Basse-Saxe
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.