HiperLAN

HiperLAN (ou HIgh PERformance radio LAN) est un standard européen de télécommunications créé par l'ETSI (European Telecommunications Standards Institute) et développé par le groupe technique BRAN (Broadband Radio Access Networks). Ce standard est une alternative au groupe de normes IEEE 802.11 plus connu sous la dénomination Wi-Fi.

Description

HiperLAN fut élaboré par un comité de chercheurs au sein même de l’ETSI et la norme ratifiée durant l’été 1996. L’HiperLAN est très orienté routage ad hoc, c’est-à-dire, si un nœud destinataire est, ou devient hors de portée de réception du signal qui lui est adressé, au moins un nœud intermédiaire se charge automatiquement de prendre le relais pour acheminer les données à bon port (les routes sont régulièrement et automatiquement recalculées). L’HiperLAN est totalement ad hoc, il ne requiert aucune configuration, aucun contrôleur central. Opérant avec un débit théorique maximum de 23,5 Mb/s dans une bande passante dédiée comprise entre 5,1 GHz et 5,3 GHz, l’HiperLAN n'a jamais reçu de soutien de la part des leaders du marché des composants RLR.

HiperLAN2

HiperLAN2, basé sur la technique de modulation OFDMOrthogonal Frequency Division Multiplex - est une alternative à la norme IEEE 802.11a et orientée réseau sans fil ATM (Asynchronous Transfer Mode). Opérant dans une bande passante comprise entre 5,4 GHz et 5,7 GHz, cette norme spécifie qu’il doit être possible d’établir des communications à différents débits de 6, 9, 12, 18, 27, 36 Mb/s et 54 Mb/s. Outre le transport des cellules ATM, l’HiperLAN2 sait également véhiculer la vidéo, les paquets IP, les paquets Firewire IEEE 1394 et la voix numérisée des téléphones cellulaires. La norme HiperLAN2 bénéficie en France du soutien de l’Autorité de Régulation des Télécommunications (ART).

Voir aussi

Articles connexes

Lien externe

  • Portail de l’informatique
  • Portail des télécommunications
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.