Hiroshi Teshigahara

Hiroshi Teshigahara (勅使河原 宏, Teshigahara Hiroshi), né le à Tokyo et mort le à Tokyo, est un réalisateur japonais, célèbre pour son film d'avant-garde La Femme des sables, prix spécial du jury au festival de Cannes de 1964[1], adapté, comme une partie de ses films (Le Visage d'un autre, Le Plan déchiqueté) d'un roman de son contemporain Kōbō Abe[2].

Hiroshi Teshigahara
Toshiko Kobayashi et Hiroshi Teshigahara en 1956
Naissance
Tokyo (Japon)
Nationalité Japonaise
Décès (à 74 ans)
Tokyo (Japon)
Profession Réalisateur
Films notables La Femme des sables

Il est une des figures de la Nouvelle vague japonaise.

Biographie

Fils de Sofu Teshigahara, un maître d'ikebana réputé[2], il pratique aussi l'arrangement floral (il prend la direction de l'école d'ikebana de son père à sa mort)[3] et la peinture[2].

Filmographie sélective

Établie à partir de JMDB[4] et Tadao Sato, Le Cinéma japonais, Tome II[5].

  • 1959 : Jose Torres
  • 1962 : Le Traquenard (おとし穴, Otoshiana)
  • 1964 : La Fleur de l'âge, ou Les adolescentes (思春期, Shishunki), segment « Ako »
  • 1964 : La Femme des sables (砂の女, Suna no onna)
  • 1966 : Le Visage d'un autre (他人の顔, Tanin no kao)
  • 1967 : Bakuso (インディレース, Indi race (second titre))
  • 1968 : Le Plan déchiqueté (燃えつきた地図, Moetsukita chizu)
  • 1972 : Summer Soldiers (サマー・ソルジャー, Sama soruja)
  • 1984 : Antonio Gaudí (アントニー・ガウディー)
  • 1989 : Rikyu (利休, Rikyū)
  • 1992 : La Princesse Go (豪姫, Gō-hime)

Récompenses cinématographiques

Décorations

Notes et références

  1. Le site officiel du festival
  2. Max Tessier, Le Cinéma japonais au présent, Paris, Lherminier, (réimpr. 1984), 219 p. (ISBN 2-86244-028-0), p. 117-124
  3. Max Tessier, Le Cinéma japonais, Paris, Armand Colin, coll. « 128 », , 128 p. (ISBN 2-200-34162-8), p. 237-238.
  4. (ja) Hiroshi Teshigahara sur la Japanese Movie Database
  5. Tadao Sato (trad. Karine Chesneau et al.), Le Cinéma japonais, Tome II, Paris, Cinéma/pluriel et Centre Georges Pompidou, , 324 p. (ISBN 2-85850-930-1), p. 288
  6. Archives des nominations et promotions dans l'ordre des Arts et des Lettres.

Liens externes

  • Portail de la réalisation audiovisuelle
  • Portail du cinéma japonais
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.