Hocine Soltani

Hocine Soltani (حسين سلطاني), né le à Thenia, wilaya de Boumerdés et mort le à Marseille, est un boxeur algérien, évoluant dans la catégorie des poids plume puis des poids légers

Pour les articles homonymes, voir Soltani.

Hocine Soltani

Hocine Soltani
Fiche d’identité
Nom complet Hocine Soltani
Nationalité Algérie
Naissance
Thenia, Algérie
Décès
Marseille, France
Taille 1,73 m (5 8)
Catégorie poids plume et poids légers
Palmarès
  Professionnel
Combats 4
Victoires 4
Victoires par KO 2
Titres amateurs Champion olympique aux Jeux d'Atlanta en 1996 (poids légers)

Médaillé de bronze aux Jeux de Barcelone en 1992 (poids plumes)

Médaillé de bronze aux championnats du monde de Sydney en 1991 (poids plumes)

Médaillé d'or aux Championnats d'Afrique en 1994 (poids plumes)
Dernière mise à jour : 5 février 2020

Il est médaillé de bronze aux championnats du monde de Sydney en 1991, médaillé de bronze aux Jeux olympiques de Barcelone en 1992[1] et médaillé d'or aux championnats d'Afrique en 1994, en poids plume.

Il atteint son apogée avec la médaillé d'or aux Jeux olympiques d'Atlanta en 1996, dans la catégorie des poids légers[2]. Il décroche à cette occasion la première et seule médaille d'or de son pays et la deuxième du continent africain en boxe après celle de Robert Wangila en 1988. Auréolé d'un très grand palmarès en amateur, il passe professionnel en 1998 mais après seulement 4 combats, il raccroche les gants. Il meurt assassiné le 1er mars 2002 à Marseille. Il est le boxeur algérien le plus titré de la boxe.

Biographie

Enfance, formation et débuts

Né à Thenia en 1972, il a fait ses études primaires à l'école Mohamed Farhi. Il a été initié à la boxe par son frère aîné Omar, qui avait déjà entraîné plusieurs autres boxeurs.

Carrière amateur

Jeux olympiques d'été de 1992

Il est médaillé de bronze aux Jeux olympiques de Barcelone en 1992 dans la catégorie poids plumes.

Jeux olympiques d'été de 1996

Ring de boxe aux JO d'Atlanta 1996

Il est médaillé d'or aux Jeux olympiques d'Atlanta en 1996 dans la catégorie poids légers. Il décroche à cette occasion la première et la seule médaille d'or de son pays et la deuxième du continent africain en boxe après celle du Kényan Wangila en 1988, en battant en finale le boxeur bulgare Tontcho Tontchev.

Héros de Boudouaou

À son retour au pays, il fut accueilli comme un héros par la ville de Boudouaou fière de son enfant qui venait d'offrir à l'Algérie et à l'Afrique sa première médaille d'or de boxe aux Jeux olympiques. Pour service rendu à la nation et à sa ville, les autorités de Boudouaou le récompensent en lui donnant des parcelles de terrain et un complexe sportif à son nom au nord de la ville.

Carrière professionnel

Il passe professionnel en 1998 et s'exile aux États-Unis pour se perfectionner et s'affuter en se confrontant aux meilleurs. Il mets un terme à sa carrière après seulement 4 combats (tous victorieux).

Mort et rumeur

Son corps calciné est retrouvé par un chasseur dans une forêt au Sud de la France en 2002[3]. Son corps est rapatrié en 2004 pour être enterré à Boudouaou en Algérie[4].

Est évoqué en France, un règlement de compte avec les gangs de Gitans qui ont envahi la France dans cette époque mais cette hypothèse est rejetée par la famille[5].

Le journal français L’Equipe consacre dans son édition du 26 juillet 2013, une enquête sur l'affaire de sa disparition puis de la découverte de son corps. La famille d'Hocine Soltan refusent de croire en sa disparition. Sa femme, Djamila Soltani et les proches de Soltani, pensent qu'il est parti aux Etats-Unis ou au Japon. Selon L’Equipe, des rumeurs et des non dits ont entouré la fin de la vie d'Hocine Soltani.

Hocine Soltani a disparu le 31 mars 2002 et sa femme témoigne que son mari travaillait dans l'import-export, avait été appelé ce jour là par un homme au sujet de deux voitures qui devaient lui être envoyées vers l'Algérie depuis plusieurs jours. Hocine Soltani est alors parti rencontrer l’intermédiaire de cette transaction. Soltani n'a plus donné signe de nouvelle depuis ce jour. Après la découverte du corps de Soltani, sa femme s'est vu remettre la montre de son mari. La justice française avait pratiqué les tests ADN qui ont montré sans aucun doute possible qu'il s'agissait du corps d'Hocine Soltani.

L'intermédiaire, un certain Lahcen.B a été arrêté peu de temps après avant d'être condamné en mai 2005 à la peine de 8 ans de prison ferme pour enlèvement suivi de la mort de la victime. Pour l'avocate de la famille de la victime, Maitre Zineb Tamene, avocate à Marseille, cet individu n'a pas agi seul mais il a peur de dénoncer ces complices[3].

Commentaire

Soltani aura marqué le sport Algérien puisqu'il fait partie de cette génération dorée au même titre que les athlètes Hassiba Boulmerka et Noureddine Morceli qui se sont distingués aux JO de 92 et 96.

Famille

Son neveu, Mebarek Soltani, s'est également illustré en boxe amateur en remportant la médaille d'or aux jeux méditerranéens et lors des championnats d'Afrique en 2001 dans la catégorie poids mouches.

Hommages

La famille de Hocine Soltani est honorée, le 27 décembre 2018, à la salle omnisports de Boudouaou, en marge d’un gala international de boxe, organisé en hommage au boxeur. Cet hommage est organisé en présence des responsables de la wilaya, de nombreux invités, de boxeurs et anciens boxeurs, de représentants de la Fédération algérienne de boxe (FAB) et de la Commission olympique algérienne. La mère de Soltani a bénéficié, à l’occasion, de nombreux hommages de la part de représentants officiels de la boxe algérienne et des autorités locales. Plus de 50 boxeurs, issus de 12 ligues de wilaya, ainsi que des boxeurs de la selection belge, de la sélection algérienne militaire et de l’équipe nationale de la Protection civile ont assuré l’animation de ce gala international, organisé le jour de naissance de Soltani (27 décembre 1972)[6].

Résultat

Jeux olympiques

Championnats du monde de boxe amateur

Championnats d'Afrique de boxe amateur

Jeux africains

Jeux méditerranéens

Tournois internationaux

  • Italia Junior ( Santa Teresa Gallura, Italie ) 1989 (-51kg)
  • Italia Junior ( Alghero, Itale) 1990 (-51kg)
  • Balaton Junior Cup (Siofok, Hongrie) 1990 (-51kg)
  • President's Cup ( Jakarta, Indonésie ) 1994 (- 60kg )
  • Golden Belt Tournament ( Bucarest, Roumanie) 1994 (- 60kg )
  • Trofeo Italia ( Mestre, Italie) 1995 (- 63,5kg)
  • Quart de finale Giraldo Cordova Cardin Tournament (Camagüey, Cuba) 1996 (- 63,5kg)
  • Quart de finale Giraldo Cordova Cardin Tournament (Cienfuegos, Cuba) 1994 (- 60kg )

Références

Liens externes

  • Portail de la boxe anglaise
  • Portail de l’Algérie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.