Honshū

Honshū (本州, littéralement « province principale ») est la plus grande île du Japon, autrefois connue en Occident sous le nom de « Hondo[1] », sur laquelle se trouvent entre autres les villes de Tokyo, Osaka, Kyoto, Hiroshima, Yokohama, Nara et Nagoya.

Honshū
本州 

Photo satellite de Honshu
Géographie
Pays Japon
Archipel Archipel japonais
Coordonnées 36° N, 138° E
Superficie 230 510 km2
Côtes 5 450 km
Point culminant Mont Fuji (3 776 m)
Géologie Île continentale
Administration
Préfectures Hiroshima, Okayama, Shimane, Tottori, Yamaguchi, Hyōgo, Kyoto, Mie, Nara, Osaka, Shiga, Wakayama, Chiba, Gunma, Ibaraki, Kanagawa, Saitama, Tochigi, Tokyo, Akita, Aomori, Fukushima, Iwate, Miyagi, Yamagata, Aichi
Démographie
Population 89 303 837 hab. (2015)
Densité 387,42 hab./km2
Plus grande ville Tokyo
Autres informations
Découverte Préhistoire
Géolocalisation sur la carte : Japon
Honshū
Îles au Japon

Description

Carte de Honshū

Honshū est la septième plus grande île du monde, avec une surface de 230 510 km2[2], soit une taille approchant celle du Laos ou de la Roumanie, ce qui représente environ 60 % de la surface totale du Japon, s'étirant en longueur sur 1 389 km, sa largeur varie entre 50 et 240 km.

Peuplée par cent millions d'habitants, c'est-à-dire 4/5e des Japonais, elle est la deuxième île la plus peuplée au monde, après celle de Java.

Montagneuse et volcanique, Honshū est souvent sujette à des tremblements de terre, qui provoquent parfois la mort de milliers de personnes. Le point culminant de cette île est le mont Fuji, volcan actif qui culmine à 3 776 m.

De nombreux cours d'eau sillonnent cette île, dont le plus long du Japon : le fleuve Shinano[2]. Le lac Biwa, plus grand lac du Japon, s'y trouve.

La vie aquatique des rivières et des lacs est menacée par les pluies acides entraînées par la pollution des usines électriques[3].

Noms anciens

Honshū était notamment dénommée Île-libellule (秋津島, Akitsu-shima)[4] dans l'Antiquité, comme il en est fait mention dans les ouvrages officiels de l'époque (Kojiki, Nihon Shoki).

À l'époque médiévale, l'île était dénommée « Meako », nom tiré du japonais miyako ().[réf. nécessaire]

Régions

Elle se divise en plusieurs régions :

Notes et références

  1. « Honshu anciennement Hondo », sur www.larousse.fr (consulté le 23 juillet 2019).
  2. (en) « Honshū - The Columbia Encyclopedia, Sixth Edition » (sur l'Internet Archive).
  3. (en) CIA, Japan, The World Factbook (consulté le 23 juillet 2019).
  4. La prononciation « Akizu-shima » est également trouvée, de même que la graphie 秋津洲.

Liens externes

  • Portail du monde insulaire
  • Portail du Japon
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.