Huppy

Huppy est une commune française située dans le département de la Somme en région Hauts-de-France.

Huppy

La mairie.

Blason
Administration
Pays France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Abbeville
Canton Gamaches
Intercommunalité Communauté d'agglomération Baie de Somme
Maire
Mandat
Aymerick Cœuilte
2014-2020
Code postal 80140
Code commune 80446
Démographie
Gentilé Huppinois
Population
municipale
785 hab. (2017 )
Densité 73 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 01′ 35″ nord, 1° 46′ 00″ est
Altitude Min. 60 m
Max. 113 m
Superficie 10,81 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Somme
Huppy
Géolocalisation sur la carte : Somme
Huppy
Géolocalisation sur la carte : France
Huppy
Géolocalisation sur la carte : France
Huppy
Liens
Site web huppy.net

    Depuis le , la commune fait partie du parc naturel régional Baie de Somme - Picardie maritime.

    Géographie

    Huppy est une commune rurale située à une douzaine de kilomètres au sud d'Abbeville. Située en bordure de l'ancienne route nationale 28, elle est maintenant bien desservie par l'A28 avec deux échangeurs à proximité.

    À 104 m d'altitude, elle est sur le plateau calcaire du Vimeu vert, aux terres riches et bien arrosées. Les vents dominants sont d'ouest à sud-ouest. Les éoliennes s'implantent aujourd'hui sur ces sites d'anciens moulins à vent.

    On peut aussi y accéder du nord par Abbeville, au sud par Oisemont et d'est à l'ouest d'Érondelle à Grébault-Mesnil par la RD 13.

    Communes limitrophes

    Transports en commun routiers

    La localité est desservie par la ligne d'autocars no 20 (Oisemont - Abbeville) du réseau Trans'80, Hauts-de-France, les jours du marché d'Abbeville, le mercredi et le samedi[1].

    Toponymie

    Hupi est mentionné en 1160 dans une charte du comte Jean de Ponthieu. En 1163, ce sera Huppi[2].

    Histoire

    Antiquité

    Quatre-vingt-deux monnaies romaines en cuivre saucé, aux types principaux de Postume, Gallien et Salonine ont été trouvées sur le territoire communal dans des pots en terre[3].

    Moyen Âge

    Destiné à Augustin de Grouches, marquis de Chépy, le château connait la fin de sa construction en 1692[4].

    Deuxième Guerre mondiale

    Pendant les bombardements de 1940, l'église est détruite à 80 %[5].

    Politique et administration

    Liste des maires successifs[6]
    Période Identité Étiquette Qualité
    Les données manquantes sont à compléter.
    1910   Ferdinand Sangnier    
    1912   Gustave Joly    
    1919   Louis Mellier    
    1944   Armand Thibault    
    1952   Damase Daquet    
    1959   Jacques Buiret    
    1983 1985 Alain Patrick Hurdequint    
    1985 1989 Jean-Marie Lepage    
    mars 1989 1995 Pierre Boutroy    
    juin 1995 2008 Jean-Marie Lepage    
    mars 2008[7] Juillet 2011[8] Michel Pignel   Décédé en fonction
    septembre 2011 En cours
    (au 6 mai 2014)
    Aymerick Cœuilte   Réélu pour le mandat 2014-2020[9]

    Population et société

    Démographie

    L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[11].

    En 2017, la commune comptait 785 habitants[Note 1], en diminution de 2,85 % par rapport à 2012 (Somme : +0,23 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

    Évolution de la population  [modifier]
    1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
    8757269049968999601 0281 0301 075
    1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
    1 0541 0591 1331 1191 0961 0711 0471 0111 004
    1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
    972922867774754740701608600
    1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
    614631579592590694761771780
    2013 2017 - - - - - - -
    811785-------
    De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
    (Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
    Histogramme de l'évolution démographique

    Enseignement

    En matière d'enseignement primaire, les communes de Doudelainville, Vaux-Marquenneville, Citerne, Huppy et Frucourt sont associées au sein d'un regroupement pédagogique concentré (RPC) dont le siège est à Huppy[14].

    Sports

    Il existe plusieurs clubs sportifs dans la commune :

    • l'AS Huppy, club de football évoluant en district ;
    • le judo club de Huppy ;
    • Huppy détente et loisirs, club de gymnastique ;
    • Kalipso huppinoise, association pour la pratique de la danse.

    Intercommunalité

    Le village dépend du canton de Gamaches[15] et de la communauté d'agglomération baie de Somme.

    Culture locale et patrimoine

    Lieux et monuments

    • Le château : il fut le poste de commandement du colonel Charles de Gaulle lors de la bataille d'Abbeville (du au ). Le château, du XVIIe siècle en brique, est constitué du corps de logis flanqué de deux tours et accolé perpendiculairement à un corps de logis secondaire dans le prolongement des ruines de l'ancien château du XVIe siècle[16] ; le parc est agrémenté de topiaires[17].
    • Église Saint-Sulpice de style gothique flamboyant, restaurée après 1945[18], avec des vitraux historiés de 1545 restaurés à la fin du XIXe siècle[19].
    • Dans le clocher, un petit musée a été aménagé. Il est consacré à une évocation des trois passages du général de Gaulle dans ce petit village du Vimeu et présente des objets d'art sacré, des objets de la vie quotidienne d'autrefois et des marionnettes de Lucien Caron.
    • Croix de cimetière près de l'église, du XIIIe siècle, classée Monument historique en 1912[20].
    • Monument aux morts[21].
    • Un buste du général de Gaulle, situé près du portail du château, sur la place du village, honore sa mémoire.
    • Le monument commémoratif de la bataille d'Abbeville s'élève à l'entrée ouest du village. Ce monument, inauguré le , commémore à la fois les victimes des combats et la réconciliation franco-allemande. On peut lire cette dédicace gravée sur le monument :

    « Bataille d'Abbeville 20 mai - - À la mémoire des soldats alliés et adversaires tombés en ce lieu de Picardie. »

    Avec en-dessous cette supplique :

    « Que leurs descendants fassent l'Europe et que leur sacrifice nous enseigne à défendre ensemble la Patrie de la vie. »

    • Le village compte deux musées. Ils sont consacrés à la mémoire agricole et à l'histoire du village[5].
    • Chapelle de l'Ecce Homo. Bâtie à l'emplacement d'une ancienne chapelle en bois et torchis, reconstruite en 1750 par Augustin Emmanuel de Sainte Aldegonde, écuyer, seigneur du Quesnel, habitant Huppy[22].
    • Vierge à l'enfant, face à la route de Béhen, à Trinquies[22].

    Personnalités liées à la commune

    Héraldique

    Blason D'azur au chevron d'argent accompagné de trois huppes du même.
    Détails
    Le statut officiel du blason reste à déterminer.
    Alias
    Alias du blason de Huppy
    D'azur à trois faces ondées d'or.

    Voir aussi

    Articles connexes

    Liens externes

    Notes et références

    Notes

    1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

    Références

    1. « Le réseau Trans'80 en ligne ».
    2. Site Huppy.net
    3. Lire en ligne la communication de la Société d'émulation historique d'Abbeville, datée de 1888.
    4. http://www.huppy.net/articles.php?lng=fr&pg=63
    5. Vincent Hervé, « Ambassadeurs 7/7, deux laboureurs du passé », le Courrier picard, édition Picardie maritime, p. 6.
    6. « Huppy », sur le site de Quiélire, (consulté le 6 septembre 2008)
    7. « Liste des maires de la Somme », sur http://www.somme.pref.gouv.fr, (consulté le 5 septembre 2008)
    8. http://www.courrier-picard.fr/courrier/Picardie-Express/Aymerick-Coeuilte-elu-maire
    9. Le Courrier picard, édition d'Abbeville, 11 avril 2014, p. 11.
    10. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
    11. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
    12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
    13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
    14. Le Courrier picard, édition Picardie maritime, , p. 9.
    15. Canton d'Hallencourt
    16. « Château à Huppy (80) », sur le site de Patrimoine de France (consulté le 6 septembre 2008)
    17. « Jardin d'agrément du château d'Huppy à Huppy (80) », sur le site de Patrimoine de France (consulté le 6 septembre 2008)
    18. « Église à Huppy (80) », sur le site de Patrimoine de France (consulté le 6 septembre 2008)
    19. « Verrières à Huppy (80) », sur le site de Patrimoine de France (consulté le 6 septembre 2008)
    20. « Croix à Huppy (80) », sur le site de Patrimoine de France (consulté le 6 septembre 2008)
    21. Source : Mémorial morts pour la France (80): nombre de morts
    22. André Guerville, Chapelles et oratoires en Pays de Somme, Abbeville, imp. Frédéric Paillart, coll. « Richesses en Somme », 4e trimestre 2003, 302 p., p. 106 (ASIN B000WR15W8).
    23. « Martine Blanchart : Auteur chez Edilivre », sur Edilivre (consulté le 28 octobre 2016)
    24. « Exposition et Dédicaces : Jean-Pierre Parant », HUPPY.NET, (lire en ligne, consulté le 28 octobre 2016)
    • Portail de la Somme
    • Portail des communes de France
    • Portail de la Picardie
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.