Hwang Jang-yop

Hwang Jang-yop () est un homme d'État nord-coréen, président de l’Assemblée populaire suprême de 1972 à 1983[1]. Inspirateur de la doctrine du « Juche », il est le cadre le plus haut placé du régime nord-coréen à avoir fait défection. Il s'était réfugié à Séoul en 1997, lors d'une visite en Chine[2]. Depuis, menacé sur le site internet de Pyongyang, Uriminzokkiri, et placé sous protection de la police sud-coréenne, il avait échappé à plusieurs tentatives d'assassinat avant de mourir de mort naturelle à 87 ans.

Pour les articles homonymes, voir Hwang.

Hwang Jang-yop
Fonctions
Président du Comité permanent de l'Assemblée populaire suprême de Corée du Nord

(10 ans, 3 mois et 10 jours)
Président Kim Il-sung
Premier ministre Kim Il
Pak Sung-chul
Li Jong-ok
Prédécesseur Choi Yong-kun
Successeur Yang Hyong-sop
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Kangdong County (Corée japonaise)
Date de décès (à 87 ans)
Lieu de décès Séoul (Corée du Sud)
Nationalité Nord-Coréen
Parti politique Parti du travail de Corée
Diplômé de Université d'État de Moscou
Université Chūō

Dirigeants nord-coréens

Références

  • Portail de la Corée du Nord
  • Portail de la politique
  • Portail du communisme
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.