Iguana

Répartition

Les espèces de ce genre se rencontrent en Amérique tropicale[1].

Description

Iguana iguana

L'iguane vert, est le plus courant avec sa queue rayée et sa grosse "écaille" en dessous de l'œil appelé écaille subtympanique.

L'iguane antillais est plus petit et en danger d'extinction. C'est une espèce pouvant mesurer jusqu'à 40cm. Les îles de la Petite-Terre en Guadeloupe abriteraient à elles seules un tiers de la population totale estimée à 9 500 individus. Leurs caractéristiques génétiques en feraient une colonie assez pure alors qu'ailleurs, les populations sont très hybridées par l'iguane vert d'Amérique centrale.

Liste des espèces

Selon Reptarium Reptile Database (3 décembre 2012)[2] :

Législation

Des pays comme la France considèrent l'iguane comme un animal sauvage. Ces deux espèces sont complètement protégées depuis 1989.

Sa détention n'est autorisée qu'à la condition d'obtenir un certificat de capacité sous certaines conditions.

En captivité

En captivité, ils ont une durée de vie de 10 à 15 ans, ce qui représente une vie supérieure à ceux qui vivent en liberté, les conditions de l'élevage favorisant la longévité de ces sauriens[3].

En captivité les iguanes adultes peuvent être dangereux de par leur taille et leur force.

Publication originale

  • Laurenti, 1768 : Specimen medicum, exhibens synopsin reptilium emendatam cum experimentis circa venena et antidota reptilium austriacorum Vienna Joan Thomae p. 1-217 (texte intégral).

Liens externes

Notes et références

  1. (en) Référence Reptarium Reptile Database : Iguana
  2. Reptarium Reptile Database, consulté le 3 décembre 2012
  3. "L'iguane" de M. Millefanti Ed. De Vecchi 1998
  • Portail de l’herpétologie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.