Ilia Chatrov

Ilia Alekseïevitch Chatrov ( ou 1885 - ) était un militaire, musicien, chef d'orchestre et compositeur russe, connu pour la composition de la valse Les Collines de Mandchourie, en 1906, relatant ses expériences à la bataille de Mukden au cours de la guerre russo-japonaise, qu'il a dédiée à l'un de ses camarades tombé au combat[1].

Ilya Alekseevich Shatrov
Biographie
Naissance

Zemlansk (d)
Décès
(à 73 ans)
Tambov
Sépulture
Nationalités
Allégeance
Formation
Activités
Autres informations
Domaine
Armes
Grade militaire
Conflits
Instrument
Distinctions

Biographie

Chatrov est né en Zemliansk, gouvernement de Voronej, en Russie, le . Son père, Alekseï Mikhaïlovitch Chatrov[2], fut sous-officier du régiment d'infanterie des gardes lituaniens de la garde impériale russe à la retraite[3].

En 1905, Chatrov devient le chef d'orchestre du régiment de Mokchanski et sert dans la guerre russo-japonaise.

En , le 214e régiment d'infanterie de réserve de Mokchan prend part aux batailles de Mukden et de Liaoyang. Dans l'une de ces batailles, le régiment est encerclé par les Japonais et constamment attaqué par l'ennemi. Dans un moment critique, alors que les munitions sont toutes épuisées, le colonel Pavel Pobyvanets, commandant du régiment, donne l'ordre à l'orchestre de se placer en tête. Chatrov dirige l'orchestre vers le parapet de la tranchée et ordonne à ses musiciens de jouer une marche militaire[4]. Les soldats du régiment engagent alors une charge à la baïonnette. Le régiment parvient à briser l'encerclement au prix de lourdes pertes, dont son commandant, et 3300 hommes sur 4000. Seuls 7 musiciens de l'orchestre survivent. Pour cet exploit, tous les musiciens de l'orchestre sont décorés de la croix de Saint-Georges. Chatrov est fait officier de 3e classe avec épées de l'Ordre de Saint-Stanislas et devient le deuxième chef d'orchestre à recevoir cette distinction.

À son retour de la guerre, Chatrov compose son œuvre Le Régiment Mokchanksy sur les collines de la Mandchourie, qui deviendra plus tard Sur les collines de la Mandchourie. Des paroles sont rajoutées par la suite par le poète Stepan Petrov et la chanson connait un vaste succès après sa publication par Oskar Knaube, propriétaire d’un magasin de musique dans la ville russe de Samara[5].

Le , Chatrov meurt à Tambov. Il est enterré au cimetière de Vozdvijensky.

Œuvres

  • Sur les collines de Mandchourie

Références

  1. (en) David Schimmelpenninck van der Oye, « Rewriting the Russo-Japanese War: A Centenary Retrospective », The Russian Review, vol. 67, no 1, , p. 78–87 (DOI 10.2307/20620672, JSTOR 20620672)
  2. (en) « Ilya Alekseevich Shatrov », sur Geni.com, (consulté le 20 novembre 2017)
  3. (ru) Usova Lyudmila et Petrova Elena, « Знамя и оркестр, вперед! (Banner and orchestra, forward!) » [Documentary], Russia, (consulté le 20 novembre 2017)
  4. (ru) Anatoly Isayenko, « Знамя и оркестр – вперед! (Banner and orchestra - forward!) », sur Nezavisimaya Gazeta, Moscou, (consulté le 20 novembre 2017)
  5. « livert_beta_mai_2018.pdf », sur http://lafanfareinvisible.fr, (consulté le 17 juillet 2018)

Liens externes

  • Portail de la musique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.