Impact de Montréal

L'Impact de Montréal est une équipe canadienne de soccer et une franchise de Major League Soccer (MLS) basée à Montréal au Québec.

Impact de Montréal
Généralités
Nom complet Impact de Montréal FC
Surnoms Le onze montréalais, Le Bleu-Blanc-Noir, IMFC
Fondation
(27 ans, 3 mois et 17 jours)
Statut professionnel depuis décembre 1992
Couleurs bleu, blanc et noir
Stade Stade Saputo
(20 801 places)
Siège 4750, rue Sherbrooke Est
Montréal, Québec
Championnat actuel Major League Soccer
Propriétaire Joey Saputo
Président Kevin Gilmore
Entraîneur Thierry Henry
Joueur le plus capé Mauro Biello (349)
Meilleur buteur Ignacio Piatti (79)
Site web www.impactmontreal.com
Palmarès principal
National[1] United Soccer Leagues (3)
Championnat canadien (4)
Coupe des Voyageurs (10)

Maillots

Domicile
Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Saison 2020 de l'Impact de Montréal
0

Affilié à l'Association canadienne de soccer et à la Fédération de soccer du Québec, l'équipe, fondée en 1992 est depuis 2012 une des franchises de la Major League Soccer (MLS), le championnat d'élite des États-Unis et du Canada[2].

L'équipe a notamment participé aux quarts de finale de la Ligue des champions de la CONCACAF 2008-2009 et à la finale de l'édition 2014-2015. L'Impact dispute ses matchs à domicile au Stade Saputo, un amphithéâtre spécifique pour le soccer de 20 801 sièges, et pour certaines autres occasions, situé sur le terrain du Stade olympique de Montréal.

Depuis janvier 2019, le club est présidé par Kevin Gilmore qui a succédé au propriétaire et président fondateur, Joey Saputo. L'entraîneur-chef est Thierry Henry depuis novembre 2019.

Histoire

Soccer à Montréal

Malgré la création de l'Association canadienne de soccer et de la Fédération de soccer du Québec dès 1911, ce n'est qu'en 1971 qu'est créé le premier club professionnel du Québec, l'Olympique de Montréal. Il intègre la North American Soccer League, la première grande ligue professionnelle de soccer en Amérique du Nord où la majorité des équipes sont basées aux États-Unis. L'équipe disparaît après seulement trois saisons. En 1981, la brasserie Molson rachète la franchise du Fury de Philadelphie (en) et la relocalise à Montréal sous le nom de Manic de Montréal[3]. Dès ses débuts, l'équipe remporte des succès et devient « même une concession clé de la ligue »[3]. Pendant les saisons 1981 et 1982, l'équipe obtient beaucoup de succès auprès des amateurs de soccer montréalais et québécois et attire même une foule record de 58 542 personnes lors d'un match ayant lieu le . La saison 1983 s'avère beaucoup plus difficile et le Manic est forcé de cesser ses activités à la fin de la saison 1983[3],[4]. La NASL disparaît un an plus tard en 1984.

En 1987 est créée la Ligue canadienne de soccer, le premier championnat national du Canada. Le Supra Montréal est créé en 1988 pour intégrer la LCS pour sa deuxième saison. À l'issue de la saison 1992, la Ligue canadienne de soccer et le Supra Montréal sont dissous.

Création d'un club ambitieux et premier titre en APSL (1992-1994)

Le , quelques mois seulement après la disparition de la LCS, la famille Saputo et Jean Doré, le Maire de la ville de Montréal, annoncent lors d'une conférence de presse la création d'une nouvelle franchise en American Professional Soccer League (APSL)[5], ligue nouvellement créée équivalente au premier niveau de l'échelle du soccer nord-américain. Sur le point d'accueillir la Coupe du monde 1994, les États-Unis sont alors, à la demande de la FIFA, en train de restructurer le sport sur le continent. Ce n'est que le que la nouvelle équipe dévoile son identité avec le nom d'Impact de Montréal ainsi que les couleurs bleu-blanc-noir qui la caractérisent[6]. Eddie Firmani, entraîneur du Cosmos de New York de Franz Beckenbauer, du Manic de Montréal (1981-1982) et du Supra de Montréal (1991-1992) fait un deuxième retour dans la métropole québécoise en devenant officiellement le premier entraîneur du premier club de la province[6].

Pour la saison 1993, l'Impact de Montréal est rejoint par les Vancouver 86ers et le Blizzard de Toronto qui participent aussi à l'APSL après la fin des activités de la CSL l'année précédente. Lors de sa première rencontre officielle, l'Impact affronte le Salsa de Los Angeles le et s'incline aux tirs au but lancés après un verdict nul de 2-2 où l'international canadien Dino Lopez inscrit le premier but de l'histoire du club[7],[8]. Une semaine plus tard, pour une première rencontre à domicile au Centre Claude-Robillard, Montréal dispose des Rowdies de Tampa Bay devant 5 380 spectateurs dans une soirée qui marque le retour du soccer professionnel au Québec[9]. Néanmoins, la première saison de l'Impact de Montréal ne connaît pas le succès sportif espéré et la nouvelle franchise termine au pied du classement composé de sept équipes, hors du portrait des séries éliminatoires[10].

« On venait de prouver qu’une équipe locale pouvait remporter un championnat nord-américain. Je crois que ce titre-là a lancé l’Impact dans le paysage sportif montréalais. C’était vraiment spécial de vivre ça. »
- Nick De Santis en octobre 1994[11].

Alors que la saison 1994 démarre le 1er juillet, l'entraîneur vedette Eddie Firmani démissionne le 29 juin et c'est le Lavallois Valerio Gazzola, un de ses adjoints, qui prend les rênes de l'équipe de manière précipitée[12]. Pour renforcer une offensive mal en point en 1993, l'Impact fait appel aux services de joueurs comme Jean Harbor, alors meilleur buteur de l'histoire en APSL[13], et Philip Gyau[14]. Côté défensif, le vétéran Enzo Concina ou encore le gardien Paolo Ceccarelli bouclent un recrutement ambitieux[14] tandis que le capitaine Patrice Ferri est annoncé de retour dans la presse en mai 1994[15].

Après une bonne pré-saison menée par Firmani[13], la troupe de Gazzola démarre sa saison par une victoire de 1-0 face aux Rockets de Toronto le 1er juillet, grâce à un but de Lloyd Barker devant une foule de 2 865 spectateurs à Montréal[16]. Pour conclure une saison régulière commencée par cinq affrontements contre Toronto uniquement au mois de juillet et une série de sept victoires d'affilée en août et septembre, l'Impact écrase les Strikers de Fort Lauderdale le 25 septembre par la marque de 5-1 avant d'entrer en séries éliminatoires[17]. Le bilan honorable de Gazzola avec douze victoires pour huit défaites offre une troisième place au classement et une première chance à l'équipe montréalaise en séries éliminatoires de fin de saison. Dans un affrontement avec son poursuivant au tableau, l'Impact se défait du Salsa de Los Angeles avec deux succès, le second étant acquis aux tirs au but lancés en terre californienne[18].

Quelques jours plus tard, le , lors de la première finale de l'histoire du club montréalais, se dressent les Foxes du Colorado[19]. Tandis que la Ligue nationale de hockey est en « lock-out » et les Expos de Montréal subissent une grève générale dans la ligue, l'attention médiatique est portée sur les joueurs du Bleu-Blanc-Noir et la nouvelle entité qu'est l'Impact, alors peu connue du public et reconnue dans le monde des médias[14]. Les Foxes du Colorado partent favoris avec un bilan de sept victoires en autant de rencontres face à l'Impact, en plus d'être double tenants du titre après leur succès en 1992 et 1993[19]. Grâce à une réalisation sur coup-franc de l'international américain et joueur par excellence de l'équipe[20], Jean Harbor, déjà auteur de huit buts en saison régulière[14], la formation québécoise remporte la rencontre 1-0 devant ses 8 169 partisans au Centre Claude-Robillard[11], dont beaucoup se ruent sur la pelouse pour congratuler leurs joueurs et leur arracher les maillots[21]. À une époque faste pour le sport montréalais où les Canadiens de Montréal soulèvent leur vingt-quatrième Coupe Stanley en 1993, l'Impact obtient le premier titre majeur pour une équipe professionnelle de soccer à Montréal[22],[14]. Pour célébrer ce premier titre national dans le soccer montréalais, une parade traditionnelle est organisée sur la Rue Sainte-Catherine et, pour l'occasion, le père du Président Joey Saputo, Lino Saputo prête ses voitures de collection aux joueurs et à l'encadrement technique pour agrémenter le défilé où plusieurs milliers de Montréalais acclament leurs nouveaux héros pourtant inconnus quelques mois plus tôt[11],[14].

L'aventure en A-League

En 1995, l'APSL devient la A-League. Montréal termine premier du championnat et se qualifie pour les phases éliminatoires. Elle s'incline en demi-finale face au Ruckus d'Atlanta. Les deux saisons suivantes, l'Impact termine également premier de la saison régulière sans toutefois sortir vainqueur en séries.

Parallèlement, l'équipe participera pendant trois saisons, de 1997 à 2000, au championnat de soccer intérieur de la National Professionnal Soccer League (NPSL) durant la saison morte du championnat de la A-League, disputant ses matchs au Centre Molson. Elle y remportera peu de succès autant sur le terrain qu'aux guichets et cessera de participer à ce championnat après la saison 1999-2000.

Faillite puis l'initiative Save Our Soccer SOS

En 1999, l'équipe annonce qu'elle ne disputera pas de saison extérieure. Le de la même année, le Groupe Saputo, propriétaire de l'équipe depuis ses débuts en 1992, vend l'équipe à un groupe de douze investisseurs locaux qui ont chacun payé 20 000$ pour mettre la main sur le club[23].

L'Impact fait un retour sur les terrains extérieurs en 2000. Le , Strato Gavriil, le représentant des propriétaires de l'Impact, déclare la faillite du club, une douzaine de match avant la fin de la saison[24] Joey Saputo est nommé administrateur et un plan drastique d'économie permet de sauver la fin de saison. Un plan de cinq ans porté par le gouvernement du Québec et Hydro Québec permet de remettre le club sur pied[25]. Le club survit grâce à des subventions gouvernementales et ses investisseurs. L'équipe remporte la Coupe de Montréal, petit tournoi regroupant six équipes.

Retour à la compétition et reconnaissance en USL (2005-2008)

En 2002, Eduardo Sebrango édite un nouveau record en inscrivant 18 buts. L'équipe remporte aussi sa première Coupe des Voyageurs, nouvellement créée. C'est en 2004, lors de l'ultime saison de la A-League, que l'Impact décroche enfin le titre de champion en battant les Sounders de Seattle 2-0 en finale.

En 2005, l'Impact rejoint la première division de l'USL, qui remplace la A-League, qui est cependant l'équivalent de la 2e division dans la pyramide du soccer en Amérique du Nord derrière la MLS. Il termine premier de la saison régulière et annonce la construction d'un nouveau stade. La saison 2006 est faste: le club termine encore premier de la saison régulière, fête la 200e victoire de son histoire en s'imposant face aux Sounders 2 à 1 à Seattle le 15 juillet et, le 25 août, dépasse la barre des 1 million de spectateurs cumulés en saison régulière depuis ses débuts en 1993. Malheureusement, une nouvelle fois le club n'arrive pas à confirmer ses bonnes performances lors des séries éliminatoires. En 2006 est également annoncée la création d'un club de réserve: l'Attak de Trois-Rivières, qui joue dès la saison 2007 dans la Ligue canadienne de soccer (Canadian Soccer League).

Reconnaissance internationale (2008-2009)

En 2008, à la suite de la refonte de la coupe des clubs champions de la CONCACAF en véritable Ligue des champions, l'Association canadienne de soccer (ACS) créé le Championnat canadien pour déterminer l'équipe qui représentera le Canada lors de cette compétition de la CONCACAF. Le Championnat canadien 2008 ne devait être qu'une formalité pour le Toronto FC, la seule équipe canadienne de MLS, mais c'est bel et bien l'Impact, équipe de 2e division, qui remporte cette compétition en 4 matchs et devient, le 22 juillet, le premier club canadien à se qualifier pour la ligue des champions de la CONCACAF. Un mois et demi plus tard, l'Impact se qualifie pour la phase de groupe de la Ligue des champions en défaisant le club nicaraguayen du Real Esteli le 2 septembre.

Enchaînant les matchs à un rythme effréné, l'Impact parvient à mener de front le championnat USL, puis les séries finales de cette ligue et enfin la phase de groupe de la Ligue des champions avec une certaine réussite. Le onze montréalais termine ainsi 3e de saison régulière et parvient en demi-finale des séries de l'USL. Surtout, le club se qualifie pour les quarts-de-finale de la Ligue des Champions CONCACAF contre le club mexicain du Santos Laguna.

Le , l'Impact s'impose 2-0 à domicile contre le Santos Laguna grâce à un doublé d'Eduardo Sebrango devant une foule record pour cette compétition de 55 571 spectateurs réunis au Stade olympique de Montréal. Lors du match retour à Torreón, les Québécois défendent crânement leurs chances et sont virtuellement qualifiés pour la ronde suivante à la fin du temps réglementaire en n'étant mené que 3-2. L'équipe s'effondre dans les arrêts de jeu et encaisse un doublé de Carlos Quintero. L'Impact est ainsi éliminé de la Ligue des Champions CONCACAF 5 à 2 au total des buts après un parcours inespéré.

Le 14 mai, l'entraîneur John Limniatis est congédié. Le 17 octobre, au terme d'une saison marquée par les déboires sportifs et extra-sportifs, l'Impact de Montréal réalise un sans faute en séries éliminatoires (6 victoires en autant de parties) et s'impose dans la série finale face aux Whitecaps de Vancouver, 6-3 au total des buts, devant une salle comble au Stade Saputo. À la suite de ce titre et du beau parcours en Ligue des champions, l'emblématique capitaine Mauro Biello annonce sa retraite le 19 novembre[26].

Transition vers l'élite et la MLS (2010-2011)

À la suite de l'exposition offerte par les bons résultats en 2008 et 2009, on parle de plus en plus de l'accession de l'Impact en MLS, d'autant plus que l'USL connaît des difficultés. Une dizaine d'équipes, dont l'Impact, demandent à faire sécession de l'USL à la suite des changements de propriétaires de la deuxième division nord-américaine. Joey Saputo est un des leaders de cette fronde contre l'USL et annonce la création d'une nouvelle ligue. Cette dernière reprend le nom de North American Soccer League. Un compromis est trouvé pour la saison 2010 et, le 10 avril, débute l'USSF Division 2 Professional League qui regroupe 12 équipes USL et NASL, incluant le onze montréalais. Quelques semaines plus tard, le , l'Impact annonce officiellement qu'elle deviendra la 19e équipe de la Major League Soccer (MLS) en 2012[2], après de longues négociations. L'Impact finit la saison régulière en milieu de tableau à la 6e place et est éliminé en demi-finale par les Railhawks de la Caroline (1-0 ; 0-2).

Nick De Santis est nommé au poste de directeur sportif pour préparer la saison MLS 2012 dès le . Pour la saison 2011, l'Impact fait partie des 8 équipes de la première saison de la NASL, nouvelle formule. Malgré des victoires de prestige en matchs amicaux contre des équipes de MLS (3-0 contre le FC Dallas, 1-0 contre les Red Bulls de New York), l'Impact est rapidement distancé au classement et est éliminé dès le 1er tour du Championnat canadien par les Whitecaps de Vancouver. À la suite de ce départ calamiteux, l'entraîneur Marc Dos Santos démissionne le 28 juin et Eduardo Sebrango sort de sa retraite le lendemain. Grâce à ces changements et plusieurs recrues, l'Impact redresse la barre et les résultats sont meilleurs. L'équipe termine sur une bonne note en étant la meilleure équipe de la ligue en deuxième moitié de saison. Ce ne sera cependant pas suffisant car l'Impact termine 7e sur 8 équipe, à un point du 6e rang, et ne participe pas aux séries finales.

Jesse Marsch, le premier entraîneur de l'Impact en MLS, dirige pour la première fois un entraînement au stade Saputo le . Il s'agit pendant une semaine de mettre à l'essai les joueurs convoqués en vue d’une place en MLS. Ce jour-là correspond également à l'annonce du premier joueur sous contrat MLS à Montréal : le défenseur colombien de l'Inter Milan Nelson Rivas. À l'issue de ce camp, Hassoun Camara, joueur de l'année 2011, est le second joueur confirmé pour la saison 2012. L'entraînement ne reprendra qu'en .

Entrée en Major League Soccer en 2012

Match de l'Impact de Montréal en MLS le 12 mai 2012, 60 860 spectateurs au Stade Olympique, record d'affluence pour un match de soccer au Canada[27].

Le , l'Impact devient officiellement la 19e franchise de la MLS.

2012-2014 : les premières saisons

Les joueurs principaux sous contrat pour les débuts du club en ligue majeure sont Donovan Ricketts, Davy Arnaud, Nelson Rivas, Matteo Ferrari, Bernardo Corradi, et Zarek Valentin. Pour son 1er choix au repêchage de la MLS (nommé SuperDraft), Montréal choisit le jeune Américain Andrew Wenger, joueur ayant excellé tant à la défense qu'à l'attaque dans les rangs collégiaux américains.

Le , le club de soccer montréalais signe Marco Di Vaio, soit le premier joueur désigné de l'équipe. L'attaquant italien dispute son premier match le .

Le , l'Impact trouve un accord avec l'AC Milan pour le transfert d'Alessandro Nesta, qui rejoint son ami Marco Di Vaio[28]. Après le départ de Jesse Marsch, Marco Schällibaum devient le nouvel entraîneur en chef de l'Impact. L'équipe semble déjà mieux structurée que l'année précédente, alors qu'elle sort championne et invaincue du Walt Disney World Pro Soccer Classic 2013.

L'Impact est toujours invaincu à domicile, toute compétition confondue, en 2013. En MLS, l'Impact se classe parmi les meilleures équipes du circuit. L'éclosion de l'Impact de Montréal est principalement due à trois joueurs: Marco Di Vaio, qui est en course pour le titre de meilleur buteur de la ligue, Patrice Bernier, véritable pierre angulaire de l'équipe[29], et Troy Perkins, qui s'impose comme un gardien dominant de la ligue.

Lors de la demi-finale du Championnat Canadien, l'Impact réussi un revirement de situation lors du match retour. Après avoir perdu une partie difficile à Toronto 2-0, l'équipe s'impose largement à domicile par la marque de 6-0[30]. Pour la finale, l'Impact bat les Whitecaps de Vancouver et devient alors champion canadien et se qualifie pour la Ligue des champions de la CONCACAF pour la deuxième fois de son histoire. L'équipe ne passera cependant pas la phase de groupes.

Le , Frank Klopas est nommé entraîneur-chef et directeur du personnel de l'Impact de Montréal[31]. Il remplace Marco Schällibaum.

Malgré l'obtention du championnat canadien pour une deuxième fois consécutive, l'Impact termine l'année 2014 au dernier rang de la MLS avec seulement 28 points et six victoires[32]. Malgré cette piètre saison, Frank Klopas demeure en poste alors que le joueur vedette Marco Di Vaio prend sa retraite le [33].

Épopée en Ligue des champions

Le début de la saison 2015 est marqué par un excellent parcours en Ligue des champions où le club accède à la finale face au Club América de Mexico. L'Impact obtient un honorable match nul 1-1 dans le mythique Stade Azteca pour le match aller. Menant 1-0 à la mi-temps du match retour grâce à un but d'Andrés Romero à la 8e minute, le bleu blanc noir s'effondre en deuxième mi-temps et s'incline 2-4 devant les 61.004 spectateurs du Stade olympique de Montréal qui fait salle comble[34].

Drogba et l'attention internationale

Le , l'Impact fait l'acquisition de l'attaquant international ivoirien Didier Drogba, ce qui marque un tournant dans l'Histoire du club et lui donne une plus grande visibilité internationale[35],[36].

Le , l'Impact annonce que Mauro Biello remplace Frank Klopas à titre d'entraîneur-chef par intérim, à la suite de la défaite de 2-1 contre le Toronto FC[37].

L'Impact termine sa saison régulière 2015, au 3e rang de la Conférence de l'Est, qualifiés pour les séries pour la deuxième fois de son histoire, mais perd en demi-finales de conférence, contre le Crew SC de Columbus 4-3, au pointage du total des buts[38].

Lors de la saison 2016, l'Impact se classe à la cinquième place de la Conférence de l'Est et atteint la finale de la conférence Est mais échoue face au Toronto FC.

Mandat de Rémi Garde et arrivée de Kevin Gilmore

La saison 2017 marque la fin d'une ère : à l'issue d'une saison régulière décevante l'équipe ne parvient pas à se qualifier pour les séries éliminatoires, le capitaine Patrice Bernier joue le dernier match de sa carrière, l’entraîneur Mauro Biello est remercié et Hassoun Camara prend sa retraite pour raisons médicales.

Le , l'ancien entraîneur de l'Olympique Lyonnais Rémi Garde est nommé entraîneur-chef en vue de la saison 2018 pour un mandat de 3 ans[39]. Il s'entoure d'un staff à forte identité lyonnaise (Joël Bats, Robert Duverne puis Rémi Vercoutre...). Après un début de saison catastrophique, l'Impact termine la saison à la septième place de la conférence et ne se qualifie pas pour les séries.

Le , le propriétaire Joey Saputo annonce un changement majeur à la tête du club : après avoir présidé l'Impact pendant 25 ans, il délègue le poste à Kevin Gilmore, ancien vice-président exécutif du club des Canadiens de Montréal[40]. Ce dernier licencie Rémi Garde en suite à une série de contre-performances, alors que l'équipe est encore en course pour les séries et qualifiée pour la finale du championnat canadien[41].

Nomination de Thierry Henry

Thierry Henry est nommé nouvel entraineur-chef le . Son arrivée à la barre de l'Impact reçoit un grand écho médiatique à l'international[42].

Palmarès et records

Palmarès

Compétitions nationales Compétitions internationales Trophées mineurs

Bilan par saison

Année Niv. Ligue Saison régulière Position Séries éliminatoires Championnat canadien Ligue des champions
CONCACAF
Affl. moy.
saison régulière
Affl. moy.
séries éliminat.
M V N D BP BC Pts Conf. Ligue
1993 1 APSL 2411-13283390 - 7e Non qualifié N/A Non qualifié N/Q
1994 1 APSL 2012-8271893 - 3e Champion Non qualifié 3 215 5 377
1995 2 A-League 2417-7472751 - 1er Demi-finale Non qualifié 5 075 2 792
1996 2 A-League 2721-6401855 - 1er Demi-finale Non qualifié 4 868 7 212
1997 2 A-League 2821-7581961 1er 1er Finale de division Non qualifié 5 066 4 139
1998 2 A-League 2821-7473347 2e 9e Demi-finale de conférence Non qualifié 4 008 4 630
1999 Saison annulée
2000 2 A-League 2812313344154 4e 18e Non qualifié N/A Non qualifié 2 338 N/Q
2001 2 A-League 2610214293745 4e 14e Non qualifié Non tenue 2 103 N/Q
2002 2 A-League 281639392972 2e 5e Demi-finale de conférence Champion Non qualifié 5 178 6 038
2003 2 A-League 281666402154 1er 2e Finale de division Champion Non qualifié 7 236 7 611
2004 2 A-League 281756361556 1er 2e Champion Champion Non qualifié 9 279 9 187
2005 2 USL First Division 281873371561 - 1er Demi-finale Champion Non qualifié 11 176 6 411
2006 2 USL First Division 281495311551 - 1er Demi-finale Champion Non qualifié 11 554 8 504
2007 2 USL First Division 281486322150 - 3e Quart de finale Champion Non qualifié 11 036 8 165
2008 2 USL First Division 3012612332842 - 3e Demi-finale Champion Non qualifié 12 696 7 748
2009 2 USL First Division 3012711323143 - 5e Champion Troisième Quart de finale 12 033 7 908
2010 2 USSF D2 3012711363043 3e 6e Demi-finale Troisième Non qualifié 12 397 5 301
2011 2 NASL 289811352735 - 7e Non qualifié Demi-finale Non qualifié 11 507 N/Q
Entrée en MLS
Année Niv. Ligue Saison régulière Position Coupe MLS Championnat canadien Ligue des champions
CONCACAF
Affl. moy.
saison régulière
Affl. moy.
séries éliminat.
M V N D BP BC Pts Conf. Ligue
2012 1 MLS 3412616455142 7e 12e Non qualifié Demi-finale Non qualifié 22 772 N/Q
2013 1 MLS 3414713504949 5e 11e Premier tour Champion Phase de groupes 20 603 N/A
2014 1 MLS 3461018385828 10e 19e Non qualifié Champion Non qualifié 17 557 N/Q
2015 1 MLS 3415613484451 3e 7e Demi-finale de conférence Finale Finale 17 750 17 862
2016 1 MLS 34111211495345 5e 11e Finale de conférence Demi-finale Non qualifié 20 669 38 015
2017 1 MLS 3411617525839 9e 17e Non qualifié Finale Non qualifié 20 046 N/Q
2018 1 MLS 3414416475346 7e 15e Non qualifié Demi-finale Non qualifié 18 281 N/Q
2019 1 MLS 3412517476041 9e 18e Non qualifié Champion Non qualifié 15 347 N/Q

Parcours en Ligue des champions

Saison Compétition Tour Équipe Domicile Extérieur Cumulé
2008-2009 Ligue des champions de la CONCACAF Tour préliminaire Real Estelí 1-0 0-0 1-0
Phase de groupes Joe Public 2-0 1-4
CF Atlante 0-0 2-1
CD Olimpia 1-1 1-2
Quarts de finale Santos Laguna 2–0 2–5 4–5
2013-2014 Ligue des champions de la CONCACAF Phase de groupes Earthquakes de San José 1-0 3-0
CD Heredia 2-0 1-0
2014-2015 Ligue des champions de la CONCACAF Phase de groupes CD FAS 1-0 3-2
Red Bulls de New York 1-0 1-1
Quarts de finale CF Pachuca 1-1 2-2 3-3[Note 4]
Demi-finales LD Alajuelense 2-0 2-4 4-4[Note 4]
Finale Club América 2-4 1-1 3-5
2020 Ligue des champions de la CONCACAF Huitièmes de finale Deportivo Saprissa 0-0 2-2 2-2[Note 4]
Quarts de finale CD Olimpia 1-2 - -

Records

Meilleurs buteurs par saison en MLS

Année Meilleurs buteurs
Joueurs Buts
2012 Patrice Bernier9
2013 Marco Di Vaio22
2014 Marco Di Vaio13
2015 Didier Drogba
 Ignacio Piatti
12
2016 Ignacio Piatti21
2017 Ignacio Piatti19
2018 Ignacio Piatti16
2019 Saphir Taïder10

Individuels

Joueurs les plus utilisés à l'issue de la saison 2019[43].
Joueurs Matchs Buts Carrière au club
Mauro Biello389771993-1998 puis 2000-2009
Nevio Pizzolitto346121994-1998 puis 2000-2011
Patrice Bernier261232000-2002 puis 2012-2017
Patrick Leduc251112000-2010
Nick De Santis234211993-1998 puis 2000-2003
Evan Bush2240Depuis 2011
Lloyd Barker208391993-1997 puis 2001-2004
Patrick Diotte20411993-1998 puis 2000-2001
Eduardo Sebrango186602002-2005 puis 2009-2012
Hassoun Camara186112011-2017
Adam Braz18602002, 2004-2006 puis 2008-2010
Leonardo Di Lorenzo177112006-2011
Antonio Ribeiro170142000-2001, 2003-2008 puis 2010-2011
John Limniatis16921993-1998 puis 2000-2001
Gabriel Gervais16872002-2008
Ignacio Piatti163792014-2019
Meilleurs buteurs à l'issue de la saison 2019[43].
Joueurs Matchs Buts Carrière au club
Ignacio Piatti163792014-2019
Mauro Biello389771993-1998 puis 2000-2009
Eduardo Sebrango186602002-2005 puis 2009-2012
Marco Di Vaio88402012-2014
Lloyd Barker208391993-1997 puis 2001-2004
Ali Gerba65282000, 2003, 2005 puis 2010-2011
Didier Drogba41232015-2016
Patrice Bernier261232000-2002 puis 2012-2017
Roberto Brown83222007-2010
Nick De Santis234211993-1998 puis 2000-2003
Tony Donatelli101202008-2010
Le meilleur buteur de l'histoire de l'Impact, Ignacio (Nacho) Piatti (2014-2019)

Collectifs

  • Plus grande séquence sans défaite dans une saison : 15 matchs (10 victoires et 5 nuls) en 2005 dans la USL
  • Plus grande séquence sans défaite à domicile dans une saison : 10 matchs en 2006 dans la USL
  • Plus grand nombre de jeux blancs dans une saison : 10 jeux blancs en 2006 dans la USL
  • Plus petit nombre de buts accordés à domicile dans une saison : 4 buts en 14 matchs en 2006 dans la USL
  • Première équipe canadienne de la MLS à remporter 11 matchs dans une saison, le [44]

Buts marquants dans l'histoire du club

Progression (moyenne de 1,43 but par match)

  • 68 matchs pour les 100 premiers buts (de 1 à 100)
  • 45 matchs pour les 100 suivants (de 101 à 200)
  • 75 matchs pour les 100 suivants (de 201 à 300)
  • 69 matchs pour les 100 suivants (de 301 à 400)
  • 92 matchs pour les 100 suivants (de 401 à 500)

Image et identité

Équipementiers et commanditaires

Période Équipementier Commanditaire maillot
1993-1999 Umbro Hydro Québec
2000-2011 Legea Saputo
2012- Adidas BMO

Uniformes

Comme toutes les franchises de Major League Soccer, l'Impact de Montréal renouvelle un uniforme tous les deux ans. Ainsi, pour la saison 2017, le maillot extérieur est le même que l'an passé tandis que l'uniforme domicile est nouveau.

  • Domicile
2012-2013
2014-2015
2016-
  • Extérieur
2012-2014
2015-2016
  • Alternatif
2013-2014

Logos

Huit éléments composent le logo de l’Impact de Montréal depuis 2012:

  • Le bleu : c'est la couleur du club depuis ses débuts en 1993. Elle fait référence à la couleur du drapeau national québécois et au fleuve St-Laurent qui borde l’Île de Montréal.
  • Les quatre étoiles : elles représentent le peuple fondateur de Montréal (les Français) et les trois autres peuples venus s'y installer: les Anglais, les Irlandais et les Écossais.
  • La fleur de lys : c'est l'emblème officiel du Québec, symbole historique de la monarchie française. C’est aussi le symbole utilisé par Jacques Cartier lors de son arrivée en Amérique en 1534. La fleur de lys représente le fait francophone unique et distinct en Amérique. L'ajout de la fleur de lys sur le logo était un vœux de Bernard Landry, premier ministre du Québec à l'époque.
  • Les rayures noires et bleues : elles font référence aux premières années du club, en particulier à 1994, année où le club a remporté son premier championnat.
  • Le foulard et l'angle dans le nom de l’équipe : le foulard représente les supporters. L’angle du foulard quant à elle symbolise la croissance constante et la progression du club à travers les années. C’est également un symbole de continuité, en référence au logo de la saison inaugurale de l’Impact de Montréal en 1993, de même que la version de 2002, sur lesquelles était inscrit le nom du club dans un angle similaire.
  • Tous pour gagner : c'est la devise du club qui marque l’importance de l’unité dans la victoire.
  • L’écusson : l'écusson est inspiré de l’écu des armoiries de la Ville de Montréal.
  • La couleur argent : elle fait référence à la couleur argent utilisée dans les armoiries de la Ville de Montréal.

Infrastructures

Match de l'Impact de Montréal au Stade Saputo contre New York le 28 juillet 2012.

Stades

Depuis 2008, l'Impact dispute l'essentiel de ses matchs à domicile au Stade Saputo. Les matchs hivernaux et certaines grandes rencontres se disputent au Stade olympique de Montréal[45], une enceinte couverte de 65 000 places située à quelques centaines de mètres du Stade Saputo.

Situé dans le Parc olympique, le Stade Saputo est un stade construit spécifiquement pour le soccer et l'Impact de Montréal inauguré en 2008. Depuis 2012, il peut accueillir 20 521 spectateurs.

Avant 2008, les parties locales étaient jouées au Complexe sportif Claude-Robillard.

Centre d'entrainement

Depuis mai 2015, l'Impact de Montréal s'entraîne à la Caserne Letourneux, où se trouve leur centre d'entraînement. Le , le club avait annoncé avoir fait l'acquisition de la Caserne Letourneux pour en faire son nouveau centre d'entrainement[46]. Anciennement, l'Impact s'entraînait au Complexe sportif Claude-Robillard. Le centre d'entrainement est officiellement inauguré pour la saison 2016 et se nomme le Centre Nutrilait.

Académie de soccer

En plus de l'équipe première qui évolue dans la MLS depuis la saison 2012, l'Impact compte les sections suivantes :

  • une équipe réserve créée en 2012 et qui a évolué en MLS Reserve Division de 2012 à 2014. Pour la saison 2015, elle est rebaptisée FC Montréal et rejoint la USL.
  • une académie de soccer qui regroupe plusieurs équipes selon les classes d'âge :
    • une équipe U18 composée de jeunes des catégories U17 et U18 et qui évolue dans la U.S. Soccer Development Academy (en) depuis la saison 2012-2013
    • une équipe U16 composée de jeunes des catégories U15 et U16 et qui évolue dans la U.S. Soccer Development Academy (en) depuis la saison 2012-2013
    • une équipe espoirs B U14
    • une équipe espoirs A U13
    • une équipe U21 qui a évolué en Ligue canadienne de soccer de 2010 à 2012.
    • une équipe U23 qui a évolué en PDL

Personnalités historiques du club

Dirigeants

Nom Rôle Période
Joey SaputoPropriétaire1992-1999 / 2002 - Aujourd’hui
Kevin GilmorePrésidentdepuis 2019
Olivier RenardDirecteur sportifdepuis 2019
Vassili CremanzidisDirecteur sportif adjointdepuis 2020
Walter SabatiniDirecteur sportif global (poste partagé avec le Bologne FC)depuis 2019
Philippe EullaffroyDirecteur de l'académiedepuis 2010

La direction de l'Impact est remaniée début 2011 en vue de préparer de l'accession à la MLS un an plus tard. Nick De Santis est nommé directeur sportif et travaille depuis en binôme avec le président Joey Saputo à la direction du club. Matt Jordan est dans le même temps nommé au poste de directeur des opérations soccer pour les seconder. Ils s'occupent entre autres de la supervision du championnat universitaire américain, la NCAA, et du repêchage lors du MLS SuperDraft.

Entraîneurs

Le tableau suivant présente la liste des entraîneurs du club depuis 1993.

Statistiques des entraîneurs de l'Impact de Montréal (au 15 mars 2020)[47],[48]
Rang Entraîneur Nationalité Début Fin Ligue Matchs Victoires Nuls Défaites % victoires Palmarès
1Eddie Firmani Italie2 février 1993[6],[49]29 juin 1994[12]APSL2411-1345.83%
2Valerio Gazzola Canada29 juin 1994[12]17 septembre 1997[50]APSL
A-League
11489-3578.07%1x APSL (1994)
-Johan Aarnio[Note 5] Chili21 octobre 1997[51]10 février 1998[52]NPSLEntraîneur pour le soccer intérieur (1997-1998)
3Paul Kitson[Note 6] Angleterre10 février 1998[52]Printemps 1999A-League3122-970.97%
-Tasso Koutsoukos Canada11 août 1999[53]15 mars 2000[54]NPSLEntraîneur pour le soccer intérieur (1999-2000)
-John Limniatis Canada15 mars 2000[55]18 avril 2000NPSLEntraîneur pour le soccer intérieur (2000)
4Zoran Jankovic Yougoslavie18 avril 2000[56]8 juin 2000[57]A-League41-325%
5Valerio Gazzola Canada9 juin 2000[58]24 juillet 2001[59]A-League502152442%
6Nick De Santis (intérim) Canada24 juillet 2001[59]23 janvier 2002[60]A-League1051450%
7Bob Lilley États-Unis23 janvier 2002[60]7 octobre 2003[61]A-League6233111853.23%2x Coupe des Voyageurs (2002, 2003)
8Nick De Santis Canada20 novembre 2003[62]10 juin 2008[63]A-League13470343552.24%2x USL-1 (2004, 2009)
4x Coupe des Voyageurs
(2004, 2005, 2006, 2007)
9John Limniatis Canada10 juin 2008[63]14 mai 2009[64]USL-1421991445.24%1x Championnat canadien (2008)
10Marc Dos Santos Canada14 mai 2009[64]28 juin 2011[65]USL-1
USSF D2
8735193340.23%
11Nick De Santis (intérim) Canada28 juin 2011[65]1er octobre 2011[66]NASL1675443,75%
12Jesse Marsch États-Unis1er octobre 2011[66]3 novembre 2012[67]MLS361271733.33%
-Mauro Biello (intérim) Canada5 novembre 2012[68]6 janvier 2013[69]Tournée d'après-saison
13Marco Schällibaum Suisse6 janvier 2013[69]18 décembre 2013[70]MLS431791739.53%1x Championnat canadien (2013)
14Frank Klopas États-Unis18 décembre 2013[70]30 août 2015[71]MLS7521203428%1x Championnat canadien (2014)
15Mauro Biello Canada30 août 2015[71],[72]23 octobre 2017[73]MLS9336223538.71%
16Rémi Garde France8 novembre 2017[74]21 août 2019[75]MLS672893041.79%
17Wilmer Cabrera Colombie21 août 2019[75]24 octobre 2019[76]MLS931533.33%1x Championnat canadien (2019)
18Thierry Henry France14 novembre 2019[77]En posteMLS513120%

Joueurs emblématiques

Liste des capitaines depuis 1992
Rang Nom Période
1 Marco Rizi1993
2 Patrice Ferri1993-1994
3 Nick De Santis1995-2001
4 Mauro Biello2002-2009
5 Nevio Pizzolitto2010-2011
6 Davy Arnaud2012-2013
7 Patrice Bernier2014-2017
8 Ignacio Piatti2018-2019
9 Jukka RaitalaDepuis 2020

Mur de la renommée

Le mur de la renommée est instauré en 2018 pour le 25e anniversaire du club et permet au club d'honorer les joueurs marquant de son histoire qu'il choisit en fonction de certains critères[78],[79].

Pré-MLS (1993-2011)

Dans la MLS (depuis 2012)

Joueurs désignés

Liste des joueurs désignés
Rang Nom Période
1 Marco Di Vaio2012-2014
2 Hernán Bernardello2013-2014
3 Ignacio Piatti2014-2019
4 Didier Drogba2015-2016
5 Blerim Džemaili2017
6 Saphir Taïder2018-
7 Victor Wanyama2020-

La règle du joueur désigné est une règle d'exception au plafond salarial de la Major League Soccer nord-américaine.


Effectif et encadrement

Effectif de la saison 2020
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[Note 7] Nom Date de naissance Sélection[Note 8] Club précédent
1 G Bush, EvanEvan Bush 06/03/1986 (34 ans) Crystal Palace Baltimore
23 G Diop, ClémentClément Diop 13/10/1993 (26 ans) SénégalLos Angeles Galaxy
999 G Sirois, JonathanJonathan Sirois (HGP) 27/06/2001 (18 ans) Formé au club
4 D Camacho, RudyRudy Camacho 05/03/1991 (29 ans) Waasland-Beveren
5 D Binks, LuisLuis Binks 02/09/2001 (18 ans) Angleterre -19 ansTottenham Hotspur
7 D Fanni, RodRod Fanni 06/12/1981 (38 ans) FranceOlympique de Marseille
15 D Brault-Guillard, ZacharyZachary Brault-Guillard 30/12/1998 (21 ans) CanadaOlympique lyonnais
16 D Waterman, JoelJoel Waterman 24/01/1996 (24 ans) Cavalry FC
22 D Raitala, JukkaJukka Raitala 15/09/1988 (31 ans) FinlandeColumbus Crew
24 D Yao, KarifaKarifa Yao (HGP) 28/09/2000 (19 ans) Formé au club
26 D Corrales, Jorge LuisJorge Luis Corrales 20/05/1991 (28 ans) CubaChicago Fire
2 M Wanyama, VictorVictor Wanyama (JD) 25/06/1991 (28 ans) KenyaTottenham Hotspur
6 M Piette, SamuelSamuel Piette 12/11/1994 (25 ans) CanadaCD Izarra
8 M Taïder, SaphirSaphir Taïder (JD) 29/02/1992 (28 ans) AlgérieBologne FC
14 M Sejdic, AmarAmar Sejdic 29/11/1996 (23 ans) Maryland Terrapins
17 M Tabla, BallouBallou Tabla 31/03/1999 (20 ans) CanadaFC Barcelone B
19 M Saba, SteevenSteeven Saba 24/02/1993 (27 ans) HaïtiViolette AC
21 M  Lappalainen, LassiLassi Lappalainen 24/08/1998 (21 ans) Finlande Bologne FC
25 M Maciel, EmanuelEmanuel Maciel 28/03/1997 (22 ans) San Lorenzo
27 M Bayiha, ClémentClément Bayiha (HGP) 08/03/1999 (21 ans) Canada -20 ansFormé au club
28 M Shome, ShamitShamit Shome 05/09/1997 (22 ans) CanadaFC Edmonton
29 M Choinière, MathieuMathieu Choinière (HGP) 07/02/1999 (21 ans) Canada olympiqueFormé au club
30 M Quioto, RomellRomell Quioto 09/08/1991 (28 ans) HondurasHouston Dynamo
9 A Krkić, BojanBojan Krkić 28/08/1990 (29 ans) EspagneStoke City
11 A Jackson-Hamel, AnthonyAnthony Jackson-Hamel (HGP) 03/08/1993 (26 ans) CanadaFormé au club
18 A  Okwonkwo, OrjiOrji Okwonkwo 19/01/1998 (22 ans) Nigeria -23 ansBologne FC
37 A Urruti, MaximilianoMaximiliano Urruti 22/02/1991 (29 ans) FC Dallas
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
Préparateur(s) physique(s)
  • Jules Gueguen
Entraîneur(s) des gardiens

Légende


Le tableau suivant liste les joueurs en prêt pour la saison 2020.

Joueurs prêtés
P.Nat.NomDate de naissanceSélectionClub en prêt
999 G Pantemis, JamesJames Pantemis (HGP) 21/02/1997 (23 ans) Canada olympiqueValour FC

Équipe réserve : le FC Montréal

Logo du FC Montréal.

En 2012, l'organisation de l'Impact de Montréal décide de la création d'une équipe réserve, intégrant alors la MLS Reserve Division. Mais lorsque cette ligue réservée aux équipes de développement des franchises de MLS disparaît en 2014, l'Impact annonce la création d'une nouvelle équipe en United Soccer League, la troisième division nord-américaine, le [80]. Durant la saison 2015, le FC Montréal évolue sur le terrain annexe au Stade Saputo en attendant la fin des rénovations du Complexe sportif Claude-Robillard[81].

Le , et après deux saisons difficiles dans la USL, l'Impact de Montréal annonce que son club-école du FC Montréal ne sera pas de retour sur les terrains en 2017, préférant un partenariat avec le Fury d'Ottawa qui rejoint la USL cette même année[82]. Par cette mesure, l'Impact accroît alors sa présence dans la région de l'Outaouais tout en affirmant que les joueurs évoluant dans l'équipe U18 continueront à accéder à l'équipe première. Trois saisons plus tard, c'est au tour du Fury d'Ottawa d'annoncer l'arrêt de ses activités[83].

Bilan par saison

Année Ligue Saison régulière Position Séries Affl. moy.
saison régulière
Affl. moy.
séries éliminat.
Meilleurs buteurs
M V N D BP BC Pts Conf. Ligue Joueurs Buts
2012 MLS Reserve Division 10712191022 2e 2e Pas de séries N/C N/A Sanna Nyassi3
2013 MLS Reserve Division 11434161315[Note 9] 4e 7e Pas de séries N/C N/A Blake Smith5
2014 MLS Reserve Division 83148810[Note 9] 4e - Pas de séries N/C N/A Anthony Jackson-Hamel3
2015 USL 288416324628 10e 22e Non qualifié 313 N/Q Alessandro Riggi9
2016 USL 307221355723 14e 28e Non qualifié 243 N/Q Anthony Jackson-Hamel9

Diffuseurs

Le diffuseur officiel de l'Impact de Montréal est TVA Sports. La chaîne sportive présente les parties de l'Impact en MLS. Les rencontres du championnat canadien sont quant à elles diffusées sur RDS. Au niveau radiophonique, toutes les parties de l'Impact sont retransmises sur les ondes de la radio anglophone TSN Radio 690[84], ainsi qu'une majorité des rencontres sur la radio francophone 98,5 FM[85].

Couverture médiatique de l'Impact

En plus des traditionnelles médias numériques tel que leur propre diffuseur TVA Sports et RDS lors des compétitions hors MLS, l'Impact profite d'un choix de plateformes alternatives couvrant le club. Effectivement, plusieurs podcasts et autre médias moins traditionnels se démarquent sur la couverture sur et hors terrain de l'Impact. Parmis ceux-ci, nous pouvons voir le KAN FC, IMFC Radio ou encore le Couscous PiriPiri (CCPP). De plus, TVA Sports et RDS ont aussi développé leurs propres émissions en balado avec respectivement XI MTL et Loin de s'en Foot.

Rentabilité et revenus

En 2012, selon une étude du magazine économique Forbes, l'Impact de Montréal valait 96 millions de dollars américains à sa première année en MLS. L'Impact a généré des profits de 3,4 millions de dollars américains sur des revenus de 26,2 millions[86]. En 2015, selon une étude du magazine économique Forbes, l'Impact de Montréal valait 128 millions de dollars américains au 14e rang de la MLS[87]. L'Impact a subi un déficit d'exploitation de 3 millions de dollars sur des revenus de 22 millions de dollars en 2014[88].

Soutien et image

Groupes de supporteurs

Le groupe de supporteurs le plus ancien s'appelle les Ultras Montréal, plutôt connu sous le nom de UM02 (Ultras Montréal 2002). Ce groupe a été créé en 2002. Le kop se situe à la section 132 du Stade Saputo, le domicile de l'Impact.

Un second groupe a été formé en 2011, le 127 Montréal, à l'approche de la MLS à Montréal. Comme son nom l'indique, ce groupe est placé en section 127 du domicile du onze montréalais. Se définissant comme un groupe très actif en tribune, il s'avoue néanmoins plus détendu que d'autres groupes de supporters en Amérique du Nord.

En 2015 a été fondé Impact LGBT+, un groupe de supporteurs et supportrices LGBT, une première pour un club de MLS canadien. Ce groupe prône des valeurs d'inclusion, de respect et de luttes contre les discriminations : racisme, sexisme et toutes les LGBT-phobies.

En 2016, le groupe 1642 est fondé et se situe à l'arrière du filet à l'opposé de la tour du Stade olympique de Montréal. Elle est la maison de la cloche (l'Étoile du Nord) qui sonne à chaque but et à chaque victoire.

Rivalités

L'arrivée en 2012 de l'Impact de Montréal dans la Major League Soccer, viendra encore davantage alimenter la rivalité avec le Toronto FC[89]: Montréal et Toronto possédant déjà une bonne base de partisans ultras opposés les uns aux autres lors des matchs du Championnat canadien[90]. Montréal et Toronto sont les deux grandes villes, respectivement francophone et anglophone, du Canada. La rivalité culturelle de ses deux villes ne se limite pas aux frontières du terrain.

Records d'affluences

DateNombre de spectateursStadeAdversaireScoreCompétitionNotes
61 004Stade olympiqueToronto FC3 - 2 pour l'ImpactMLSMatch aller de la finale de l'est de la MLS
61 004Stade olympiqueClub América4 - 2 pour Club AméricaLigue des champions de la CONCACAFFinale retour de la Ligue des champions 2014-2015
Record d'affluence pour un match de soccer au Canada et deuxième place dans le livre des records du tournoi de la CONCACAF
60 860Stade olympiqueGalaxy de Los Angeles1 - 1MLSMatch contre David Beckham et les champions en titre de la coupe MLS
58 912Stade olympiqueFire de Chicago1 - 1MLSPremier match dans la MLS de l'histoire du club
55 571Stade olympiqueSantos Laguna2 - 0 pour l'ImpactLigue des champions de la CONCACAFQuart-de-finale aller de la Ligue des champions 2008-2009

Prix individuels

Récipiendaires du Trophée Giuseppe Saputo

SaisonJoueur de l'annéeNouveau venu de l’annéeQuatrième étoileJoueur défensif de l’annéeJoueur offensif de l’année
1993Patrice Ferri
1994Jean Harbor
1995Lloyd Barker
1996Paolo Ceccarelli
1997Mauro Biello
1998Mauro Biello
1999Saison annulée
2000Jim Larkin
2001Mauro Biello
2002Eduardo SebrangoZé RobertoJason DiTullioGabriel Gervais
2003Greg SuttonMartin NashDavid FronimadisGabriel Gervais
2004Gabriel GervaisSandro GrandeZé RobertoGreg Sutton
2005Mauro BielloLars Lyssand et Masahiro FukasawaMauricio VincelloNevio Pizzolitto
2006Mauricio VincelloLeonardo Di LorenzoAndrew WeberGabriel Gervais
2007Leonardo Di LorenzoMatt JordanSimon GattiMauricio VincelloCharles Gbeke
2008Matt JordanStefano PesoliJoey GjertsenNevio Pizzolitto
2009David TestoNevio PizzolittoStephen deRouxAdam Braz
2010Philippe BillyAli GerbaTony DonatelliPhilippe Billy
2011Hassoun CamaraSiniša Ubiparipović et Ian WestlakeSimon GattiEvan Bush
2012Patrice Bernier[91]
2013Marco Di Vaio[92]
2014Andrés Romero[93]
2015 Ignacio Piatti Laurent Ciman
2016 Ignacio Piatti Hassoun Camara
2017 Ignacio Piatti Daniel Lovitz
2018 Ignacio Piatti Evan Bush
2019 Orji Okwonkwo Bacary Sagna

Notes et références

Notes

  1. Le championnat portait alors le nom de APSL.
  2. Le championnat portait alors le nom de A-League.
  3. Le championnat portait alors le nom de USL.
  4. L'Impact l'emporte grâce à la règle des buts marqués à l'extérieur.
  5. Son adjoint Oscar Pisano dirige la première rencontre de la saison 1997-1998 contre le Blizzard de Buffalo avant l'officialisation de la nomination d'Aarnio le 21 octobre.
  6. Nommé comme entraîneur de l'équipe de soccer en intérieur (NPSL) pour la saison 1997-1998, il gère aussi l'équipe de soccer en extérieur pour la saison 1998 avant de reprendre en intérieur à l'automne.
  7. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  8. Seule la sélection la plus importante est indiquée.
  9. En 2013 et 2014, les équipes jouant un nombre différent de rencontres, le classement est établi en calculant le nombre de points par match.

Références

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. « Impact : « Une grande ligue pour une grande ville » - Saputo », sur Radio-Canada, (consulté le 8 mai 2010).
  3. Fédération de soccer du Québec, « Fédération de soccer du Québec - 100 ans d'histoire » (consulté le 30 décembre 2011)
  4. Radio-Canada, « Le Manic, c'est fini », Archives de Radio-Canada, (lire en ligne)
  5. Il y a 25 ans : la naissance de l'Impact de Montréal, Impact de Montréal, 10 décembre 2017
  6. « Soccer: Firmani dirigera l'Impact de Montréal », La Tribune, (lire en ligne).
  7. « Deux défaites en autant de soir pour l'Impact », La Tribune, (lire en ligne).
  8. Première édition, premier match, Impact de Montréal.
  9. Dave Lévesque, Les grandes dates dans l'histoire de l'Impact, Le Journal de Montréal, 20 mai 2018
  10. « L'Impact exclu des séries », La Tribune, (lire en ligne).
  11. Un premier championnat, Impact de Montréal.
  12. « Juin 1994 », Le Nouvelliste, (lire en ligne).
  13. Philippe Cantin, « Un match rafraîchissant, sous la pluie », La Presse, (lire en ligne).
  14. Martin DesGroseilliers, 1994 : Montréal champion ! sur ImpactSoccer.com
  15. « Ferri de retour à Montréal », Le Soleil, (lire en ligne).
  16. « Gain de l'Impact », Le Soleil, (lire en ligne).
  17. Jean Trudelle, « L'Impact termine en beauté », La Presse, (lire en ligne).
  18. « L'Impact en finale », Le Soleil, (lire en ligne).
  19. Richard Chartier, « Diotte: « Les Foxes sont notre bête noire » », La Presse, (lire en ligne).
  20. Richard Milo, « Harbor, joueur par excellence », La Tribune, (lire en ligne).
  21. Antoine Deshaies, 1994 : Le titre inespéré, Radio-Canada.
  22. Pierre Durocher, Gazzola et la fièvre de l’automne 1994, Le Journal de Montréal, 19 novembre 2016.
  23. Impact 1999 - Une année sans soccer extérieur.
  24. L'Impact de Montréal déclare faillite, le 20 juillet 2001, sur tvanouvelles.ca.
  25. Le jour où l'Impact a failli mourir, le 27 juin 2018, sur radio-canada.ca.
  26. « Mauro Biello annonce sa retraite », le 19 novembre 2009, sur impactmontreal.com.
  27. Radio-Canada.ca, Impact 1, Beckham http://www.radio-canada.ca/sports/soccer/2012/05/12/001-soccer-galaxy-impact.shtml , 12 mai 2012
  28. « Nesta avec l'Impact: c'est fait », sur journaldemontreal.com, (consulté le 3 juillet 2012)
  29. (en) Defending champions Toronto FC off and running, Association canadienne de soccer, 24 avril 2013.
  30. Frank Klopas nommé entraîneur-chef et directeur du personnel de l’Impact sur mlssoccer.com
  31. (en) Standings, Major League Soccer
  32. Marco Di Vaio marque à son dernier match en carrière, Impact de Montréal, 25 octobre 2014
  33. « Rapport de match: L’Impact accède à la finale de la Ligue des Champions », sur Impact de Montréal, (consulté le 3 septembre 2015)
  34. « Après l’effet Drogba, l’effet Garde », DansLesCoulisses.com, (lire en ligne, consulté le 18 novembre 2017)
  35. « L’Impact fait l'acquisition de l'attaquant Didier Drogba », sur Impact de Montréal, (consulté le 3 septembre 2015)
  36. « Mauro Biello remplace Frank Klopas à titre d'entraîneur-chef par intérim », sur Impactmontreal.com, (consulté le 3 septembre 2015)
  37. « Rapport de Match : L’Impact s’incline 3-1 en prolongation face au Columbus Crew SC », sur Impact de Montréal, (consulté le 7 décembre 2015)
  38. http://www.985fm.ca/nouvelles/sports/54652/un-franais-la-barre-de-limpact
  39. Alexandre Pratt, « Impact: Kevin Gilmore remplace Joey Saputo à la présidence », La Presse, (lire en ligne, consulté le 22 janvier 2019)
  40. La Presse canadienne, « Impact: «On a décidé d'agir» -Kevin Gilmore », sur 98.5 FM (consulté le 29 août 2019)
  41. « limpact-a-la-une-grace-a-thierry-henry »
  42. Tous les joueurs en seconde division, Impact de Montréal
  43. impactmontreal.com 22 août 2012
  44. « Stades », Montréal MLS 2012, (consulté le 13 septembre 2010)
  45. Caserne Letourneux : 100 ans plus tard
  46. Histoire des entraîneurs de l'Impact de Montréal sur impactmontreal.com
  47. Historique des entraîneurs de l'Impact de Montréal sur footballdatabase.eu
  48. Richard Chartier, « Eddie Firmani dirigera l'Impact de Montréal », La Presse, (lire en ligne).
  49. Gilles Bourcier, « Les larmes aux yeux, Gazzola passe d'entraîneur à directeur », La Presse, (lire en ligne).
  50. « Aarnio devient l'entraîneur de l'Impact », Le Soleil, (lire en ligne).
  51. « L'effet Paul Kitson, un an plus tard », Le Devoir, (lire en ligne).
  52. « L'Impact repart à neuf », Le Soleil, (lire en ligne).
  53. Tasso Koutsoukos congédié par L'Impact, Réseau des sports, 15 mars 2000
  54. « Limniatis « Notre destin est entre nos mains » », La Presse, (lire en ligne).
  55. L'Impact choisit son entraîneur pour la saison extérieure, TVA Nouvelles, 18 avril 2000
  56. L'Impact congédie l'entraîneur, Réseau des sports, 8 juin 2000
  57. « Gazzola de retour à la barre de l'Impact », La Tribune, (lire en ligne).
  58. Joey Saputo prendra en charge l'Impact de Montréal jusqu'à la fin de la saison, TVA Nouvelles, 24 juillet 2001
  59. Simon Tremblay, Bob Lilley est le nouvel entraîneur de l'Impact, Réseau des sports, 23 janvier 2002
  60. François-Étienne Corbin, Bob Lilley, un départ qui surprend, Réseau des sports, 7 octobre 2003
  61. Nick Desantis est le nouvel entraîneur de l'Impact, Réseau des sports, 20 novembre 2003
  62. John Limniatis nouvel entraîneur sur ImpactSoccer.com, 10 juin 2008
  63. L'Impact perd confiance en Limniatis, Réseau des sports, 14 mai 2009
  64. L’entraîneur de l’Impact Marc Dos Santos remet sa démission, Le Devoir, 28 juin 2011
  65. Jesse Marsch nommé entraîneur-chef de l'Impact de Montréal, Impact de Montréal, 10 août 2011
  66. Séparation entre l'Impact et J. Marsch, Réseau des sports, 3 novembre 2012
  67. Mauro Biello assure l'intérim, Le Journal de Montréal, 5 novembre 2012
  68. Marco Schällibaum nommé entraîneur-chef de l'Impact de Montréal, Impact de Montréal, 6 janvier 2013
  69. Frank Klopas nommé entraîneur-chef et directeur du personnel de l’Impact, Impact de Montréal, 18 décembre 2013
  70. Frank Klopas est congédié, Mauro Biello par intérim, Réseau des sports, 30 août 2015
  71. Mauro Biello nommé entraîneur-chef de l’Impact de Montréal, Impact de Montréal, 13 novembre 2015
  72. Alexis Bélanger-Champagne, Impact: Biello congédié, Saputo veut un entraîneur d'expérience, La Presse, 23 octobre 2017
  73. Rémi Garde nommé entraîneur-chef de l'Impact de Montréal, Impact de Montréal, 8 novembre 2017
  74. L'entraîneur-chef Rémi Garde démis de ses fonctions, Impact de Montréal, 21 août 2019
  75. Maxime Lamarche, Wilmer Cabrera ne sera pas de retour avec l’Impact, La Presse, 24 octobre 2019
  76. Thierry Henry devient entraîneur-chef de l'Impact de Montréal, Impact de Montréal, 14 novembre 2019
  77. « MUR DE LA RENOMMÉE », sur impactmontreal.com
  78. https://www.impactmontreal.com/fr/post/2018/03/15/nevio-pizzolitto-et-gabriel-gervais-intronis%C3%A9s-au-mur-de-la-renomm%C3%A9e-du-club
  79. Une nouvelle équipe en USL Pro, Impact de Montréal, 4 septembre 2014
  80. (en) Olivier Tremblay, Montreal Impact to field USL PRO team to ease transition to MLS for young players, Major League Soccer, 4 septembre 2014
  81. L'Impact de Montréal s'associe au Fury d'Ottawa en USL, Impact de Montréal, 9 décembre 2016
  82. Déclaration de Vassili Cremanzidis sur l’arrêt des activés du Fury FC d'Ottawa, Impact de Montréal, 8 novembre 2019
  83. Diffuseurs, Impact de Montréal
  84. L'Impact sur les ondes du 98,5 fm, http://www.985sports.ca
  85. L'Impact de Montréal vaut près de 100 M$ US selon Forbes Les Affaires, 20 novembre 2013
  86. Major League Soccer's Most Valuable Teams 2015 www.forbes.com 19 août 2015
  87. L'Impact de Montréal vaut 128 millions $, selon Forbes Les Affaires, 20 août 2015
  88. Radio-Canada.ca, La MLS en 2010? http://www.radio-canada.ca/sports/soccer/2007/11/16/001-MLS-vendredi.shtml , 16 novembre 2007
  89. « Impact Montréal, L'Impact affronte le Toronto FC jeudi au stade Saputo », (consulté le 30 mars 2013)
  90. « Le milieu de terrain Patrice Bernier nommé Joueur par excellence de l’Impact », sur www.impactmontreal.com (consulté le 4 février 2014)
  91. « Marco Di Vaio nommé Joueur de l'année de l'Impact », sur www.impactmontreal.com (consulté le 4 février 2014)
  92. Andrés Romero nommé joueur de l'année de l'Impact www.impactmontreal.com, le 27 octobre 2014

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail du football
  • Portail de Montréal
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.