Inachos

Inachos ou Inachus (en grec ancien Ἴναχος / Inakhos) est un fleuve de Grèce qui coule en Argolide, dans le sud du Péloponnèse. Dans la mythologie grecque, Inachos est un dieu fleuve qui joue un rôle important en tant qu'ancêtre de nombreux héros.

Pour les articles homonymes, voir Inachus (homonymie).
Généalogie descendante d'Inachos, dressée par Étienne Clavier (1809).

Géographie

L'Inachos prend ses sources dans les montagnes de l'ouest de l'Argolide, près de l'actuel village de Lyrcée (Lyrkeia), dans le dème d'Argos-Mycènes. Les sources antiques divergent légèrement sur ses sources de l'époque. Pausanias le Périégète affirme[1] que fleuve prend sa source sur le mont Artémision, près des limites de l'Arcadie, tandis que le géographe Strabon[2] situe sa source sur le mont Lyrceion, un contrefort de l'Artémision au nord. Il a pour affluent le Céphise qui prend sa source sur le Lyrceion[3].

Mythe antique

Dans la mythologie grecque, Inachos est un dieu fleuve, père d'Io[4] et de Mycène (et parfois d'Argos Panoptès[5]).

Il passe parfois pour le père de Phoronée et Égialée, conçu avec la nymphe Mélia[6].

Avec son fils Phoronée, il est choisi comme arbitre pour régler la dispute qui opposait Héra et Poséidon pour la possession de l'Argolide. Ayant choisi Héra, il est puni par Poséidon et se retrouve à sec, condamné à avoir de l'eau que lors des jours de pluies[7].

Sophocle a écrit un drame satyrique homonyme dont il ne reste plus que quelques vers aujourd'hui.

Tableau comparatif de la famille d'Inachos

Parenté Noms Sources
Hésiode Valerius Flaccus Pseudo-Apollodore Hygin Pausanias Saint Augustin Clément d'Alexandrie Jean Tzétzès
Parents Océan et Téthys
Femme Mélia ?
Argie
Enfants Mycène
Io
Amymone
Mésséis
Hypérie
Phoronée
Égialée (Sicyone)
Argos (Panoptès)
Phégoüs
Themisto
Philodicé

Sources

  1. Pausanias, Description de la Grèce, II, 25, 3 et 8, 6, 6.
  2. Strabon, Géographie, VIII, p.370.
  3. Strabon, Géographie, IX, p. 424 ; Elien, Histoire variée, II, 3.
  4. Castor de Rhodes, cité par Apollodore, Bibliothèque [détail des éditions] [lire en ligne] (II, 1, 3)
  5. Asclépiade de Tragilos, cité par Apollodore (II, 1, 3).
  6. Apollodore, II, 1, 1.
  7. Pierre Commelin, Mythologie grecque et romaine, Pocket, , 516 p. (ISBN 2-266-06168-2), p. 158
  • Portail de la mythologie grecque
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.