Incendie de Washington

L'incendie de Washington (en anglais : Burning of Washington) est le nom donné à un épisode de la guerre de 1812 lors duquel les troupes britanniques prirent Washington, D.C. et en incendièrent les édifices publics, le . La discipline stricte des troupes et les ordres du commandement britannique de ne brûler que les bâtiments publics sont à mettre à leur crédit et permit de préserver la plupart des résidences, mais tous les édifices du gouvernement américain furent en grande partie détruits (Maison-Blanche et Capitole des États-Unis). L'incendie fut en quelque sorte la réponse à celui de York (aujourd'hui Toronto), Haut-Canada lors de la bataille de York ().

Bibliographie

  • (en) A. James Pack, The Man Who Burned The White House, Annapolis, Naval Institute Press, (ISBN 0-87021-420-9).
  • (en) Anthony S. Pitch, The Burning of Washington, Annapolis, Naval Institute Press, (ISBN 1-55750-425-3).
  • (en) Mary Kay Phelan, The Burning of Washington : August 1814, Ty Crowell Co, (ISBN 0-690-00486-9).
  • Portail du XIXe siècle
  • Portail de l’Empire britannique
  • Portail des forces armées des États-Unis
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.