Indian Civil Service

L’Indian Civil Service (ICS), aussi appelé pendant une partie du XIXe siècle Imperial Civil Service, était la fonction publique la plus haute de l'Empire britannique en Inde britannique entre 1858 et 1947.

Ses membres administraient près de 300 millions d'Indiens[1] et étaient responsables de la surveillance des activités gouvernementales dans les 250 districts que comptaient l’Inde britannique. Ils étaient désigné conformément à la section Section XXXII du Government of India Act de 1858[2],[3] adopté par le Parlement du Royaume-Uni. L'ICS était dirigé par le Secrétaire d'État à l'Inde, un membre du gouvernement britannique.

Au début, les mille membres supérieurs de l'ICS, appelés « Civilians » (« Civils »), étaient presque tous britanniques et avaient été formés dans les « meilleures » écoles britanniques. En 1905, 5 % étaient bengalis et, en 1947, il y avait 322 membres indiens et 688 britanniques. La plupart de ces derniers sont partis au moment de la partition et de l'indépendance de l'Inde[4].

Jusque dans les années 1930, les Indiens étaient très peu nombreux dans le service et n’y occupaient pas de hautes positions[5]. Le spécialiste d'histoire contemporaine Wainwright note qu'au milieu des années 1880, « les bases de la discrimination raciale du sous-continent s’étaient figées[6]. » En 1947, au moment de l'indépendance de l’Inde et du Pakistan, l'ICS a été divisé entre les dominions de l'Inde et du Pakistan. Bien qu'elles soient maintenant organisées différemment, la fonction publique de l'Inde et celle du Pakistan (en) en descendent.

Sources

Références

  1. Dewey 1993
  2. (en) « The Indian Civil Service » (consulté le 18 septembre 2014)
  3. (en) « Administering India: The Indian Civil Service » (consulté le 18 septembre 2014)
  4. Surjit Mansingh, The A to Z of India (2010), pp 288–90
  5. Nojeim 2004, p. 50
  6. Cf. A. Martin Wainwright, 'The better class' of Indians: social rank, imperial identity, and South Asians in Britain, 1858–1914, Manchester U.P.,

Bibliographie

  • Michael J. Nojeim, Gandhi and King: The Power of Nonviolent Resistance, Greenwood, (lire en ligne)
  • Clive Dewey, Anglo-Indian Attitudes: Mind of the Indian Civil Service, A&C Black, (ISBN 978-0-8264-3254-4)
  • A. Martin Wainwright, 'The better class' of Indians: social rank, imperial identity, and South Asians in Britain, 1858–1914, Manchester U.P., (lire en ligne)
  • Portail de l’Inde
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.