Inhibiteur du TNF

Les inhibiteurs du TNF (ou inhibiteurs du TNF alpha) sont une classe pharmacologique comprenant des inhibiteurs du facteur de nécrose tumorale (TNF de l'anglais tumor necrosis factor), une cytokine impliquée dans les processus inflammatoires de la polyarthrite rhumatoïde. Ils peuvent être de type immunoadhésines ou anticorps monoclonaux[1].

Exemples d'inhibiteurs du TNF

Principales contre-indications

Précautions principales

  • Poursuivre la contraception plusieurs mois après l’arrêt du traitement.
  • Surveillance du risque infectieux, en particulier de réactivation de tuberculose latente, favorisée par l'inhibition du TNF-alpha.
  • Surveillance du risque tumoral (lymphome).
  • Initiation du traitement en milieu hospitalier car risque de réactions allergiques graves (anaphylaxie) immédiates ou retardées.

Effets secondaires

Parmi les effets secondaires graves, des atteintes cutanées tels qu'un syndrome de Lyell, un érythème polymorphe ou un syndrome de Stevens-Johnson, ont été notifiés à la FDA pour l'infliximab, l'étanercept et l'adalimumab[5].

Notes et références

  1. Françoise Russo-Marie L'inflammation, Clé pour les sciences-médecine, Éditeur John Libbey Eurotext, 1998, {{ISBN[9782742001170}}, 565 pages, p. 390 extrait en ligne
  2. Davis MW, Ann Rheum Dis 2000, 59 Suppl 1:i41-43
  3. Rondon E & Venkataraman R : Crit Care 2005; 9:E20
  4. monoclonauxprotfusionpresentavenir
  5. Rédaction prescrire « Anti-TNF alpha : atteinte cutanée graves » Rev. Prescrire 2009;29(304):111
  • Portail de la médecine
  • Portail de la pharmacie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.