Iris (genre végétal)

L’Iris (nom masculin) est un genre de plantes vivaces à rhizomes ou à bulbes de la famille des Iridacées. Le genre Iris contient 210 espèces et d'innombrables variétés horticoles. On trouve souvent dans les jardins des Iris hybrides horticoles appelés à tort Iris germaniques.

Pour les articles homonymes, voir Iris.

Répartition

Comme de nombreuses plantes à fleurs, les premiers iris sont apparus vers la fin du Crétacé (Campanien) il y a environ 80 millions d'années dans une zone devenue aujourd'hui l'Antarctique.

On trouve aujourd'hui des Iris dans tout l'hémisphère nord, aussi bien en Europe qu'en Asie, en Afrique du Nord et en Amérique du Nord.

Étymologie

Dieu Horus de la mythologie égyptienne

Le mot « iris » est un emprunt médiéval au latin iris, iridis, lui-même emprunté au grec Iris, Iridos désignant la messagère des dieux, personnification de l'arc-en-ciel. Le terme a d'ailleurs longtemps été employé pour désigner l'arc-en-ciel. On le trouve associé à la fleur à partir du XIIIe siècle, en raison de la coloration de ses pétales, aux reflets irisés[réf. nécessaire].

Symboles

Associée à Horus d'Égypte

Pour les Égyptiens, l’iris est associé à Horus, le dieu Faucon, l’une des plus anciennes divinités égyptiennes[1]. Horus symbolise le soleil du matin et celui du soir. Les couleurs vives et variées de la fleur en firent très vite le symbole d’un arc-en-ciel réunissant le ciel et la terre.

L'iris, fleur des rois de France

Le lis n'est pas la fleur emblématique de la royauté française. Cet honneur serait associé à l'iris sous le nom héraldique de fleur de lys[2].

La légende dit que l'iris est d'abord devenu le talisman du roi Clovis. Alors qu'il était pourchassé par les Wisigoths près de Châtellerault en 507, il aurait traversé une rivière à gué, la Vienne, bordée de touffes d'iris jaune. Il en cueillit une fleur et partit vaillamment à la bataille. Pour célébrer sa victoire, il aurait troqué les crapauds de ses armoiries pour la symbolique de l'iris des marais, devenu son emblème, le symbole de la monarchie et de l'unité du royaume[2]. Les rois de France en ornèrent leur blason dès 1150. A partir du roi Louis VII le Jeune, on l’appela fleur de Louis, qui, par déformation devint fleur de Louy puis fleur de lys[1].

Il a aussi été affirmé que la fleur de lys serait un ancien symbole des Francs saliens qui étaient originaires de Flandre où l'iris des marais (Iris pseudacorus L.) pousse en abondance sur les rives de la Lys, le cours d'eau le plus important de Flandre après l'Escaut. Le seigneur d'Armentières, une ville où coule cette rivière, en fit le motif de son blason. Lors de l'annexion de son fief par le roi des Francs, celui-ci décida à son tour de l'ajouter à son propre blason. Ainsi serait née la « fleur de Lys », qui n'aurait pas été un lys mais un iris[3]. Par ailleurs, la fleur de lys serait la traduction littérale du vieux-francique lieschbloem, qui signifie fleur d'iris. Cette langue était parlée par les Francs saliens et les rois de France sont issus des rois Francs, cette dénomination peut avoir influencé le latin parlé en Gaule[4],[5].

Emblème de Bruxelles-Capitale, du Québec et de Florence

Iris versicolore. Emblème floral du Québec

Aujourd'hui, l'iris des marais (Iris pseudacorus, également appelé Iris faux-acore), dont les fleurs sont d'une belle couleur jaune, est l'emblème de la Région de Bruxelles-Capitale[6],[7], tandis que l'iris versicolore, à fleurs de couleur bleu vif à violet, (I. versicolor) est celui du Québec depuis 1999.

Le lys de Florence est également un iris de jardin.

L'iris d'Angleterre (Iris latifolia) est en fait à l'origine une belle espèce endémique des Pyrénées.

Représentation amateure de fleurs d'Iris (milieu du XXe siècle). Œuvre libre.

Parfum

Certaines espèces sont très recherchées en parfumerie pour leur rhizome, dont on extrait l'essence d'iris et son principal composant, l'irone. Ce sont Iris germanica avec surtout sa forme blanche plus connue sous le nom d'iris de Florence et Iris pallida, cultivé en Italie et au Maroc. Il semble que la mode de l'iris comme parfum ait été lancée par Catherine de Médicis.

Au XVIIe siècle, on l'utilisait en poudre pour les cheveux : le rhizome était pilé, puis tamisé, donnant une poudre qui sentait très bon la violette, propriété due à l'irone. Après avoir été un moment considéré comme démodé, l'iris entre toujours aujourd'hui dans la composition de nombreux parfums, associé aux notes florales ou comme note de fond.

Description

Feuilles d'iris

Plantes vivaces, composées dont les plus répandues sont :

  • les bulbeuses (type iris de Hollande) ;
  • les iris à rhizome (type iris de jardin) possédant une tige souterraine (rhizome) charnue horizontale qui fait aussi office d'organe de réserve nutritive.

Tige très développée.

Les feuilles sont alternes, à base engainante, presque toujours ensiformes.

Fruits d'un iris

Grandes fleurs hermaphrodites groupées en cymes hélicoïdes, entourées à plusieurs dans des bractées appelées spathes, puis s'ouvrant en six tépales pétaloïdes semblables disposés sur deux rangs :

  • les trois tépales extérieurs ou sépales sont horizontaux ou réfléchis, à large limbe ;
  • les trois tépales intérieurs ou pétales, plus petits, sont dressés, souvent connivents.

Trois étamines constituées de deux éléments : le filament et l'anthère sur lequel se trouve le pollen, insérées à la base des tépales extérieurs, à anthères extrorses (le pollen est libéré vers l'extérieur de la fleur, en l'occurrence les trois grands tépales).

Style à trois stigmates très dilatés, pétaloïdes.

Le fruit, soudé avec le tube du périanthe, est une capsule à trois loges contenant plusieurs graines.

Principales espèces

Palais de Knossos, le prince des "lys"
En France
Au Liban
  • Iris sofaran L.

Classification botanique

Les rhizomes des iris contribuent à stabiliser les berges et vasières des cours d'eau
Floriculture d'Adolphe Buyssens (1910)
fig.132 - Iris Kaempferi

Il y a eu différentes classifications au cours de l'histoire. La plus récente (détaillée ci-dessous) est celle de Brian Matthew en 1989.

Le genre Iris est divisé en 6 sous-genres ː

  • Iris (Iris barbus à rhizomes) aussi appelé 'pogon" ("barbe" en grec) ou "Eupogon" (vraie barbe)
  • Limniris (Iris sans barbe à rhizomes)
  • Xiphium (Iris à bulbe mou, anciennement genre Xiphion)
  • Nepalensis (Iris bulbeux, anciennement genre Junopsis)
  • Scorpiris (Iris à bulbe mou, anciennement genre Juno)
  • Hermodactyloides (Iris à bulbe réticulé: anciennement genre Iridodictyum)

Chacun de ces sous-genres se divisent en différentes sections et espèces.

Sous-genre Iris

Iris barbus à rhizomes

Section Iris - Iris barbu

Iris aphylla à barbe blanche.
Iris germanica
Iris reichenbachii
  • Iris adriatica Trinajstic ex Mitic
  • Iris albertii Reg.
  • Iris albicans
  • Iris alexeenkoi Grossh.
  • Iris aphylla L.
    • Iris aphylla subsp. hungarica (Waldst. & Kit.) Helgi
  • Iris attica (Boiss. & Heldr.) Hayek
  • Iris benacensis A.Kern. ex Stapf
  • Iris bicapitata Colas
  • Iris croatica – Perunika I.Horvat & M.D.Horvat
  • Iris cypriana Foster & Baker
  • Iris flavescens Delile
  • Iris furcata Bieb. – Forked Iris
  • Iris germanica L. incluant I. × barbata)
  • Iris × germanica nothovar. florentina Dykes
  • Iris glaucescens Bunge
  • Iris griffithii Baker
  • Iris hellenica Dionysios Mermygkas, Kit Tan & Artemios Yannitsaros
  • Iris imbricata Lindl.
  • Iris junonia Schott ex Kotschy
  • Iris kashmiriana Baker
  • Iris lutescens Lam. (including I. italica)
  • Iris marsica I.Ricci & Colas.
  • Iris mesopotamicaIris mesopotamica
  • Iris orjeniiOrjen Iris Bräuchler & Cikovac
  • Iris pallidaSweet Iris, Dalmatian Iris Lam.
    • Iris pallida subsp. cengialti (Ambrosi ex A.Kern.) Foster
    • Iris pallida subsp. illyrica (Iris illyrica) (Tomm. ex Vis.) K.Richt.
  • Iris perrieri Simonet ex P.Fourn.
  • Iris pseudopumila Tineo
  • Iris pumila L.
  • Iris purpureobractea B.Mathew & T.Baytop
  • Iris relicta Colas.
  • Iris reichenbachii Heuff. Iris reichenbachii
  • Iris revoluta Colas.
  • Iris sambucina L.
  • Iris scariosa Willd. ex Link
  • Iris schachtii Markgr.
  • Iris setina Colas.
  • Iris suaveolens Boiss. & Reut. (incluant I. iliensis)
  • Iris subbiflora Brot.
  • Iris taochia Woronow ex Grossh.
  • Iris timofejewii Woronow
  • Iris variegata L. Iris Hongrois

Section Oncocyclus

Iris bismarckiana

Iris Oncocyclus (à cercle gonflé) en référence à l'arille présent sur les graines.

  • Iris acutiloba C.A.Mey. (including I. ewbankiana)
  • Iris antilibanotica Dinsm.
  • Iris assadiana Chaudhary, Kirkw. & C.Weymolauth
  • Iris atrofusca Baker
  • Iris auranitica Dinsm.
  • Iris atropurpurea Baker
  • Iris barnumae Baker & Foster
  • Iris basaltica Dinsm.
  • Iris bismarckiana Reg.Nazareth Iris
  • Iris bostrensis Mouterde
  • Iris camillae Grossh.
  • Iris cedreti Dinsm. ex Chaudhary
  • Iris damascena Mouterde
  • Iris gatesii Foster
  • Iris grossheimii Woronow ex Grossh.
  • Iris haynei (Baker) Mallet.Gilboa Iris
  • Iris hermona Dinsm.Hermon Iris
  • Iris heylandiana Boiss. & Reut.
  • Iris iberica Hoffm.
    • Iris iberica subsp. elegantissima (Sosn.) Fed. & Takht.
    • Iris iberica subsp. lycotis (Woronow) Takht.
  • Iris kirkwoodi (including I. calcarea)
  • Iris lortetii Barbey ex Boiss.
    • Iris lortetii var. samariae (Dinsm.) Feinbrun
  • Iris mariae Barbey.
  • Iris meda Stapf
  • Iris nigricans Dinsm.
  • Iris nectarifera Güner
  • Iris paradoxa Steven
  • Iris petrana Dinsm.
  • Iris polakii Stapf
  • Iris sari Schott ex Bak.
  • Iris schelkownikowii Fomin
  • Iris sofarana Foster
  • Iris sprengeri Siehe
  • Iris susiana L.Mourning Iris
  • Iris swensoniana Chaudhary, G.Kirkw. & C.Weymouth
  • Iris westii Dinsm.
  • Iris yebrudii Dinsm. ex Chaudhary

Section Hexapogon

Iris à 6 barbes

  • Iris falcifolia Bunge
  • Iris longiscapa Ledeb.

Section Psammiris

Iris arenaria (anciennement Iris humilis subsp arenaria)

Iris des sables

  • Iris arenaria Waldst. & Kit.
  • Iris bloudowii Ledeb.
  • Iris curvifolia Y.T.Zhao
  • Iris humilis Georgi
  • Iris kamelinii Alexeeva
  • Iris mandschurica Maxim.
  • Iris potaninii Maxim.
  • Iris vorobievii N.S.Pavlova

Section Pseudoregelia

Iris tigridia de Russie
  • Iris cuniculiformis Noltie & K.Y.Guan
  • Iris dolichosiphon Noltie
  • Iris goniocarpa Bak.
  • Iris hookeriana Fost.
  • Iris ivanovae Doronkin
  • Iris kemaonensis Wall.
  • Iris leptophylla Lingelsheim
  • Iris narcissiflora Diels.
  • Iris sikkimensis Dykes
  • Iris tigridia Bunge ex Ledeb.

Section Regelia

  • Iris afghanica Wendelbo
  • Iris darwasicaRegel
  • Iris heweri Grey-Wilson & Mathew
  • Iris hoogiana Dykes
  • Iris korolkowii Regel
  • Iris kuschkensis Grey-Wilson & Mathew
  • Iris lineata Foster ex Regel
  • Iris stolonifera Maxim.

Sous-genre Limniris

Iris à rhizomes sans barbe ou apogon

Iris ensata
Iris pseudacorus
Iris versicolor

Section Limniris

Série Californicae

  • Iris bracteata
  • Iris chrysophylla
  • Iris douglasiana
  • Iris fernaldii
  • Iris hartwegii
  • Iris innominata
  • Iris macrosiphon
  • Iris munzii
  • Iris purdyi
  • Iris tenax Iris d'Oregon
  • Iris tenuissima Dykes

Series Chinenses (de l'Est de l'Asie)

  • Iris henryi Baker
  • Iris koreana Nakai
  • Iris minutoaurea Makino
  • Iris odaesanensis Y.N.Lee
  • Iris proantha Diels
  • Iris rossii Baker
  • Iris speculatrix Hance

Series Ensatae

  • Iris lactea Pall.

Series Foetidissimae

  • Iris foetidissima L.Stinking Iris, Gladwin Iris, Stinking Gladwin, Gladdon, Roast-beef Plant

Series Hexagonae (connu sous le nom d'Iris de Louisiane)

  • Iris brevicaulis Raf. ; Zigzag Iris
  • Iris fulva Ker-Gawl.
  • Iris giganticaerulea
  • Iris hexagona Walt.
  • Iris nelsonii Randolph
  • Iris savannarum Small

Series Laevigatae

Series Longipetalae Iris à longs pétales

Series Prismaticae

  • Iris prismaticaPursh ex Ker-Gawl.

Series Ruthenicae

Series Sibiricae Iris de Sibérie

Iris sanguinea
Iris sanguinea
  • Iris bulleyana Dykes
  • Iris chrysographesBlack Iris
  • Iris clarkei Baker
  • Iris delavayi Micheli
  • Iris forrestii Dykes
  • Iris sanguinea Hornem. ex Donn
  • Iris sibericaSiberian Iris
  • Iris typhifolia Kitag.
  • Iris wilsonii C.H.Wright

Series Spuriae

Iris graminea
  • Iris brandzae Prod.
  • Iris crocea Jacquem. ex R.C.Foster
  • Iris graminea L.
  • Iris halophila Pall.
    • Iris halophila var. sogdiana (Bunge) Grubov
  • Iris kerneriana Asch. & Sint.
  • Iris ludwigii Maxim.
  • Iris notha M.Bieb.
  • Iris orientalis Mill.
  • Iris pontica Zapal.
  • Iris pseudonotha Galushko
  • Iris sintenisii Janka
  • Iris spuriaBlue Iris
    • Iris spuria subsp. carthaliniae (Fomin) B.Mathew
    • Iris spuria subsp. demetrii (Achv. & Mirzoeva) B.Mathew
    • Iris spuria subsp. maritima (Dykes) P.Fourn.
    • Iris spuria subsp. musulmanica (Fomin) Takht.
  • Iris xanthospuria B.Mathew & T.Baytop

Series Syriacae Espèces dont la base des feuilles est gonflée.

  • Iris grant-duffii Baker
  • Iris masia Foster

Series Tenuifoliae (principalement des plantes semi-désertiques)

  • Iris anguifuga Y.T.Zhao & X.J.Xue
  • Iris bungei Maxim.
  • Iris cathayensis Migo
  • Iris farreri Dykes
  • Iris kobayashii Kitag.
  • Iris loczyi Kanitz
  • Iris qinghainica Y.T.Zhao
  • Iris songarica Schrenk
  • Iris tenuifolia Pall.
  • Iris ventricosa Pall.

Series Tripetalae A 3 pétales

  • Iris hookeri Penny – Hooker's Iris
  • Iris setosa Pallas ex Link – (Beachhead Iris)
  • Iris tridentata Pursh – Savanna Iris

Series Unguiculares

Series Vernae

  • Iris verna L.Iris verna

Section Lophiris

Section aussi appelée 'Evansias' ou iris à crête

Iris wattii
  • Iris confusa
  • Iris cristata
  • Iris formosana Ohwi
  • Iris henryi A.Gray
  • Iris japonica Thunb.
  • Iris lacustris
  • Iris latistyla Y.T.Zhao
  • Iris milesii Foster
  • Iris speculatrix Hance
  • Iris subdichotoma Y.T.Zhao
  • Iris tectorum Maxim.
  • Iris tenuis S.Wats.
  • Iris wattii Baker ex Hook.f.

Section Unguiculares

hybrides non catégorisés

  • Iris thompsonii R.C.Foster – (Thompson's Iris) (formerly in I. innominata)
  • Iris × robusta E.Anderson. – (Robust Iris) (I. versicolor × I. Virginica)
  • Iris × sancti-cyriJ.Rousseau – (Saint-Cyr iris) (I. hookeri × I. versicolor)

Sous-genre Xiphium

Iris à bulbes mous. Anciennement genre Xiphion. Iris espagnol

Iris latifolia
Iris lusitanica, Iris xiphium var. lusitanica
  • Iris boissieri Henriq
  • Iris filifolia Boiss.
  • Iris juncea Poir.
  • Iris latifoliaEnglish Iris
  • Iris lusitanica Ker Gawl.
  • Iris rutherfordii M Rodriguez, P Vargas, M Carine and S Jury
  • Iris serotina Willk. in Willk. & Lange
  • Iris tingitana Boiss. & Reut. – (Morocco Iris)
  • Iris xiphium syn. Iris x hollandica; Iris Espagnol, iris Hollandais

Sous-genre Nepalensis

Iris bulbeux. Anciennement genre Junopsis.

  • Iris collettii Hook.
  • Iris decora Wall.
  • Iris staintonii H Hara
  • Iris barbatula Noltie & Guan

Sous-genre Scorpiris

Iris à bulbes mous surnommés "junos". Anciennement genre Juno.

Iris palaestina
Iris regis-uzziae en Israel
  • Iris albomarginata R.C.Foster
  • Iris aucheri (Baker) Sealy (incluant I. sindjarensis)
  • Iris bucharica Foster
  • Iris caucasica Hoffm.
  • Iris cycloglossa Wendelbo
  • Iris drepanophylla Aitch. & Baker
  • Iris fosteriana Aitch. & Baker
  • Iris graeberiana Sealy
  • Iris kuschakewicziiB.Fedtsch
  • Iris magnifica Vved.
  • Iris maracandica (Vved.) Wendelbo
  • Iris narynensis O.Fedtsch.
  • Iris narbutii O.Fedtsch.
  • Iris orchioides Carriere
  • Iris palaestina (Bak.) Boiss.
  • Iris persica L.
  • Iris planifolia (Mill.) Fiori & Paol.
  • Iris pseudocaucasica Grossh.
  • Iris regis-uzziae Feinbrun
  • Iris rosenbachiana Reg.
  • Iris stenophylla Hausskn ex Baker
  • Iris tubergeniana Foster (Vved)
  • Iris vicaria Vved.
  • Iris warleyensis Foster
  • Iris willmottiana Foster
  • Iris zaprjagajewii Abramov
  • Iris zenaidae Botschant

Sous-genre Hermodactyloides

Iris reticulata

Iris à bulbe réticulé. Anciennement genre Iridodictyum.

  • Iris danfordiae (Baker) Boiss.
  • Iris histrio Rchb.f.
  • Iris histrioides (G.F.Wilson) S.Arn.
  • Iris hyrcana Woronow ex Grossh
  • Iris kolpakowskiana Regel
  • Iris pamphylica Hedge
  • Iris pskemensis Ruskans
  • Iris reticulata M Bieb. (includes Iris reticulata var. bakeriana Mathew and Wendelbo)
  • Iris tuberosa L.
    • formerly Hermodactylus tuberosus
  • Iris vartanii Foster
  • Iris winkleri Regel
  • Iris winogradowii Fomin

Autres

  • Iris dichotoma Pall. (Vesper Iris) (anciennement Pardanthopsis)
  • Iris domestica

Classification horticole

L’obtention par hybridation de très nombreux cultivars a conduit à l’élaboration d’une classification horticole très différente de la botanique pour les iris de jardin.

Illustrations

Langage des fleurs

L'iris symbolise les bonnes nouvelles. Dans la mythologie grecque, Iris était fille de Thaumos, fils de la Terre. Elle devint la favorite de Héra, à laquelle elle n'apportait jamais que de bonnes nouvelles. En récompense de ses services, elle fut changée en arc-en-ciel, symbole du retour du beau temps.

L'iris blanc symbolise l'ardeur; le bleu la confiance.

Exposition

Dans les jardins du château de Vullierens en Suisse se trouve une exposition d'iris.
De même, ce genre est mis en avant chaque année lors du Festival de l'Iris au château d'Auvers-sur-Oise, en France.

Ennemis

La cétoine grise, Oxythyrea funesta peut s'attaquer aux fleurs d'iris.

La pupe de Orthochaeta dissimilis s'attaque aux pollens.

Les papillons de nuit (hétérocères) suivants se nourrissent d'iris :

  • cténuche de Virginie, Ctenucha virginica (Arctiidae),
  • plusie de la fétuque, Plusia festucae (Noctuidae).
  • perceur de l'iris, Macronoctua onusta (Noctuidae).

En climat humide, l'hétérosporiose (Cladosporium iridis) peut créer des taches brunes sur le feuillage sans gêner la floraison ni s'attaquer aux rhizomes. Il convient d'appliquer un fongicide (mélangé à un corps gras pour adhérer aux feuilles cireuses) en début de saison lorsque les feuilles atteignent 10 cm (chaque semaine pendant 4 à 6 semaines) pour limiter la propagation des spores qui pourrait tuer la plante en quelques années.

La pourriture molle, provoquée par la bactérie Erwinia carotovora, peut, elle, attaquer les rhizomes. Dans ce cas, ils mollissent et dégagent une odeur nauséabonde. Cela survient souvent sur sol trop peu drainant et/ou trop riche en matière organique mal décomposée. Il faut supprimer entièrement la partie atteinte en coupant en partie saine avec un outil bien tranchant et propre, puis laisser sécher la surface de coupe et vaporiser avec un antiseptique de type eau de javel ou permanganate dilué.

Notes et références

  1. « L'iris, fleur arc-en-ciel, messagère des dieux... », sur newsjardintv.com, (consulté le 31 décembre 2018)
  2. « L'iris fleur des rois », sur LExpress.fr, (consulté le 31 décembre 2018)
  3. La Venise Verte, par Jacques Sigot et J-Pierre Rault, éditions CMD 1997.
  4. « D'où vient la fleur de lys, emblème de la Royauté française ? », sur Le blog de La Couronne, (consulté le 31 décembre 2018)
  5. Relevons également que le nom de cette fleur est « gele lis » en néerlandais moderne, or la langue néerlandaise et le flamand sont issus du bas-francique que parlaient les Francs saliens. (nl) Voir l'article « Gele lis » sur Wikipédia en néerlandais..
  6. Ordonnance du 16 mai 1991 portant fixation de l'emblème et du drapeau de la Région de Bruxelles-Capitale, Moniteur belge du 10 septembre 1991, p. 19 828
  7. Iris, dans : Dictionnaire d'histoire de Bruxelles, Collection Dictionnaires, Éditions Prosopon Bruxelles, 2013, pp. 431.

Liens externes

  • Portail de la botanique
  • Portail des odeurs, des senteurs et du parfum
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.