Jacques-André Mallet

Jacques-André Mallet, né le , est un astronome genevois, fondateur du premier observatoire de Genève en 1772 et professeur honoraire (sans traitement) à l'Académie de Genève dès 1771. Il fut directeur de l'Observatoire de 1772 à 1790[1].

Pour les autres membres de la famille, voir Famille Mallet.
Jacques-André Mallet
Naissance
Genève (République de Genève)
Décès
Genève (République de Genève)
Nationalité genevois
Domaines Astronomie
Institutions Académie de Genève, qui deviendra l'Université de Genève en 1873
Renommé pour Fondateur du premier Observatoire de Genève en 1772

Biographie

Fils de Jean-Robert Mallet, officier au service de la France, et de Dorothée Favre, il a étudié à l'Académie de Genève, où il fut l'élève du mathématicien Louis Necker (le frère de Jacques Necker). Il a ensuite travaillé avec Daniel Bernoulli à Bâle, qui le recommanda comme astronome auprès de l'impératrice Catherine II.

Avec son beau-frère Jean-Louis Pictet (de), il s'est rendu en 1768 en Laponie pour observer le transit de Vénus du . Il participa ainsi, dans un observatoire de fortune construit pour l'occasion à Ponoï, à la détermination de la parallaxe moyenne du Soleil, qui permet de calculer la distance de la Terre au Soleil[2].

De retour à Genève, Mallet a sollicité, et obtenu, du Conseil de Genève l'autorisation de construire un Observatoire sur une partie des fortifications de la ville (1771), Observatoire qu'il dut équiper en partie à ses frais. Ses nombreuses observations, effectuées à l'aide de ses assistants Marc-Auguste Pictet et Jean Trembley, portent sur les éclipses de Soleil et de Lune, sur le suivi des satellites de Jupiter, sur les occultations d'étoiles, sur les planètes, les comètes, les taches solaires[3].

Jacques-André Mallet s'est retiré à Avully, dans la campagne genevoise, en 1786. Après sa mort, ses instruments ont été rachetés par la Société des Arts de Genève et donnés par elle à l'Observatoire.

Il fut correspondant de l'Académie des sciences de Paris (1772) et membre honoraire de l'Académie de Saint-Pétersbourg (1776).

Notes et références

  1. « Mallet, Jacques-André » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne.
  2. Jean-Daniel Candaux & al. (éds), Deux astronomes genevois dans la Russie de Catherine II., Ferney-Voltaire, Centre international d’études du XVIIIe siècle,
  3. Raoul Gautier & Georges Tiercy, L'Observatoire de Genève, 1772-1830-1930, Genève,

Bibliographie

  • Raoul Gautier & Georges Tiercy, L'observatoire de Genève, 1772-1830-1930, Genève, 1930.
  • Jean-Daniel Candaux, Sophie Capdeville, Michel Grenon, René Sigrist et Vladimir Somov (éd.), Deux astronomes genevois dans la Russie de Catherine II. Journaux de voyage en Laponie russe de Jean-Louis Pictet et Jacques-André Mallet pour observer le passage de Vénus devant le disque solaire, 1769-1769, Ferney-Voltaire, Centre international d’études du XVIIIe siècle, 2005.

Voir aussi

Liens externes

  • Portail de l’astronomie
  • Portail de Genève et son canton
  • Portail du XVIIIe siècle
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.