Jacques-Antoine Beaufort

Jacques-Antoine Beaufort (né en 1721 à Paris et mort à Rueil, généralité de Paris le ) est un peintre français du XVIIIe siècle.

Pour les articles homonymes, voir Beaufort.
Jacques-Antoine Beaufort
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Mouvement

Biographie

Peintre d'histoire et de paysages, il est l'un des fondateurs de l'Académie de peinture et de sculpture de Marseille, avec Jean-Joseph Kapeller. Agréé par celle de Paris en 1766, reçu académicien le [1],[2] et nommé conseiller en 1781[3].

Il a été le professeur de Louis Chays (1740-1811)[4] et de Langlois de Sézanne (1757-1845). Il exposa au Salon du Louvre de 1767 à 1783[3].

En 1783 Adélaïde Labille-Guiard réalise au pastel un Portrait en buste de Jacques-Antoine Beaufort[5], conservé au musée du Louvre[6].

Œuvres

Notes et références

  1. « Œuvres complètes de Diderot : rev. sur les éd. originales comprenant ce qui a été publié à diverses époques et les ms. inédits conservés à la Bibliothèque de l'Ermitage par J. Assézat. Tome onzième, 2 - Le salon de 1767 (p. 335) », sur gallica.bnf.fr
  2. « Joseph Vernet: sa vie, sa famille, son siècle, d'après des documents inédits Par Léon Lagrange (p. 58) », sur books.google.fr
  3. « Catalogue général des ventes publiques de tableaux et estampes depuis 1737 ... Par Pierre Defer (p. 256) », sur books.google.fr
  4. (en) « Union List of Artist Names (Getty Museum) », sur www.getty.edu
  5. « Revue de l'art français ancien et moderne (p. 157) », sur gallica.bnf.fr
  6. Notice no 50350212846, base Joconde, ministère français de la Culture
  7. « Œuvres complètes de Diderot : revues sur les éditions originales.... Etude sur Diderot et le mouvement philosophique au XVIIIe siècle. Tome 20 / par J. Assézat (p. 177) », sur gallica.bnf.fr
  8. Notice no 00000056488, base Joconde, ministère français de la Culture
  9. « Dictionnaire des dictionnaires. Lettres, sciences, arts, encyclopédie universelle. T. 1, A-BISOT / sous la dir. de Paul Guérin (p. 970) », sur gallica.bnf.fr
  10. « Le Serment de Brutus - Beaufort », sur sites.univ-provence.fr
  11. (en) « LACMA - The Oath of Brutus, circa 1771 », sur collectionsonline.lacma.org
  12. Notice no 01550000970, base Joconde, ministère français de la Culture
  13. « Brutus, Lucretius et Collatinus jurent de venger la mort de Lucrèce - Beaufort », sur sites.univ-provence.fr
  14. (en) « The Incredulity of St Thomas - Beaufort, Jacques Antoine (draughtsman) », sur www.fitzmuseum.cam.ac.uk
  15. Notice no 000PE020063, base Joconde, ministère français de la Culture
  16. « Charité romaine - Beaufort », sur sites.univ-provence.fr
  17. Notice no 000PE020751, base Joconde, ministère français de la Culture
  18. Notice no 000PE014747, base Joconde, ministère français de la Culture. Voir Christophe Marcheteau de Quinçay, notice n° 51 (Jacques-Antoine Beaufort, La Mort de Bayard), dans Luc Georget, Gérard Fabre (sous la dir.), cat. exp. L'art et la manière. Dessins français du XVIIIe siècle des musées de Marseille, Milan, Silvana Editoriale, 2019, p. 157-160
  19. « Revue universelle des arts (Paris) 1865 (p. 152) », sur gallica.bnf.fr
  20. « Beaux-arts de Paris, l'école nationale supérieure, eba528 », sur www.ensba.fr
  21. « Beaux-arts de Paris, l'école nationale supérieure, eba527 », sur www.ensba.fr
  22. « Beaux-arts de Paris, l'école nationale supérieure, eba2732 », sur www.ensba.fr

Annexes

Bibliographie

Christophe Marcheteau de Quinçay, « Jacques-Antoine Beaufort (v. 1721-1784) : une ambition parisienne, une âme phocéenne », Bulletin de la Société de l'Histoire de l'art français, année 2018 (à paraître)

Liens externes

  • Portail de la peinture
  • Portail du XVIIIe siècle
  • Portail de Paris
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.