Jacques Gabriel (1605-1662)

Jacques Gabriel est un maître maçon, fils de Jacques I Gabriel, né à Argentan où il est baptisé le , et décédé probablement à Saint-Paterne-Racan en 1662.

Pour les articles homonymes, voir Gabriel et Jacques Gabriel.
Jacques Gabriel
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Père
Autres informations
Date de baptême

Biographie

Il est le frère de Maurice I Gabriel, baptisé le à l'église Saint-Germain d'Argentan. Il s'est marié à Argentan par le contrat de mariage passé le avec Catherine Richard. Il est mort en 1649 à Argentan. Il a repris le métier de son père à Argentan. Il est le maître d'œuvre du clocher de l'église Saint-Germain d'Argentan. Il est intervenu au château de Carrouges où il fait l'ordonnancement des jardins, il y a construit la chapelle du château de Carrouges en 1642, et, en 1648, il a dirigé l'exécution des boiseries de la chambre des évêques[1].

Jacques II Gabriel s'est marié en premières noces avec Madeleine Abraham. De cette union sont nés :

Il s'est installé à Saint-Paterne vers 1636. G; Despierre n'y a pas trouvé l'acte de baptême de Jacques IV Gabriel à Saint-Paterne. Il est peut-être né à Argentan avant le départ de sa famille d'Argentan pour Saint-Paterne.

Jacques II Gabriel s'est remarié avec Anne Morillon d'où sont nés :

  • Charles Gabriel, baptisé le , architecte à Paris, marié à N. Bailly.
  • Pierre Gabriel, baptisé le , mort le , architecte à Saint-Paterne, marié à Renée Mulot.
  • François Gabriel,
  • Gabrielle Gabriel, baptisée le ,
  • Madeleine Gabriel, baptisée le , mariée à Thomas Peutin.

Jacques II Gabriel est cité par le poète Honorat de Bueil de Racan dans une lettre à Chapelain : « Il faut que je ménage le temps qui me reste pour mettre mon Cantique de Judith au net ; je le viens d'achever et je vous l'enverrai si j'avais mon maître maçon pour le transcrire ». Jacques Gabriel était le secrétaire du poète Racan.

Le château de la Roche Racan que le poète Racan fait construire à Saint-Paterne, au-dessus la vallée de l'Escotais, à partir de 1634 a probablement été construit par Jacques II Gabriel[3].

On trouve une citation en date du  : « Jacques Gabriel, masson, demeurant à présent paroisse de Saint-Pater[4] ».

Jacques II Gabriel est qualifié de maître architecte en 1652. Michel Gallet indique qu'il est mort dans la gêne à Saint-Paterne-Racan[5].

Généalogie simplifiée

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Jehan Mansart (maître maçon)
 
 
 
Jacques Le Roy
(maître maçon)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Absalon Mansart (charpentier)
 
 
 
Michelle Le Roy
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
François Gabriel
(maître maçon)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Frémin de Cotte
(ingénieur, architecte du roi)
 
 
 
 
 
 
François Mansart
(architecte)
 
Marie Mansart
 
 
 
Germain Gaultier[6]
(sculpteur et architecte)
 
 
 
 
 
 
 
 
Jacques I Gabriel
( -1628)
(maître maçon)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Anne Du Fay
 
Charles de Cotte
 
 
Nicolas Bodin
(Conseiller du roi, Trésorier de la Prévôté de l'Hôtel)
 
 
Raphaël Hardouin
(peintre)
 
Marie Gaultier
 
Michelle Gaultier
 
Edme Delisle
(peintre)
 
 
 
Jacques II Gabriel
(1605-1662)
(maître maçon)
 
 
Maurice I Gabriel
(maître maçon)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Louis de Cotte
(architecte)
 
Robert de Cotte
(architecte)
 
Catherine Bodin
 
Anne
Bodin
 
Jules Hardouin-Mansart
(architecte)
 
Michel Hardouin
(architecte)
 
Pierre Delisle-Mansart
(architecte)
 
Marie Delisle
 
Jacques IV Gabriel
(1630-1686)
(architecte)
 
Jacques III Gabriel
(1637-1697)
(maître maçon)
 
Maurice II Gabriel
(1632-1693)
(maître maçon)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Jules-Robert de Cotte
(architecte)
 
 
 
 
 
Jacques Hardouin-Mansart
(Président au Parlement)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Jacques V Gabriel
(architecte)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Jean Hardouin-Mansart de Jouy
(architecte)
 
Jacques Hardouin-Mansart de Sagonne
(architecte)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ange-Jacques Gabriel
(architecte)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ange-Antoine Gabriel
(architecte)
 

Notes et références

  1. Claude Catherine Terrier, Olivier Renaudeau, Le château de Carrouges, p. 22, éditions du patrimoine (collection itinéraires), Paris, 2003 (ISBN 978-2-8582-23886)
  2. Généalogie de famille
  3. Mairie de Saint-Paterne-Racan : histoire et patrimoine
  4. Saint-Pater est l'ancien nom de Saint-Paterne.
  5. Les Gabriel, p. 22-23.
  6. Note : Germain Gaultier est un neveu de Germain Pilon.

Annexes

Bibliographie

  • G. Despierres, Les Gabriel, recherches sur les origines provinciales de ces architectes, p. 468-517, Réunion des sociétés savantes des départements à la Sorbonne. Section des beaux-arts, Ministère de l'instruction publique, Paris, 1895 (lire en ligne)
  • Sous la direction de Michel Gallet et Yves Bottineau, Les Gabriel, p. 22-25, éditions A. et J. Picard, Paris, 2004 (ISBN 978-2-7084-0721-3)
  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme
  • Portail de l’Orne
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.