Jacques Gabriel (mort en 1628)

Jacques Gabriel est un maître maçon, probable fils de François Gabriel[1], aïeul d'une dynastie d'architectes normands, aussi connu sous le nom de Jacques I Gabriel, né à Argentan et décédé probablement dans la même ville avant le .

Pour les articles homonymes, voir Gabriel et Jacques Gabriel.
Jacques Gabriel
Biographie
Décès
Activité
Enfant

Biographie

Il est actif entre 1590 et 1610.

Il s'est marié le , à Argentan, avec Marie Duno. De cette union sont nés :

  • Maurice I Gabriel, baptisé le à l'église Saint-Germain d'Argentan. Il s'est marié à Argentan par le contrat de mariage passé le avec Catherine Richard. Il est mort en 1649 à Argentan. Il est le maître d'œuvre du clocher de l'église Saint-Germain d'Argentan. Il est intervenu au château de Carrouges où il fait l'ordonnancement des jardins, il y a construit la chapelle du château de Carrouges en 1642, et, en 1648, il a dirigé l'exécution des boiseries de la chambre des évêques[2].
  • Jacques II Gabriel, baptisé à Argentan le . Il s'est ensuite établit à Saint-Paterne, en Touraine. Il est mort en 1662.
  • Perrine Gabriel, baptisée le à Argentan.Mariée dans la même ville, le , à Jean Guiboult.
  • André Gabriel, baptisé à Argentan le . Sans autre information sur sa vie.

Il est le grand-père de Jacques V Gabriel et l'arrière grand-père d'Ange-Jacques Gabriel[3]

Principales réalisations

Le château d'Avoisne au début du XXe siècle

Généalogie simplifiée

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Jehan Mansart (maître maçon)
 
 
 
Jacques Le Roy
(maître maçon)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Absalon Mansart (charpentier)
 
 
 
Michelle Le Roy
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
François Gabriel
(maître maçon)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Frémin de Cotte
(ingénieur, architecte du roi)
 
 
 
 
 
 
François Mansart
(architecte)
 
Marie Mansart
 
 
 
Germain Gaultier[8]
(sculpteur et architecte)
 
 
 
 
 
 
 
 
Jacques I Gabriel
( -1628)
(maître maçon)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Anne Du Fay
 
Charles de Cotte
 
 
Nicolas Bodin
(Conseiller du roi, Trésorier de la Prévôté de l'Hôtel)
 
 
Raphaël Hardouin
(peintre)
 
Marie Gaultier
 
Michelle Gaultier
 
Edme Delisle
(peintre)
 
 
 
Jacques II Gabriel
(1605-1662)
(maître maçon)
 
 
Maurice I Gabriel
(maître maçon)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Louis de Cotte
(architecte)
 
Robert de Cotte
(architecte)
 
Catherine Bodin
 
Anne
Bodin
 
Jules Hardouin-Mansart
(architecte)
 
Michel Hardouin
(architecte)
 
Pierre Delisle-Mansart
(architecte)
 
Marie Delisle
 
Jacques IV Gabriel
(1630-1686)
(architecte)
 
Jacques III Gabriel
(1637-1697)
(maître maçon)
 
Maurice II Gabriel
(1632-1693)
(maître maçon)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Jules-Robert de Cotte
(architecte)
 
 
 
 
 
Jacques Hardouin-Mansart
(Président au Parlement)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Jacques V Gabriel
(architecte)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Jean Hardouin-Mansart de Jouy
(architecte)
 
Jacques Hardouin-Mansart de Sagonne
(architecte)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ange-Jacques Gabriel
(architecte)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ange-Antoine Gabriel
(architecte)
 

Notes et références

  1. François Gabriel apparaît dans les livres de comptes du château de Carrouges entre 1578 et 1582 quand les deux nouvelles ailes du château sont achevées. François Gabriel est dit dans le devis du marché pour la construction de l'escalier du château de Canisy qu'il a signé le 19 mars 1588 « architecte de Mgr le maréchal de Matignon ». Ce même acte l'autorise à prendre des matériaux sur le château de Torigni-sur-Vire. Certains historiens normands en ont déduit qu'il avait construit une aile de ce château. En 1599, il assure la direction de la construction du château de Fervaques (Calvados) (voir : Château de Carrouges, p. 22).
  2. Claude Catherine Terrier, Olivier Renaudeau, Le château de Carrouges, p. 22, éditions du patrimoine (collection itinéraires), Paris, 2003 (ISBN 978-2-8582-23886)
  3. Généalogie de famille
  4. « Le Château d'Avoine », notice no PA00110736, base Mérimée, ministère français de la Culture
  5. L'art en Normandie - Georges Huard, 1928, page 37
  6. Répertoire archéologique du département du Morbihan de Louis Théophile Rosenzweig, page 453
  7. Bulletin de la Société libre d'émulation du commerce et de l'industrie de la Seine-Inférieure, Rouen - 1863, page 391
  8. Note : Germain Gaultier est un neveu de Germain Pilon.

Annexes

Bibliographie

  • G. Despierres, Les Gabriel, recherches sur les origines provinciales de ces architectes, p. 468-517, Réunion des sociétés savantes des départements à la Sorbonne. Section des beaux-arts, Ministère de l'instruction publique, Paris, 1895 (lire en ligne)

Liens externes

  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme
  • Portail de l’Orne
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.