Jacques Guittet

Jack Guittet, né le à Casablanca, est un escrimeur français maniant l'épée. Quatre fois titré aux Mondiaux, il obtient une médaille de bronze aux Jeux de Tokyo.

Pour les articles homonymes, voir Guittet.

Jack Guittet

Jack Guittet
Carrière sportive
Sport pratiqué escrime
Arme épée
Biographie
Nationalité Française
Naissance
Lieu de naissance Casablanca
Palmarès
Jeux olympiques 0 0 1
Championnats du monde 4 2 2

Sa femme Françoise a été double championne du monde en fleuret par équipes. Son petit-fils Cyril, lui, a joué en équipe de France de volley-ball.

Carrière

Sa discipline de prédilection est l'épée, mais comme beaucoup d'escrimeurs de son époque, Guittet pratique les trois armes. Ainsi il est trois fois champion du monde par équipes. Il est sacré en épée aux Mondiaux de 1962 et à ceux de 1965. Mais il obtient le titre aux Mondiaux de 1958 en fleuret. Par équipes, il ajoute quatre autres médailles mondiales à son palmarès : l'argent en 1961 et en 1963, et le bronze en 1958 et en 1959, toutes à l'épée.

Les championnats du monde d'escrime 1961 sont particulièrement faste pour lui, puisqu'il y obtient également sa seule médaille individuelle, en devenant champion du monde d'épée.

Il participe à deux Jeux olympiques, à l'épée. En 1960 à Rome, dans l'épreuve individuelle, il échoue au stade des quarts de finale (disputés en poule de six escrimeurs), après avoir franchi les deux premiers tours[1]. Alors que par équipes, la compétition se termine en huitièmes de finale face à la Suisse[2]. Par contre en 1964 à Tokyo, il remporte la médaille de bronze olympique dans l'épreuve par équipes en compagnie de Jacques Brodin, Claude Bourquard, Yves Dreyfus et Claude Brodin[3]. En individuel, il fait aussi bien que quatre ans auparavant, en franchissant deux tours[4].

En 1963, avec Jean-Claude Magnan, il fait partie de l'équipe d'épée du Racing Club de France championne d'Europe des clubs. À Heidenheim (Allemagne de l'Ouest), elle dispose, en finale, du champion suédois, pourtant favori[5].

Carrière de dirigeant

Il est président de la Fédération française d'escrime de 1977 à 1981.

Notes et références

  1. « Le rapport officiel des JO 1960 (volume 2), cf p.265 » [PDF], sur www.la84foundation.org (consulté le 22 août 2013)
  2. « Le rapport officiel des JO 1960 (volume 2), cf p.279 » [PDF], sur www.la84foundation.org (consulté le 22 août 2013)
  3. « Le rapport officiel des JO 1964 (volume 2), cf p.326 » [PDF], sur www.la84foundation.org (consulté le 22 août 2013)
  4. « Le rapport officiel des JO 1964 (volume 2), cf p.313 » [PDF], sur www.la84foundation.org (consulté le 22 août 2013)
  5. « Le Racing CF toucha avant Limoges et l'OM... », article de Bernard Dolet, publié dans le quotidien L'Équipe du mardi 13 août 2013.

Liens externes

  • Portail de l’escrime
  • Portail de la France
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.