Jacques Mercier-Bussienne

Jacques Mercier-Bussienne est né le à Clamart et décédé le à Baden (Morbihan).

Jacques Mercier-Bussienne
Biographie
Naissance
Décès
(à 76 ans)
Nationalité
Activité

Cet universitaire, comme d'autres, a fait la guerre : sous-lieutenant d'infanterie en 1940, deux blessures. Interné en France, en Suisse. Déporté-résistant en Allemagne. Il finit sa carrière d'officier de réserve à la fin de la guerre d'Algérie sous le grade de lieutenant-colonel. Il fut un auteur indépendant, un journaliste, un collaborateur de diverses publications spécialisées, comme le Dictionnaire de théologie catholique. Il fut secrétaire du groupe parlementaire à l'Assemblée nationale et membre de divers cabinets ministériels de 1945 à 1956. Il fut également Informateur religieux à Rome plusieurs années durant jusqu'en 1976 et en même temps professeur à l'Institut des sciences et techniques d'opinion publique (ISOP) et assistant du président de l'Université internationale des sciences sociales. Il fut fondateur et directeur de l'hebdomadaire illustré Famille chrétienne.

Décorations militaires

  • Officier de la Légion d'honneur
  • Chevalier de l'Ordre du Mérite de la République italienne
  • Croix noir du Bénin

Publications

  • L'était capitaine, Paris,
  •  : Napoléon III quitte la scène, Albin Michel, Paris, 1967.
  • Vingt siècles d'histoire du Vatican de saint Pierre à Jean-Paul II, Lavauzelle, Paris, 1978.
  • Portail du christianisme
  • Portail de la presse écrite
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.