James Craig Watson

James Craig Watson () était un astronome américano-canadien né dans le village de Fingal dans l'Ontario. Sa famille déménagea à Ann Arbor dans le Michigan en 1850.

Pour les articles homonymes, voir James Watson (homonymie) et Watson.
James Craig Watson
James Craig Watson.
Biographie
Naissance

Fingal, Ontario (en)
Décès
(à 42 ans)
Madison
Nationalités
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Université du Michigan, Detroit Observatory (en)
Domaine
Membre de
Directeurs de thèse
Wilhelm Scheibner (d), Karl Christian Bruhns ()
Distinction
Prix Lalande ()
Œuvres principales
Découvreur d'astéroïdes (d)

À 15 ans, il s'inscrivit à l'université du Michigan, où il étudia les langues classiques. Plus tard, il reçut des cours d'astronomie par le professeur Franz Brünnow.

Il fut le second directeur de l'observatoire Angell Hall près de Detroit (de 1863 à 1879), succédant à Franz Brünnow. Il écrivit l'ouvrage Astronomie théorique en 1868.

Il croyait fortement à l'existence de la planète Vulcain, une planète hypothétique plus proche du Soleil que Mercure, qui - on le sait maintenant - n'existe pas (cependant l'existence de petits planétoïdes Vulcanoïdes reste une possibilité). Il pensait avoir observé 2 planètes de ce genre durant l'éclipse solaire de juillet 1878 dans le Wyoming.

Il mourut de péritonite âgé seulement de 42 ans. Il avait amassé une fortune considérable au travers d'activités commerciales sans rapport avec l'astronomie. Il créa par legs la médaille James Craig Watson, attribuée tous les 3 ans par la National Academy of Sciences pour des contributions à l'astronomie.

L'astéroïde (729) Watsonia est nommé en son honneur.

Découvertes

Il découvrit 22 astéroïdes, en commençant par (79) Eurynomé en 1863. Cependant, une de ses découvertes d'astéroïde, (139) Juewa eu lieu à Pékin où Watson se trouvait pour observer le transit de Vénus de 1874. Le nom Juewa fut choisi par les autorités chinoises (瑞華, ou en pinyin moderne, ruìhuá).

Astéroïdes découverts : 22
(79) Eurynomé
(93) Minerve
(94) Aurore
(100) Hécate
(101) Hélène
(103) Héra
(104) Clymène
(105) Artémis
(106) Dioné
(115) Thyra
(119) Althée
(121) Hermione
(128) Némésis
(132) Éthra
(133) Cyrène
(139) Juewa
(150) Nuwa
(161) Athor
(168) Sibylle
(174) Phèdre
(175) Andromaque
(179) Clytemnestre

Références

  • In Search of Planet Vulcan, The Ghost in Newton's Clockwork Machine, Richard Baum and William Sheehan, 1997, (ISBN 978-0-306-45567-4).

Liens externes

  • Portail de l’astronomie
  • Portail des planètes mineures et comètes
  • Portail des États-Unis
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.