Jan Oblak

Jan Oblak, né le à Škofja Loka, est un footballeur international slovène qui évolue au poste de gardien de but à l'Atlético de Madrid.

Pour les articles homonymes, voir Oblak.

Jan Oblak

Jan Oblak avec l'Atlético de Madrid lors d'un match de Ligue des champions en 2019.
Situation actuelle
Équipe Atlético de Madrid
Numéro 13
Biographie
Nationalité Slovène
Naissance
Lieu Škofja Loka (Slovénie)
Taille 1,88 m (6 2)[1]
Période pro. 2009
Poste Gardien de but
Pied fort Droit
Parcours junior
Années Club
1999-2003 Ločan Škofja Loka
2003-2009 Olimpija Ljubljana
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2009-2010 Olimpija Ljubljana034 0(0)
2010-2014 Benfica Lisbonne026 0(0)
2010 SC Beira-Mar002 0(0)
2011 SC Olhanense000 0(0)
2011-2012 UD Leiria017 0(0)
2012-2013 Rio Ave FC031 0(0)
2014- Atlético de Madrid246 0(0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2008 Slovénie -15 ans001 0(0)[2]
2009 Slovénie -16 ans002 0(0)
2010-2012 Slovénie -20 ans004 0(0)
2009-2013 Slovénie espoirs018 0(0)
2012- Slovénie024 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 11 mars 2020

Il débarque à l'Atlético en 2014 avec lequel il est finaliste de la Ligue des champions en 2016 contre le Real Madrid. Deux ans plus tard, Oblak remporte la Ligue Europa en réussissant le clean sheet contre l'Olympique de Marseille (3-0). La même année, il remporte la Supercoupe de l'UEFA contre le Real Madrid et finit vice-champion d'Espagne derrière le Barça.

Jan Oblak a remporté quatre fois de suite le Trophée Zamora du meilleur gardien du championnat espagnol, égalant en 2016 le ratio record de 1994 établi par Francisco Liaño, à savoir 0,47 buts encaissés par matchs. Il a également figuré à deux reprises dans l'équipe-type de la Ligue des champions (2016 et 2017). Il est généralement considéré comme l'un des meilleurs gardiens mondiaux.

Biographie

Formation

Oblak commence à jouer au football à l'âge de cinq ans dans le club de sa ville, Ločan. À l'âge de 10 ans, il part au centre de formation de l'Olimpija Ljubljana où il reste jusqu'à la saison 2004-2005 durant laquelle le club est dissout avant d'être refondé sous le nom NK Bežigrad, qui, après plusieurs changements de nom, redevient l'Olimpija Ljubljana en 2008. L'année suivante, Oblak refuse de signer avec le club italien Empoli en faveur d'un essai à Fulham, mais il reste finalement au club slovène et prolonge même son contrat jusqu'en 2011[3]'[4].

Carrière en club

Olimpija Ljubljana (2009-2010)

En 2009, âgé de 16 ans, il débute avec l'équipe première du NK Olimpija Ljubljana en seconde division slovène, après cinq ans passés avec la réserve. Au terme de la saison, le club est promu en première division. Durant la saison 2009-2010, il devient titulaire dans les buts et son équipe termine 4e du championnat.

Benfica (2010-2014)

Lors de l'été 2010, il rejoint le Benfica Lisbonne et va immédiatement être prêté au SC Beira-Mar puis enchaîne plusieurs prêts, tous en première division portugaise, au SC Olhanense, à l'UD Leiria puis au Rio Ave FC. S'il est peu utilisé lors des deux premiers prêts, il gagne du temps de jeu lors des deux suivants, devenant même titulaire au Rio Ave.

De retour au Benfica pour la saison 2013-2014, il prend part à vingt-cinq rencontres toutes compétitions confondues et le club est champion du Portugal et remporte la Coupe du Portugal ainsi que la Coupe de la Ligue. Cette saison, le club atteint également la finale de la Ligue Europa mais doit s'incliner contre le Séville FC. Jan Oblak est élu meilleur gardien du championnat et décide de quitter le championnat portugais qu'il côtoie depuis quatre saisons.

Atlético de Madrid (depuis 2014)

Il est transféré pour une somme de 16 millions d'euros à l'Atlético de Madrid, pour combler le départ de Thibaut Courtois. Il devient alors le gardien le plus cher de l'histoire de la Liga. Il porte le numéro 13 laissé vacant par Thibaut Courtois. Doublure d'Ángel Moyá lors de son arrivée dans le club espagnol, il prend rapidement la place de numéro un et participe lors de la saison 2015-2016 à l'épopée en Ligue des champions où le club s'incline en finale contre l'autre club de la capitale, le Real Madrid (défaite 5-3 aux tirs au but). Il se distingue notamment en demi-finale contre le Bayern Munich en stoppant un penalty de Thomas Müller au cours d'un match durant lequel il effectue plus de quinze arrêts.

Lors de cette même saison, Oblak dispute les 38 matchs du championnat espagnol et n'encaisse que 18 buts (0,47 buts par match). Ce ratio exceptionnel fait de lui le meilleur gardien de l'histoire de la Liga sur une édition (avec Francisco Liaño du Deportivo en 1994). L'année suivante, il est demi-finaliste de la Ligue des champions mais échoue de nouveau contre le Real Madrid (défaite 4-2 au score cumulé). En huitièmes de finale, il réalise une triple parade contre les attaquants du Bayer Leverkusen pour permettre à l'Atlético de rallier les quarts.

Le , en demi-finale aller de la Ligue Europa contre Arsenal à l'Emirates Stadium, Oblak réalise une magnifique horizontale en fin de match pour préserver le match nul (1-1). Son équipe bat les Gunners lors du match retour (1-0) au Wanda Metropolitano et se qualifie pour la finale. Le , il remporte la Ligue Europa en battant en finale l'Olympique de Marseille. Le , le gardien slovène remporte la Supercoupe d'Europe en s'imposant face au Real Madrid (4-2).

La saison 2018-2019 est plus compliquée pour les Colchoneros qui sont rapidement éliminés de la Ligue des champions par la Juventus en perdant au match retour (3-0), alors que l'Atlético avait remporté l'aller (2-0).


En sélection nationale

À 19 ans, le , il dispute son premier match en équipe de Slovénie contre la Norvège[5]. Avec sa sélection, Oblak n'a actuellement disputé aucune phase finale de l'Euro ou de Coupe du monde.

Statistiques

Statistiques de Jan Oblak au 15 juillet 2019[6]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s)SupercoupeCompétition(s)
continentale(s)
SlovénieTotal
Division MB MBMBCMBMBMB
2008-2009 Olimpija Ljubljana Druga Liga 1 0 - -------- 10
2009-2010 Olimpija Ljubljana Prva Liga 33 0 - -------- 330
Sous-total 340--------- 340
2010-2011 SC Beira-Mar (prêt) Primeira Liga - - 2 0------- 20
Sous-total 0020------- 20
2010-2011 SC Olhanense (prêt) Primeira Liga - - - -------- 00
Sous-total 00--------- 00
2011-2012 UD Leiria (prêt) Primeira Liga 16 0 1 0------- 170
Sous-total 16010------- 170
2012-2013 Rio Ave FC (prêt) Primeira Liga 28 0 3 0-----20 330
Sous-total 28030-----20 330
2013-2014 Benfica Lisbonne Primeira Liga 16 0 6 0--C1+C30+40+010 270
Sous-total 16060---4010 270
2014-2015 Atlético de Madrid Liga 11 0 6 0--C14020 230
2015-2016 Atlético de Madrid Liga 38 0 - ---C113030 540
2016-2017 Atlético de Madrid Liga 30 0 - ---C111060 470
2017-2018 Atlético de Madrid Liga 37 0 - ---C1+C36+60+040 530
2018-2019 Atlético de Madrid Liga 37 0 - ---C1+SC8+10+0-- 460
2019-2020 Atlético de Madrid Liga 27 0 - ---C17040 380
Sous-total 16006000-510190 2360
Total sur la carrière 254018000-550220 3490

Palmarès

En club

Olimpija Ljubljana
  • Championnat de Slovénie D2
    • Champion en 2009
 
Benfica Lisbonne
 
Atlético de Madrid

Distinctions personnelles

Classement au Ballon d'or
2017 2018
26e (0,14 %) 25e (0,07 %)

Vie personnelle

La grande sœur de Jan Oblak, Teja (née en 1990), est une joueuse professionnelle de basket-ball qui joue pour le club Good Angels Košice et pour l'équipe de Slovénie de basket-ball féminine.

Notes et références

  1. « Profil de Jan Oblack », sur atleticodemadrid.com (consulté le 24 juillet 2019)
  2. (sl) Profil du joueur sur nzs.si
  3. « Jan Oblak rejects Fulham after trials - Tribal Football », sur www.tribalfootball.com
  4. (en) « Slovenian starlet Jan Oblak has rejected the chance to join Fulham », sur SkySports.com,
  5. (en) Fiche du match sur uefa.com
  6. « Fiche de Jan Oblak », sur footballdatabase.eu
  7. « Antoine Griezmann élu meilleur joueur de la Liga 2015-2016 », L'Equipe.fr, (lire en ligne, consulté le 25 octobre 2016)

Liens externes

  • Portail du football
  • Portail de la Slovénie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.